AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur D'amour et dope fraîche (10)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
cathe
  16 juin 2018
Alors que Gabriel Lecouvreur soigne sa sciatique dans un centre de thalasso près de Font-Romeu, il aperçoit un homme nu qui descend les pentes en courant et se précipite dans un ravin. Bien sûr il enquête..
Pendant ce temps, Cheryl à Paris s'inquiète de la disparition d'une de ses amies. Elle soupçonne le petit ami et va être elle-même victime de la "drogue du violeur"...

Nous retrouvons avec plaisir notre Poulpe, son humour et son ton désabusé. Cette fois il va lancer des piques contre les sportifs, pour notre plus grand plaisir...! Caryl Ferey a le ton juste et un vrai grain de folie pour cette série mythique.
Commenter  J’apprécie          140
Fromtheavenue
  09 octobre 2010
Si vous voulez rire, allez y les yeux fermés !
Sophie Couronne et Caryl Ferey se sont bien amusés dans cette nouvelle aventure du poulpe et ont du prendre beaucoup de plaisir à l'écrire. Les lettres échangées entre Gabriel (en Thalasso) et Cheryl (en séjour à l'hôpital) sont savoureuses. le lecteur ne cesse d'avoir le sourire aux lèvres. Cependant la noirceur pointe son nez avec des pics lancées ça et là contre notre société. le milieu sportif de haut niveau s'en prend plein la figure avec une scène finale déjantée ! Un véritable régal !
Lien : http://fromtheavenue.blogspo..
Commenter  J’apprécie          100
IreneAdler
  25 février 2013
Le Poulpe en centre de remise en forme ! Mais heureusement pour lui, entre un bain d'algues et un jus de tordu bio, une scabreuse affaire est allée s'écraser dans un ravin.
Chéryl émerge dans une chambre d'hôpital. Comment elle est arrivée ici ? Mystère. Mais ce n'est pas la drogue du violeur qui va la laisser sur le carreau.
Un Poulpe de très bonne tenue que voilà ! les tentacules un peu raides au début (sciatique oblige), ils seront tout à fait en forme pour résoudre le mystère de l'exposé du ravin. Quand à Chéryl, elle a bien retenu les leçons de son octopode et mènera son enquête avec brio.
Ferey fait vivre notre couple avec talent et le rend plus vrai que nature. Il donne également un vrai rôle à Chéryl, trop souvent laissée de côté par les auteurs successifs. Alors que malgré les apparences, elle n'a vraiment rien d'une gourde !
En guise de banquet final, bière fraîche et pieds de porc !
Commenter  J’apprécie          80
encoredunoir
  07 octobre 2011
Gabriel Lecouvreur est dans les Pyrénées et découvre les joies de la thalassothérapie et des salades de tofu dans un centre de cure qui tient plus du stalag 13 de Papa Schultz que de la véritable colonie de vacances. Lors d'une escapade dans la nature, il voit un homme nu dévaler la pente à tout blinde sans que qui que ce soit le poursuive, et finir au fond d'un ravin. Il ne va pas tarder à apprendre qu'à quelques kilomètres de là, à Font-Romeu, les athlètes français préparent les Jeux Olympiques.
Pendant ce temps, à Paris, Chéryl, partie à la recherche de sa stagiaire, est retrouvée à moitié nue sur un trottoir après avoir été droguée et sans doute violée ; ce qui n'est pas pour la mettre de bonne humeur.

À quoi peut tenir un roman… En l'occurrence, à une finale de 100 mètres où Husein Bolt a terminé la course en trottinant, après avoir mis dans le vent tous ses adversaires. de quoi titiller l'imagination de Caryl Férey.
On retrouve donc le Poulpe et sa copine Chéryl. le Poulpe, cette fois, c'est Caryl Férey, tandis que Chéryl, c'est Sophie Couronne. Chacun de leur côté, ils mènent leurs enquête respectives. Par curiosité et une furieuse envie d'échapper à son centre de thalasso pour Gabriel ; par esprit de vengeance pour Chéryl. Comme de bien entendu, les deux intrigues finiront par ne faire qu'une.

