AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.86 /5 (sur 5486 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Caen , le 01/06/1967
Biographie :

Caryl Férey est un écrivain et un scénariste français.

Il a grandi en Bretagne après que sa famille se fut installée à Montfort-sur-Meu près de Rennes en 1974.

Grand voyageur, il a parcouru l'Europe à moto, puis a fait un tour du monde à 20 ans. Il a notamment travaillé pour le Guide du Routard.

En 1994 paraît chez Balle d'Argent son premier roman "Avec un ange sur les yeux". Il sort la même année son premier polar, "Delicta Mortalia : péché mortel", puis quatre ans plus tard le très remarqué "Haka" (1998).

Il écrit aussi pour les enfants, pour des musiciens, le théâtre et la radio. Il se consacre aujourd'hui entièrement à la littérature.

Il a obtenu le Prix SNCF du polar 2006 pour "Utu" (2004) et le Grand prix de littérature policière 2008, le Prix Mystère de la critique 2009 et le prix Jean Amila au Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale d'Arras 2009 pour "Zulu" (2008).

En 2013, "Zulu" est adapté au cinéma, réalisé par Jérôme Salle d'après le roman homonyme, avec Orlando Bloom et Forest Whitaker.

"Mapuche" (Série noire, 2012) obtient le Prix Landerneau Polar 2012 ainsi que le Prix Ténébris en 2013.

En 2015, il est le parrain de la 11e édition du salon Lire en Poche.

Condor est paru en mars 2016 ,Plus jamais seul est paru en février 2018, Paz en octobre 2019, Lëd en 2020 aux éditions les arènes.

Son site : http://www.carylferey.com/
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Caryl Férey   (53)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (59) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Après avoir passé sa jeunesse en Bretagne, Caryl Férey est parti pour un tour du monde, puis a fait mille petits boulots avant de décider de consacrer sa vie à l'écriture. Écrivain, voyageur et scénariste, il s'est imposé comme l'un des meilleurs auteurs de thrillers français, mais écrit également pour la jeunesse, le théâtre et la radio. Dans son nouveau roman, "Lëd" (éd. Les Arènes), immense coup de coeur de Michaël qui anime cette rencontre, il nous offre une immersion dans une Russie de tous les extrêmes. Au cours de cette rencontre autour de "Lëd", Caryl Férey nous parle de Norilsk, la ville de Sibérie la plus au nord et la plus polluée au monde, de la façon dont des personnes rencontrées lors d'un reportage sont devenus personnages pour lui, de la place que l'on peut donner à la poésie, même au coeur d'un thriller. Pour retrouver son livre, c'est ici : https://www.librairiedialogues.fr/livre/18191224-led-caryl-ferey-les-arenes Et pour nous suivre, c'est là : INSTA : https://www.instagram.com/librairiedialogues FACEBOOK : https://www.facebook.com/librairie.dialogues TWITTER : https://twitter.com/Dialogues À bientôt !

+ Lire la suite
Podcasts (6) Voir tous


Citations et extraits (969) Voir plus Ajouter une citation
gruz   18 décembre 2012
Plutôt crever de Caryl Férey
Il y a une passion commune aux gens qui n'en ont pas : celle de se plaindre.
Commenter  J’apprécie          680
litolff   26 juillet 2012
Mapuche de Caryl Férey
"Les Mexicains descendent des Aztèques, les Péruviens des Incas, les Colombiens des Mayas, les Argentins descendent du bateau", raillait le dicton.
Commenter  J’apprécie          460
Fandol   08 mai 2021
Lëd de Caryl Férey
Peu propice au changement, la dolia expliquait la capacité des Russes à supporter l’insupportable, à considérer l’inégalité comme normale, la répartition des biens étant ce qu’elle était avec le devoir de s’en contenter. On n’aimait pas trop que les gens sortent la tête de l’eau : on avait plutôt tendance à la remettre dans le bouillon. Ainsi, les filles étaient éduquées pour être belles, à leur place, surveillées de près par les pères, avant le beau mariage qui les catapulterait gérantes de foyer. On les aimait douces, modestes et passives, les garçons corpulents, actifs, bagarreurs. (page 93)
Commenter  J’apprécie          270
Fandol   13 juillet 2020
Paz de Caryl Férey
Les narcos rendaient accros des gosses entre six et huit ans, les faisaient dealer jusqu’à l’adolescence pour se payer leurs doses ; les plus débrouillards devenaient des tueurs occasionnels ou patentés.
Commenter  J’apprécie          450
Cancie   08 mai 2021
Lëd de Caryl Férey
Norilsk était une ville vortex, un poison psychique qui aspirait le cerveau des hommes échoués là, vous ramenait larves dans l’œuf, en fusion au cœur d’un noyau perdu.
Commenter  J’apprécie          280
marina53   11 août 2014
Les nuits de San Francisco de Caryl Férey
"Nous ne savions pas mentir: nous n'étions pas encore civilisés".
Commenter  J’apprécie          451
Fandol   08 mai 2021
Lëd de Caryl Férey
Valentina Oulianova pourfendait Norilsk Nickel dans une diatribe enflammée où, extraction minière et crise climatique faisant mauvais ménage, elle envisageait la résurgence de maladies confinées dans le permafrost depuis des millénaires, des virus oubliés ou qu’on croyait éradiqués ; autrement plus létales que les Covid ou Ebola, ces nouvelles pandémies pourraient balayer l’humanité qui, en ayant pris soin de détruire les forêts primaires ou les habitats originels, se serait coupée des moyens de découvrir l’antidote laissé gracieusement à disposition par la nature… (page 119)
Commenter  J’apprécie          251
Fandol   10 mai 2021
Lëd de Caryl Férey
Ce peuple, capable de se sacrifier sur les champs de bataille, ces milliers d’adolescents qui, volontaires pour se battre, pestaient moins contre l’avancée de la Wehrmacht que contre l’âge légal pour mourir (18 ans), ces milliers d’ouvriers et de soldats allant s’irradier à Tchernobyl sans poser de questions, ce courage fou qu’aucun autre peuple ne pouvait revendiquer : tous s’écrasaient sous la botte du premier dictateur venu, comme une calamité nécessaire. Sauf glorieux, le passé n’avait pas la cote en Russie. (page 173)
Commenter  J’apprécie          230
Cancie   10 mai 2021
Lëd de Caryl Férey
Quinze millions de tonnes étaient extraites chaque année, réparties en six mines qu’exploitait Norilsk Nickel, le consortium. Rejetant à elle seule autant de gaz que la France, la pollution locale dépassait celle de Tchernobyl.
Commenter  J’apprécie          230
Cancie   10 juillet 2020
Paz de Caryl Férey
Débarquant sur le continent après avoir colonisé les Caraïbes, les conquistadores espagnols avaient donné le nom de Christophe Colomb à ces terres luxuriantes - Colombia - avant d' y prendre pied et d'en massacrer les autochtones. Ceux qui avaient survécu aux maladies importées d'Europe avaient servi de bêtes de somme, tombant comme des mouches dans les mines et les champs pendant que l'Inquisition torturait les hérétiques, les accusés de sorcellerie, les innocents, les folles, leurs fils. Il avait fallu l'intervention du dominicain Las Casas auprès du pape pour que les Indiens obtiennent le statut d'être humain, soit autant d'âmes à évangéliser et quelques bols de soupe à se partager car Dieu est amour.
Commenter  J’apprécie          400

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




.. ..