AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.91 /5 (sur 38 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Fort-de-France , le 21-02-1972
Biographie :

L'enfance d'Audrey Pulvar se déroule à Fort-de-France, où elle bénéficie d'un environnement riche en culture et imprégné de politique.

Son père, Marc Pulvar, ancien professeur de mathématiques, a été secrétaire national du Mouvement indépendantiste martiniquais (qu'il a également fondé) et secrétaire de la centrale syndicale des travailleurs martiniquais (CSTM). Sa mère est assistante sociale.

A partir de ses 14 ans Audrey Pulvar vit entre son île et la France métropolitaine, où elle loge chez une tante. Bien que la plus grande partie de sa scolarité se soit faite en France, elle passe son bac aux Antilles avant de retourner en métropole, à Rouen, et d'y passer un DEUG de sciences économique; c'est enfin à Paris qu'elle poursuit ses études à l'ESJ Paris dont elle sort major de sa promotion en 1994.

Elle entre ensuite dans les bureaux d'ATV comme stagiaire dans le cadre de sa formation à l'ESJ. Elle y sera finalement engagée comme journaliste-reporter d'images et devient, dès 1995, présentatrice du journal du soir. C'est enfin, en 1999, qu'elle sera rédactrice en chef adjointe de la chaîne tout en continuant d'assurer ses fonctions de présentatrice. Elle y reste jusqu'en avril 2002, où Jean-Claude Dassier l'engage à la chaîne satellitaire d'information en continu LCI comme pigiste .
En novembre 2003, le directeur général de France 3, Rémy Pflimlin, l'engage sur l'antenne régionale marseillaise de la chaîne comme présentatrice du journal télévisé régional. Après quelques remplacements d'été sur France 3 national, elle devient, dès le 6 septembre 2004, la première femme noire à présenter un journal télévisé sur une chaîne hertzienne, le Soir 3 national aux côtés de Louis Laforge.

Encouragée par Patrick Chamoiseau, elle publie son premier roman intitulé L'enfant-bois en janvier 2004. Actuellement, elle écrit un second roman.

En juillet 2009, quittant France 3, Audrey Pulvar rejoint la chaîne d'information en continu i>Télé afin d'y présenter la tranche 18 h - 20 h en semaine ainsi qu'une interview politique dominicale.

En novembre 2010, suite à l'annonce par son compagnon Arnaud Montebourg de sa candidature aux primaires socialistes en vue de l'élection présidentielle française de 2012, la direction d'i>Télé décide de la suspendre d'antenne par souci d’éthique.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Audrey Pulvar   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Audrey Pulvar : "nous n'avons pas d'autre choix que d'être féministe"


Citations et extraits (8) Ajouter une citation
nameless   18 avril 2015
Libres comme Elles : Portraits de femmes singulières de Audrey Pulvar
A quel lait, l'origine de cette colère ? Quelles femmes - et quels hommes ! - m'ont construite féministe, éternelle indignée, à jamais au combat ? Celui de l'égalité concrète, restant à conquérir. Pas l'égalité de papier, fantasme de textes de loi successifs, des beaux discours et actes cosmétiques. L'égalité réelle, entre fillettes et petits garçons, entre adolescentes et adolescents, entre femmes et hommes. Dans la famille, au sein du couple hétérosexuel, entre hétérosexuels et homosexuels, à l'école, dans la rue, au travail, au sommet de l'Etat, à l'Assemblée nationale, au Sénat, dans les collectivités locales, les administrations, la culture, la philosophie, le sport, la science... bref, la vie !



Page 9 - Editions de la Martinière
Commenter  J’apprécie          60
nameless   19 avril 2015
Libres comme Elles : Portraits de femmes singulières de Audrey Pulvar
L'utopie n'est pas naïveté. Elle est moteur. Elle est émancipation. Ce qui, lentement, patiemment,rend possible l'inimaginable. Fait bouger ce que l'on croyait immobile. Même si, pour cela, il faut miser sur le long terme.



Page 10 - Editions de la Martinière
Commenter  J’apprécie          50
genou   15 juin 2013
L'enfant-bois de Audrey Pulvar
Tu es repartie. Dans mon petit lit, j'ai senti l'espace se fracasser autour de moi. Je me souviens de chaque mot, de chaque soupir, de chaque souffle, de chaque intonation. De l'odeur de l'air. Des sons de nuit. De tout. Et souvent encore aujourd'hui, au soir tombant, voilà que rougeoient à nouveau ces gifles. Voilà que revient la glace qui a parcouru mon sang, quand l'aveu de ton désamour l'a dévoré.
Commenter  J’apprécie          40
Louise1200   25 septembre 2021
La femme de Audrey Pulvar
En quoi les angoisses des femmes, leur nécessité vitale de créer, leur détermination à transformer le langage pictural et avec lui le monde seraient-elles moins louables, moins fédératrices ou moins importantes pour la marche de l'humanité que les travaux de leurs alter ego masculins ?
Commenter  J’apprécie          40
TRLVR   27 avril 2013
L'enfant-bois de Audrey Pulvar
Il y avait eu ce jour, maman, et puis cet autre, celui-là. Je t'ai devinée clamant que tu voulais plus de moi. Alors je me suis laissée glisser. Je ne voulais pas hurler, griffer, ni mordre ou m'accrocher et vomir quand deux messieurs et une infirmière m'arrachaient à tes bras. Je ne voulais pas une deuxième fois la honte brûlante de tes mains m'écartant, agacées, ta voix laide et tes yeux secs. Je voulais juste m'envoler, me dissoudre, ne plus être. Partir. Loin. Ailleurs. Je ne sais pas... Je suis montée dans mon arbre, et puis j'ai entendu tes paroles sauvages, et puis j'ai senti que je ne voulais plus. Plus tout ça. Il me fallait fuir. Loin. Ailleurs. Avalée dans le vide. Je ne savais pas que je serais encore là pour peser sur ta vie. Un peu plus sourd. Handicapée. Pardonne-moi, maman, je t'en prie, je t'en supplie. Je promets, maman, de ne plus être mauvaise. De ne plus être méchante. Garde-moi encore avec toi. Je t'en prie, je t'en supplie. Laisse-moi rester auprès de toi. S'il te plaît. Je t'en prie.

Je t'aime, maman. Je te hais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Audrey Pulvar
genou   15 juin 2013
Audrey Pulvar
J'assume ma vieillesse et ma jalousie mais, franchement, réduire les gens à leur apparence et leur physique, c'est une chose que je ne cautionne pas
Commenter  J’apprécie          20
genou   15 juin 2013
L'enfant-bois de Audrey Pulvar
Autour de nous, en nous, un vide sans bruit. Un vide sans effluves, sans toucher, sans vie. Une absence de tout..
Commenter  J’apprécie          20
Mtassery   14 août 2017
L'enfant-bois de Audrey Pulvar
Dans mon petit lit, j'ai senti l'espace se fracasser autour de moi. Je me souviens de chaque mot, de chaque soupir, de chaque souffle, de chaque pause entre les mots, de chaque intonation. De l'odeur de l'air. Des sons de nuit. De tout. Et souvent encore aujourd'hui, au soir tombant, voilà que rougeoient à nouveau ces gifles. Voilà que revient la glace qui a parcouru mon sang, quand l'aveu de ton désamour l'a dévoré.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Des écrivains en prison

Pour quelle raison Oscar Wilde a-t-il été condamné à deux ans de travaux forcés ?

Pour son athéisme
Pour une escroquerie
Pour son homosexualité
Pour un vol de tableau

10 questions
40 lecteurs ont répondu
Thèmes : prisonniersCréer un quiz sur cet auteur