AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Marmaille et Compagnie


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
ibon
  05 mai 2021
Les tribulations d'un Chinois en Chine de Jules Verne
Du Jules Verne pur jus: toujours à la pointe des innovations scientifiques de son époque et le souci de faire découvrir, dans ses romans de la Terre, une nouvelle civilisation à ses lecteurs tout en l'accompagnant d'aventures exotiques.



Dans cet opus, Jules Verne décline cette recette avec des différences notables. le personnage principal est dépressif, voire suicidaire au point de mettre un contrat sur sa propre tête.

En dépit de ce thème macabre, c'est aussi un roman drôle. le personnage du valet multiplie les situations cocasses.

Et, les deux agents chargés de la protection du jeune déprimé sont, avec leurs tics de langage et leur apparente gémellité, de véritables ancêtres des Dupondt.



J'aurais aimé cependant entendre davantage un petit bruit, cette petite musique dans la tête du héros défaillant, le pourquoi du comment, comme les stridulations de la sauterelle dans le tourbillon d'aventures.

J'aurais, pour tout dire, aimé un peu plus de noirceur et de vérité, que l'auteur approfondisse ce mal si répandu aujourd'hui, mais peu évoqué à l'époque, la dépression.



Le début du roman s'y prêtait, mais le grand Jules a choisi une autre direction plus "toc toc badaboum" comme dirait l'acteur Jean Paul Belmondo, à moins que cela ne soit sa caricature dans "Les Guignols", qui a joué dans l'adaptation cinématographique éponyme.



Pourtant, il ne faut pas bouder cette œuvre qui marie si bien le "toc toc badaboum" et la culture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Bibliorium
  17 avril 2021
Les tribulations d'un Chinois en Chine de Jules Verne
Dans la veine du tour du monde en 80 jours: de l'action, des rebondissements, et aucun listing encyclopédique qui m'avait tant rebutée dans 20 000 lieues sous les mers. Tout du long je me suis dit que l'histoire ferait un super scenario de film, jusqu'à ce que je découvre qu'il en existe bien un avec Belmondo dans le rôle titre (je ne suis pas cinéphile pour deux sous). Un bon moment passé avec ce Chinois qui tente d'échapper à son propre assassinat fomenté par...lui-même! De quoi m'encourager dans la découverte des classiques.
Lien : https://tsllangues.wordpress..
Commenter  J’apprécie          10
Levant
  17 avril 2021
Les tribulations d'un Chinois en Chine de Jules Verne
Lorsque j'ai attribué des étiquettes à cet ouvrage dans ma bibliothèque Babelio, je lui ai affecté "classique" et "littérature jeunesse".



On ne me contestera sans doute pas la première. La seconde fera débat. Car si je l'ai affublé de cette étiquette pour l'avoir lu alors que mon corps était encore élastique et mon esprit plein de rêves, je retrouve Jules Verne avec le même plaisir en cette année alors que beaucoup d'eau a passé sous les ponts. Un plaisir peut-être même accru car le seul nom de ce géant du conte fantastique est un peu la madeleine de Proust de tous ces jeunes lecteurs que nous étions. Il nous fait remonter en mémoire des univers qui se sont embrumés depuis, des souvenirs d'un temps d'insouciance, de secrets entres copains et tout ce qui peuple les rêves de jeunesse, avec au premier chef l'urgence qui était la nôtre de devenir grand, d'avaler le monde.



Mais au-delà de ces souvenirs, la maturité venue, puisque grand je suis devenu, donne à pareille lecture un éclairage forcément différent. Un éclairage dénué de la naïveté juvénile qui caractérise les jeunes années. Cette naïveté perdue est sans doute le plus grand dommage causée par l'accumulation des années. On se pose trop de questions lorsqu'on a perdu la puérilité de croire à des choses qui ne peuvent exister, si ce n'est que dans l'imagination d'un conteur.



Et dans ces souvenirs d'une lecture de jeunesse, je suis sûr de n'avoir pas su discerner le fabuleux observateur des choses de ce monde, le visionnaire, et surtout le philosophe qui se cachaient derrière le conteur. Cela donne moins de regret d'avoir perdu un peu de naïveté et faire ce bond en arrière, en un temps où avec les copains on se parlait encore à la sortie du collège, notre attention n'étant pas en ce temps-là monopolisée par un écran guère partageux. On se disait que quand on serait grand on irait en Chine vérifier s'il y a bien un mur aussi long que Jules Verne le dit dans Tribulations d'un chinois en Chine. Et puis alors que nous rêvions d'avaler le monde, c'est ce dernier qui a été le plus fort et s'est goinfré de notre candeur.



Elle est superbe cette collection du Livre de Poche avec sa belle couverture rouge et argent et ses illustrations originales.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280