AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Infolio


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
Luludesblogs
  20 juin 2019
L'aiguille creuse de Maurice Leblanc
Mon premier Lupin et pas le dernier !!!
Commenter  J’apprécie          00
lehibook
  17 juin 2019
La Guerre du feu de J.-H. Rosny aîné
. Chaque fois que j’ai visité un site préhistorique (Lascaux , grotte Chauvet etc…) sont venus chanter à ma mémoire les mots de Rosny « Les Oulhamr fuyaient dans la nuit épouvantable » . C’est dire la puissance de ces lectures de jeunesse qui marquent à jamais. Naoh le fils du Léopard , super héros de mon temps , sa rencontre avec le mammouth , sa lutte contre les fils de l’Auroch ( Horaces et Curiaces des temps d’avant l’histoire) , le secret du feu … Je vous souhaite une bonne lecture !
Commenter  J’apprécie          30
Ogrimoire
  11 juin 2019
L'aiguille creuse de Maurice Leblanc
Disons-le d’entrée : j’avais quelque appréhension à relire ce livre. Je craignais la déception. En effet, depuis Arsène Lupin, de l’eau a coulé sous les ponts. Les romans policiers sont devenus des thrillers, les romans de gare des page-turners. Comment avait bien pu vieillir ce roman de mon enfance ?



Eh bien ce qui est très curieux, c’est que j’ai ressenti exactement ce à quoi je pouvais m’attendre : le style est un peu vieilli, mais le personnage d’Arsène Lupin reste éminemment sympathique. Son inventivité hors du commun, sa nonchalance et sa décontraction, parfois mâtinées d’un brin de suffisance et de provocation, demeurent assez irrésistibles, même si on peut lire, entre les lignes, une forme de misogynie qui est sans doute l’élément le plus daté du roman. Et, en effet, les personnages féminins sont assez pâles : mis à part Raymonde de Saint-Véran, les femmes passent beaucoup de temps à se tordre les mains d’angoisse et à chercher l’aide d’un homme… Elles sont donc réduites au rang d’ornement plus ou moins inutile, maternelles ou destinées au mariage.



L’intrigue est d’une imagination folle. Et, sans le savoir, Isidore Beautrelet s’attaque finalement à une énigme historique dont les fondations remontent au moins à la conquête de la Gaule par César.



Bref, une bien agréable lecture, qui donne le sourire. Et, rien que cela, cela en vaut la peine, non ? Alors, si vous n’avez jamais eu l’occasion de pratiquer : pensez à L’Aiguille creuse !
Lien : https://ogrimoire.com/2019/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          463