AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

La Baleine

Les éditions Baleine est une maison indépendante fondée en 1995. Elle publie essentiellement des romans policiers et en particulier la célèbre collection Le Poulpe fondée et dirigée par Jean Bernard Pouy.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de La Baleine



Dernières critiques
cvd64
  23 octobre 2020
Le massacre des innocents de Jean-Jacques Reboux
Ce polar de J. J .Reboux est plus inspirant que le précèdent : "post mortem" qui ne m'avait pas plu ; si ce n'est qu'on se perd un peu dans la multitude de personnages et de faits relatés.
Commenter  J’apprécie          100
diamelee
  19 octobre 2020
Soleil cou coupé de Bénédicte Heim
Les amours d’adolescents sont souvent profondes. Violentes. Passionnées. Mais, que dire de l’amour d’une adolescente pour son professeur? Comment va t-elle s’y prendre pour interpeler l’objet de son amour? La fragilité humaine sera t-elle de la partie, donnant ainsi une tournure spécifique à cette adoration juvénile?



Un amour vécu silencieusement. Secrètement. L’objet de cet amour phantasmé ignore toute incidence sur la vie d’une adolescence en perte de repères. Un amour vécu dans un délirant et douloureux silence. Qu’il est bon d’aduler l’être aimé, même à son insu. Qu’il est dur de le haïr car ignorant du sentiment déclenché à son égard. Un amour merveilleusement, profondément fantasmé. Tout est bon pour supposer un lien avec l’autre. Quel extase!



En lisant soleil cou coupé, j’ai eu une pensée pour Aimé Césaire. Cependant, la comparaison, s’arrête au titre. Nous accompagnons une adolescente qui, peu à peu, perd pied et s’enfonce dans sa propre folie. Une folie qui la pousse à imaginer son amour extatique comme le vecteur de sa descente aux enfers. Une descente douloureuse. Délirante. Alourdie de rancune. Qu’en sera t-il de cet amour virtuel?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
myriampele
  19 octobre 2020
Notre père qui êtes odieux de Violaine Bérot
Est-ce la même Violaine Bérot qui m'a tant fait vibrer avec " Tombée des nues", "Nue sous la lune" ou encore " Les mots jamais dits"?

Il n'y a aucun rapport entre ce roman "policier" écrit brutalement, sans nuances, dans lequel les personnages sont décrits en pleine lumière. Je n'ai pas reconnu la plume douce, pudique, pleine de poésie de Violaine Bérot dans ce récit sordide. A-t-elle voulu régler un compte avec la religion?

je n'ai pas aimé ce livre mais du coup je vais essayer d'en découvrir d'autres, pour me faire une réelle opinion de l'auteure, que je recommandais à tout va!

Commenter  J’apprécie          80