AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de MatCauthon49


MatCauthon49
  19 juin 2014
Tout d'abord, un grand merci à Babelio et aux éditions Odile Jacob de m'avoir sélectionné pour la première fois pour l'opération Masse Critique.
Il faut le dire d'emblée, Exquise Planète est un livre inclassable, un extraterrestre parmi les livres que j'ai pu lire (et en plus, des extraterrestres, il en contient un peu!). Il navigue entre différents genres, est au départ très scientifique, puis uniquement fictionnel sur la fin. Il reprend le principe du cadavre exquis (d'où son titre) cher aux surréalistes. Quatre auteurs ont participé à sa réalisation. Quatre parties se succèdent donc, que j'ai appréciées plus ou moins. Pour cette critique, pour plus de praticité, je reprendrai chaque partie.
Première partie : Ciel bleu, soleil orange, par Roland Lehoucq, astrophysicien, très connu par les fans de SF. Cette partie plante le décor. Roland Lehoucq décrit une planète de son invention, depuis la formation de son système stellaire jusqu'à la planète elle-même et les phénomènes astrologiques et physiques qui la caractérisent (un jour qui dure 19 de nos jours, deux lunes, un soleil orange, une ciel à moitié étoilé, un "oeil" dans l'autre partie du ciel). J'ai trouvé cette partie très poétique, très bien écrite.
Deuxième partie : le hasard fait (bien) les choses, par Jean-Sébastien Steyer, archéologue. Cette partie se consacre à l'arrivée de la vie sur cette Planète, grâce aux comètes et acides aminés qu'elles contenaient. Cette partie du récit a été, je dois l'avouer, plutôt technique pour moi, avec pas mal de chimie. J'avais cru comprendre lors de ma lecture ce qu'étaient les bactoïdes, les coloïdes, les électroïdes et autres aérozoaires, mais au moment de rédiger cette chronique, je m'aperçois que je n'ai pas retenu grand-chose... Jean-Sébastien Steyer nous décrit l'évolution de la vie au cours de millions d'années, tout en faisant des comparaisons avec l'évolution de la vie sur Terre, et bien sûr en tenant compte des éléments de base édictés dans la partie précédente. Et alors, un beau jour, le hasard faisant bien les choses, des tentaculides et des vulcoïdes se sont rencontrés, ancêtres des futurs exogrades (dotés d'un système électrique, sorte de système cérébral). Donc, vous l'aurez compris, un chapitre assez complexe, qui conviendrait bien je trouve à des étudiants en biologie.
Troisième partie : L'intelligence, pour quoi faire ?, par Jean-Paul Demoule. Cette partie reprend la précédente où on l'avait quittée, c'est-à-dire à l'émergence de l'intelligence sur la Planète. Les exogrades se transforment pour certains en sexogrades. le temps passant, ces sexogrades ont pu, tout en restant sur la Planète, développer la faculté d'explorer à distance des phénomènes astronomiques de plus en plus éloignés. Et ont découvert la Terre. Jean-Paul Demoule profite de cette partie pour reprendre quelques épisodes de l'histoire de l'humanité sur Terre, en les modifiant quelque peu (ainsi, en l'an 1000, l'empire romain existe toujours ; plus tard, les Chinois conquièrent l'Europe, etc.). Au final, cette partie plonge réellement le récit dans la fiction. J'ai apprécié cette réécriture de l'histoire, mais je me suis demandé ce qu'elle faisait là. Je m'attendais plutôt à voir comment les êtres de la Planète allaient évoluer.
Enfin, la quatrième et dernière partie, L'oeil de Caïn, par Pierre Bordage. La partie que j'ai préférée. Peut-être la plus accessible (avec la première), peut-être aussi l'unique entièrement fictionnelle... Pierre Bordage a bien repris tous les éléments présents dans le début du livre pour créer une histoire simple, pas très longue, mais très belle, très poétique. On suite l'histoire de plusieurs générations de colons humains qui ont conquis la Planète, jusqu'à leur rencontre avec les sexogrades intelligents. Une très belle histoire qui m'a remis d'accord avec ce livre.
Au final, un livre intéressant par son procédé d'écriture original. Les auteurs s'y sont bien pliés. Un très bon début, un milieu de livre un peu moins bon pour ma part (complexe et d'intérêt moyen), et une très jolie clôture. Encore merci au projet Masse Critique pour cette lecture.
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus