AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Finitude


Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez Finitude


Dernières critiques
lilylitblog
  17 mars 2019
L'appel de Fanny Wallendorf
Je suis ravie de m’être lancée dans cette lecture qui m’a happée dès les premières pages. Fanny Wallendorf réussit à nous faire oublier qu’elle raconte une histoire vraie, celle d’un champion, pour nous plonger dans le quotidien d’un petit garçon puis rapidement d’un adolescent presque comme les autres. Certes, Richard est dégingandé et stagne dans le saut en ciseaux, mais il a en lui quelque chose de particulier qui ne demande qu’à éclore. Et tout le livre tire sa beauté de cette tension entre un jeune homme tout simple qui vit les mêmes expériences que ses pairs (les devoirs à faire, une famille aimante qui le soutient, la découverte du sentiment amoureux et du plaisir…) et l’athlète de haut niveau qu’il est en train de devenir et qui va révolutionner son sport.



Je ne suis pas une grande sportive, en tout cas je n’ai jamais pratiqué aucun sport de compétition, mais pourtant j’ai trouvé extrêmement facile de s’identifier à Richard. Le jeune homme rêveur, humble, aimant et persévérant est un des plus beaux personnages romanesques qu’il m’ait été donné de découvrir durant ces dernières années. Et le style de l’autrice lui rend hommage avec une prose très limpide, facile à suivre, mais en même temps inspirée avec des élans poétiques autour du saut et de tout ce qui meut Richard, comme son histoire d’amour avec Beckie. L’ensemble est très beau mais sonne surtout vrai, juste et sincère.



Je suis véritablement impressionnée par ce livre, car sur un sujet aussi pointu en apparence, Fanny Wallendorf touche à mes yeux à l’essence de la littérature : nous faire éprouver à travers un destin particulier des sentiments universels.



Plus sur le blog :
Lien : https://lilylit.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
laurencedayez
  17 mars 2019
Pactum salis de Olivier Bourdeaut
Grooosse déception! … Après avoir lu "En attendant Bojangles", je m'attendais à retrouver la douce folie d'Olivier Bourdaut, mais je n'ai pas été convaincue du tout par ce second roman, racontant une amitié vraiment très improbable entre deux personnages que tout sépare.
Commenter  J’apprécie          00
Lavieestunlongfleuvetranquille
  15 mars 2019
L'appel de la forêt de London Jack
Lire Jack London, c'est inévitablement retourner en enfance, avec cette part de rêve et de simplicité naturelle qui anime le monde de la jeunesse, celui qu'il reste à découvrir, celui que l'on rêve de conquérir, celui qui répond à nos angoisses les plus profondes.



"L'appel du monde sauvage", dans sa version "Pléiade", est conforme à la première édition en album réalisée et supervisée par Jack.

Contrairement à sa précédente parution en feuilleton, le texte est complet, pour notre plus grand plaisir, car on y retrouve Buck le chien héros trouvant enfin l'amour auprès d'un maître affectueux, accomplissant des prodiges pour lui, lui sauvant la vie d'une mort certaine, dévoué corps et âme pour l'homme qui a su, enfin, lui rendre sa dignité.



Pas besoin de chercher une ou des allégories "humaines" dans ce conte animalier, comme le suggèrent certaines critiques (délivrance de l'esclavage, etc.). Jack London les balaye d'un revers de main aussi rapide que le temps qu'il a mis à écrire cette oeuvre mondialement connue (moins de deux mois).

Nous pourrions, à l'extrême rigueur, apercevoir une espèce de transcendantalisme dans la quête de ce chien hors normes, dans son évolution (ou régression...) vers son état originel, profondément enfoui dans ses gènes. Buck redevient le demi-loup que ses ancêtres étaient, et sa nature sauvage le transcende à jamais, sans espoir de retour.



L'amour de l'homme, l'amour de la nature épanouissante, mais aussi l'amour de cette bestialité sans concession retrouvée, cruelle et indissociable de son amour en une vie pleine et entièrement vécue, comme son auteur.



Toujours l'amour...





+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120