La première partie du roman assure le minimum syndical. On retrouve les personnages habituels et les jeux de mots plus ou moins réussis, et le lien entre les deux histoires tient aux lettres échangées par Gabriel et Chéryl. Si la curiosité du lecteur est éveillée, on ne peut pas pour autant dire que les intrigues soient particulièrement palpitantes.
Il faut attendre la seconde moitié du livre pour que le grain de folie semé au début commence à éclore. Et l'on entre alors rapidement dans une aventure totalement débridée, hautement burlesque et particulièrement réjouissante. À elle seule, la scène de la conférence de presse du ministre des Sports Bernard Lapoutre vaut le détour. D'autant que la ressemblance tout à fait fortuite avec un autre Bernard ministre des Sports, nous permet d'entendre et de visualiser ladite scène. On n'a d'ailleurs pas de mal non plus à imaginer à quoi doit ressembler, fortuitement toujours, Nicolas, le fils érotomane du ministre.

Bref, ce qui n'aurait pu être qu'un Poulpe de plus, apparaît en fin de compte comme un volume bien azimuté. Un plaisir.

Lien : http://encoredunoir.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MissAlfie
  16 mai 2016
Un petit Poulpe de temps en temps, ça fait du bien, surtout quand il y a Caryl Férey aux manettes. Pas que, certes, mais il représente quand même la moitié des quatre mains qui ont écrit cette histoire bien dans la veine de la série créée par Jean-Bernard Pouy !

Chaque chapitre (ou presque) s'ouvre sur une lettre de l'un à l'autre, avec une version à peine arrangée de la réalité (que voulez-vous, on ne veut pas s'inquiéter mutuellement !). le lecteur s'amuse donc à trouver les références métaphoriques glissées par les amants qui, malgré leur situation convalescente, ne manquent pas de déjouer les ficelles des mystères, à coup de bière évidemment !

Porté par une plume alerte, vive et bourrée de jeux de mots, D'amour et dope fraîche est un opus que j'ai beaucoup apprécié. Il donne une place intéressante à Chéryl, loin de se cantonner à son rôle de coiffeuse, et l'intrigue de fond reste déjantée, drôle, et pourquoi pas réaliste !

Une lecture rapide, distrayante, à conseiller aux amis de l'octopode parisien !
Lien : http://croqlivres.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AliceW
  10 mai 2013
Le Poulpe est en thalasso. Comme quoi, tout arrive. Pas que ce soit sa tasse de thé, mais à défaut de « sciatique vaincra », il a préféré la jouer remise en forme dans les Pyrénées. Les salades ne sont pas bien garnies, l'ambiance pas franchement festive, bref, le Poulpe a besoin d'air. Alors quand sa démarche s'apparente un peu moins à celle d'un robot rouillé, il part en balade dans les verdoyants alentours. Mais ça tourne vite au vinaigre quand il croise un homme nu qui dévale à toute berzingue le terrain pentu, jusqu'à atterrir dans un sale état au fond du ravin. Et c'est d'autant plus curieux que personne n'est à ses trousses. Les journaux n'en parlent pas ? L'enquête il la mènera lui-même, foi de Poulpe !
Pas très loin, des sportifs de haut niveaux s'entraînent pour les Jeux Olympiques, ça ressemblerait bien à un début de piste… et à une cure un peu plus palpitante que prévue.

A Paris, sa chère et tendre Chéryl n'est pas en meilleur état. En vadrouille nocturne à la recherche de sa stagiaire disparue, elle a testé d'un peu trop près un nouveau genre de drogue du violeur. La tête en compote, elle se voit offrir un séjour à l'hôpital. Son caractère bien trempé ne l'a pas perdue en route, pas de bol pour le personnel soignant. Mais Chéryl n'est pas femme d'une explication approximative, il faut qu'elle sache, et qu'elle se venge. Elle va remonter la piste de ses compagnons de soirée à la galanterie douteuse…

Gabriel et Chéryl s'écrivent tous les jours ou presque, mais pas question de jeter de l'inquiétude dans leurs missives. Alors ils brodent leurs rebondissements, mettent le paquet sur les métaphores tordues et les déclarations fantasques.

Voilà un polar mordant et truculent mené à un train d'enfer, avec un sens de la tournure qui fait plaisir à lire ! Si vous voulez vous marrer un bon coup, allez-y les yeux fermés !

Cette fois, nous avons droit à un Poulpe à quatre mains, celles de Caryl Férey et Sophie Couronne, qui visiblement se sont bien pris au jeu. Cette collaboration n'était pas une première puisqu'ils avaient déjà co-écrit des pièces radiophoniques pour France Culture. Elle ne s'est pas non plus arrêtée là, ils ont depuis publié le recueil de nouvelles Fond de cale.

