AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de isamiig


isamiig
  05 mai 2019
L'histoire commence sur les chapeaux de roues… Sans jeu de mots aucun, puisqu'elle démarre dans un taxi qui roule dans Paris.
Rose MAGRAS reçoit un coup de fil et changement de programme, elle ne va plus où elle devait aller. D'emblée, le lecteur est projeté dans l'intrigue. J'aime bien quand ça ne traîne pas et que j'entre dans le vif du sujet rapidement.

Sauf que… il va falloir quelques pages pour comprendre ce qu'il se passe. Andréa B. Cécil distille peu à peu à la manière du petit Poucet des indices.

L'histoire est une pure fiction comme l'auteure le signale au début de son livre, mais quelle fiction et quelle imagination !

Des personnages colorés autant de peau que de caractère sillonnent cette histoire avec chacun leur particularité. Si je devais avoir une préférence pour l'un d'eux, je ne saurais quoi vous dire, parce qu'ils ont chacun leur rôle à jouer et que si l'un d'entre eux n'existait pas, il manquerait quelqu'un et comme dit la phrase « il faudrait l'inventer », mais certainement avec moins de talent que Andréa B.Cécil ici.
Alors pour ne pas faire de jaloux, je choisirais Socrate et Platon

Au cours de la lecture, je me suis rendu compte que chaque personnage avait son propre appartement avec la description qui lui correspondait. Je prendrais l'exemple de la Môme Hulotte qui habite sous les toits… Quand on connaît que la hulotte est une chouette, la comparaison est facile peut-être, mais il fallait y penser.
Le talent de l'auteur a réussi par l'écriture me projeter dans chacun de leur univers et je l'en remercie.

Tout au long du livre, dégusté avec un plaisir évident et une envie de savoir la fin, je me suis régalé.

Rose Magras (que j'ai failli nommer Fred Vargas) est une romancière à succès. Il est donc normal qu'elle croise des célébrités et j'ai souri à certains passages :
« Et Muriel Robin ? ».
« Une simple amie… »
« Josée Dayan ? »
« Une rumeur… »
« Fanny Ardant ? »
« Hétéro ! Enfin, Solveig ! »
« Audrey Pulvar ? »
« Trop jeune et pas mon genre. Et hétéro ! » Rose soupire. « Mais c'est pas un peu fini, oui ?! C'est quoi : un interrogatoire de police ? »…
« Tu oublies Cynthia Nixon et Madonna… », lâche Rose caustique en plantant sa fourchette dans une olive.
« Parce que tu fais dans l'international ? »

Je vous ai intrigué n'est-ce pas ? Alors, n'hésitez pas à découvrir ce qui se cache derrière cette histoire à suspens… parce que… il y en a une belle. Mais pour la connaître, il faudra aller chercher « La Môme Hulotte ». Elle se niche sous les toits…
Lien : http://leslecturesdeminibull..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus