AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Finitude


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
Pietro38
  14 décembre 2018
Si belle mais si morte de Rosa Mogliasso
Un roman noir et décalé à déguster sans modération.



"De toute façon, cette femme à l'élégance discrète et aux escarpins incongrus était morte. Quelqu'un la trouverait, un tas de gens passaient le long du fleuve, des joggers ou ceux qui, comme elle, promenaient leur chien." Si jamais vous tombiez par hasard sur un cadavre humain, que feriez-vous ? La réponse semble de prime abord évidente: vous contacteriez les secours ou la police, bref, vous signaleriez le drame aux autorités compétentes. Ou pas. Et c'est le ou pas qui l'emporte dans ce court roman noir et décalé écrit par la talentueuse italienne Rosa Mogliasso.



Quel est le point commun entre une ex-mannequin devenue vendeuse, un couple de lycéens, un SDF doux dingue, et un boulanger romain ? Toutes ces personnes ont découvert le cadavre d'une jeune femme abandonné dans un parc au bord d'un fleuve (ce n'est pas précisé dans le roman, mais je pense que la ville est Turin, et le fleuve le Pô). Et aucune de ces personnes ordinaires n'a signalé l'incident: pas un coup de fil aux autorités, rien. Par peur, hésitation, incapacité à prendre une décision, lâcheté, indifférence, égoïsme. Les raisons de ce comportement sont nombreuses et souvent propres à chaque individu. Une chose est sûre: ce drame va bouleverser leur vie. Pour le civisme, on repassera...



Le théâtre fait partie intégrante de la vie de Rosa Mogliasso. En effet, cette quinquagénaire italienne a longtemps fait partie d'une compagnie de théâtre, et est actuellement responsable de la programmation du théâtre Baretti de Turin. L'auteur a donc tout naturellement transposé les codes de cet art vivant dans ses polars. Si belle mais si morte en est la parfaite illustration. Ce n'est pas un polar au sens strict du terme. Les personnages principaux ne sont pas des policiers, il n'y a pas d'enquête. Ce livre est un mélange de roman noir sociétal et de comédie grinçante. Tour à tour hilarant et d'un réalisme dérangeant. Une pièce de théâtre à l'italienne en version roman qui séduit par un humour féroce, cynique, parfois même cruel. L'auteur livre à travers ces portraits d'hommes et de femmes ordinaires une réflexion sur l'évolution de la société moderne. Une société de plus en plus individualiste et immorale, en manque de repères.



Sur le fond, l'auteur s'est inspirée d'un fait réel: le meurtre en 1964 à New York de Kitty Genovese. Un crime devenu tristement célèbre. En effet, la jeune femme fut assassinée en pleine rue, près de sa maison, devant témoins. Témoins qui ne sont pas intervenus pour stopper l'agression, mais surtout qui n'ont pas appelé les secours. Rosa Mogliasso a donc construit autour de ce drame une commedia dell'arte matinée de réflexion sociologique, pour notre plus grand bonheur. le tout écrit dans un style incisif plein d'énergie de de vitalité. Avec une bonne dose d'humour noir. Un court roman qui se déguste sans modération.
Lien : http://www.conseilspolarsdep..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
H0rage
  10 décembre 2018
Un feu éteint de Fabrice Chillet
Le genre : A la recherche du temps perdu



Philippe, journaliste parisien, non marié, sans enfant, étranger à lui-même et au monde qui l’entoure (bien qu’il essaye de s’ouvrir grâce à la sophrologie !), revient à Rouen, ville de ses jeunes année. Il cherche principalement à revoir son ami Louis et à comprendre pourquoi celui-ci l’ignore depuis tant de temps …

J’ai lu ce roman à l’occasion d’une opération de critiques lancée par ma petite médiathèque locale. Premier roman de Fabrice Chillet, presque quinquagénaire. Quatrième de couverture : “Un nouveau départ à quarante ans est-il vraiment possible, ou n’est-ce qu’un mythe véhiculé par les magazines ?” Voilà deux arguments de poids pour la quadragénaire que je suis. Et un constat : ne pas faire confiance à la quatrième de couverture. Ou alors je suis passée à côté, car je n’ai pas vu dans ce roman une histoire de crise de la quarantaine. En revanche, j’ai découvert un roman sensible, une écriture riche et poétique. Le décor de la ville de Rouen, ruelles labyrinthiques en pentes, répond habilement aux méandres de la pensée de Philippe. Le roman est court - Philippe s’est donné sept jours pour comprendre - mais un véritablement cheminement s’établit. Une ode à l’amitié, à l’art également.

Une très belle découverte. Je lirai avec plaisir le prochain roman de Fabrice Chillet.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gromit33
  10 décembre 2018
Les poteaux étaient carrés de Laurent Seyer
Un premier roman très touchant. Nicolas est un jeune garçon qui se prépare pour la finale de la coupe d'Europe, le 12 mai 1976. Il va nous raconter sa vie de jeune garçon, dans les années 70, sa mére est partie et une nouvelle fausse-doche et son fils, Hugo, le porcelet CMG se sont installé chez lui. Il est le seul enfant de divorcé de sa classe et cela l'isole mais il a quand même de très bons copains. Il a surtout une fascination-passion pour l'équipe des Verts. A travers le match et les fameux poteaux carrés, Nicolas va nous raconter sa vie d'adolescent. Un livre touchant, et on retrouve un peu la magie du précédent livre que j'avais apprécié des éditions Finitude "En attendand Bojangles". Ce jeune Nicolas m'a touché et j'en ai appris un peu sur le football et la fameuse et mythique équipe des Verts (collection des vignettes Panini de mon frère, souvenirs d'enfance !). Hasard mais je viens de voir un film OVNI Diamantino, film portugais sur un footballeur. Je vais devenir incollable sur le foot (!!). Nicolas parle aussi bien des familles recomposées. De belles pages sur son voyage en Ecosse avec sa mére et sa visite d'un terrain de football mythique. Même si vous ne comprenez rien au football, je vous conseille ce livre pour cette belle, touchante et poétique descrption de l'adolescence.

(Roman sélectionné pour le 6e prix des lecteurs Escale du Livre 2019)

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10