Caryl Férey commence à avoir le vent en poupe, et c'est pas volé. Si vous ne l'avez pas encore lu, foncez, c'est toujours un grand moment…
Lien : http://casentlebook.fr/damou..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
bibliomanu
  15 juin 2009
Décidément, les temps sont durs pour le Poulpe. Pas moyen de respirer, d'être tranquille deux minutes. Quand ce n'est pas lui qui traque les injustices dans les lignes des faits divers du Parisien au Pied de Porc à la Sainte Scolasse, ce sont les mystères qui viennent se mettre en travers de sa route. Enfin... de sa route. de sa ballade plutôt. Car le Poulpe est en convalescence, exilé à Font-Romeu où on le remet d'aplomb dans un centre de thalasso. Sciatique. Alors, histoire de prendre l'air, il se promène – avec des canettes de bière comme kit de survie, bien sûr – dans la montagne pyrénéenne. Et en lieu et place d'animaux, voici un grand black sprintant à travers sentiers et fourrés comme un malade, jusqu'à la chute fatale au fond d'un ravin. Un événement qu'aucun média, local ou national, ne se fait l'écho. Une affaire suffisamment louche pour que le Poulpe s'ébroue à nouveau et se remette à jouer de ses bras à rallonge.

Cheryl, sa partenaire, mène aussi une enquête de son côté. Une nouvelle, car si l'on se souvient bien, il fut une époque où elle avait son patronyme, rosé celui-là, sur la couverture.
Ici, suite à ses premières investigations devant l'amener à retrouver la piste de sa stagiaire disparue, elle finit à l'hôpital, après avoir été victime de la drogue du violeur. Et dans le style aventurière déterminée, la Cheryl, elle n'a rien à envier à son Poulpinet.

Que dire sinon que cette nouvelle aventure du célèbre céphalopode est réussie ? La double articulation autour de Gabriel Lecouvreur et de Chéryl, agrémentée par les lettres qu'ils s'adressent de leurs lieux de convalescence respectifs, contribuent à la rendre réjouissante, drôle et rythmée. Un mélange qui porte ses fruits et ravit le lecteur. Pour ne pas échapper à la règle, le Poulpe rue une fois de plus dans les brancards, n'ayant aucun scrupule à laisser son lot de civières dans son sillage. Cette fois, ce sont les enjeux du sport et ses dérives liées au dopage ainsi que la course aux résultats - à titre individuel ou dans l'intérêt de représentativité d'un pays sur la scène internationale - qui constituent le noeud de l'intrigue. le tout est servi par des personnages hauts en couleurs - les jeunes filles venant en aide au Poulpe, le ministre des sports,Bernard Lapoutre, pour ne citer qu'eux -, mais aussi par des situations rocambolesques tout simplement hilarantes et une langue enjouée, inventive, aux jeux de mots savoureux.

Du Poulpe grand cru.
Lien : http://bibliomanu.blogspot.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
keke77
  04 décembre 2013
Beaucoup aimé, on a envie de connaître la suite...
Commenter  J’apprécie          00
keke77
  04 décembre 2013
Beaucoup aimé, on a envie de connaître la suite...
Commenter  J’apprécie          00
gridou
  10 juillet 2011
Dans cet épisode, le poulpe s'offre une petite cure dans les Pyrénées. "Dix jours que j'amortis ma sciatique dans ce foutu centre de remise en forme, dix jours que je m'ennuie à mourir...". Jusqu'au jour où il assiste à une scène étrange. Un suicide? Un meurtre ? En tout cas le cadavre s'évapore et on n'entend pas parler de disparition dans les journaux. Chéryl, sa compagne, est restée à Paris. Ils s'écrivent tous les jours en brodant un peu pour ne pas inquiéter l'autre alors qu'ils sont en fait tous les deux confrontés à de drôles d'histoires...

Les deux intrigues parallèles commencent de façon assez classique. On rentre dans l'histoire tranquillement en découvrant les personnages et le décor...normal...Puis au fil du récit, le rythme s'accélère et l'histoire devient complètement loufoque et délirante.

Autant le dire carrément, l'intérêt est surtout dans l'écriture: le ton des auteurs est plein d'humour et de mordant. A plusieurs reprises, le poulpe lit le journal et ses commentaires sur l'actualité sont irrésistibles.
De même, la correspondance des deux amoureux est très drôle, pleine de jeux de mots, mélange cocasse de mots crus et de langage châtié...


Un bon petit romans (moins de 200 pages) qui se lit vite et bien. Détente et rigolade assurée. Parfait pour décompresser !




Lien : http://lesgridouillis.over-b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr