AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Caryl Férey (Autre)
EAN : 9791037502780
400 pages
Éditeur : Les Arènes (14/01/2021)

Note moyenne : 4.15/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Norilsk est la ville de Sibérie la plus au nord et la plus polluée au monde. Dans cet univers dantesque où les aurores boréales se succèdent, les températures peuvent descendre sous les 60°C.
Au lendemain d'un ouragan arctique, le cadavre d'un éleveur de rennes émerge des décombres d'un toit d'immeuble, arraché par les éléments. Boris, flic flegmatique banni d'Irkoutsk, est chargé de l'affaire.
Dans cette prison à ciel ouvert, il découvre une jeunesse ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
PatriceG
  21 janvier 2021
Caryl Férey
Lëd
(L'action se passe à Norilsk en Sibérie, la ville la plus polluée de la planète, et cette réputation n'est pas surfaite. Il s'y passe des choses inquiétantes, fort inquiétantes, c'était la partie qui manquait à son Norilsk de 2018, sorte de mise en bouche fort sympathique, voici son chaînon manquant.. )
Caryl Férey connaît une ascension fulgurante (dans le monde la littérature), il a eu raison de croire en sa bonne étoile. Je suis dithyrambique. J'avais déjà repéré chez cet homme-artiste de la bonne graine qui peut germer et nous réserver une surprise de taille, en plus sur un terrain qui m'est cher..
Quand j'ai vu arrivé ce type il y a quelques années dans une émission littéraire, je me suis dit "oh là, il n'est pas très net celui-là". Où il fume de la moquette ou il picole, ou peut-être les deux, mais il avait une de ces tronches de mec bien allumé, de mec qui a brûlé sa jeunesse, d'aspect punk quadra un peu fatigué. Il régnait alors une tension palpable dans l'émission, et je dois dire que l'animateur prenait un risque. Et puis les autres invités ont commencé à l'écouter avec une sorte de bienveillance. Il disait des choses pas comme les autres dans un français de type qui a vécu, un peu comme un soudard, mais on sentait qu'il avait quelque chose à dire et qu'il ne fallait pas trop en rire. Lui-même tentait de capter le regard des autres pour voir s'il n'effarouchait pas trop ces bonnes consciences, bon chic, bon genre, invitées sur le plateau. Il provoqua quelques rires de bon aloi, tant sa singularité détonait sur le plateau, mais Il passa son épreuve finalement avec mention plutôt : fort intéressant, à suivre.
Ses polars marchaient déjà et il était sur la voie d'entrer en littérature.
Depuis il a fait du chemin le bonhomme, j'ai vu même qu'il avait meilleure mine, sans doute qu'au fil de ses succès, il peut la jouer plus sobre. Je crains même que son petit dernier soit reçu comme une oeuvre lui ouvrant la consécration. Il fait aujourd'hui partie des meilleurs écrivains de sa génération.
Des fois, pour comparer à d'autres nanars qui m'insupportent, d'Orsenna à Rufin qui se la pètent, il me manque les mots pour dire ce que c'est un écrivain, eh ben en voilà un !
Oui ce type là est vraiment la littérature et décoiffe celle qui n'en est pas et qui avait besoin d'un bon coup de dépoussiérage ; une littérature devant relever le nez plutôt que de le piquer dans l'insipidité et l'absence de talent. Trop d'écrivasses avaient pris la place !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          134
micetmac
  16 janvier 2021
CLIMATOLOGIE
Caryl Ferey est un écrivain voyageur. Il n'y a pas que Sylvain Tesson sur ce créneau. Ferey, c'est un peu Tesson sans la pose, le rock et la rage en plus. Quand Tesson va en Sibérie, il magnifie la beauté âpre de cette immensité glacée d'une cabane perdue quand Ferey conte la détresse absolue d'une cité stalinienne, d'une telle laideur qu'elle en devient belle.
Caryl avait déjà posé ses après-skis à Norilsk, en 2017, en avait tiré un court et dense récit, ramassé comme un shot de vodka. le portrait dantesque était déjà brossé, il est parachevé dans ce polar labyrinthique, haletant et poignant.
Ce polar est son décor. le personnage principal est la ville qui l'abrite. On a tendance à associer l'enfer à des températures caniculaires mais l'enfer c'est une atmosphère particulière propre à abolir l'espoir. Norilsk possède ce climat singulier où les Celsius qui sombrent marquent la présence d'un enfer sur terre.
C'est dans cette ville minière, l'une des plus polluée de la planète, où le nickel extrait représente 2% du PIB russe, que l'on découvre le cadavre assassiné d'un éleveur de Rennes, loin de son troupeau. Ce meurtre enclenche une série d'évènements qui vont bouleverser à jamais les protagonistes de Lëd.
Ferey est enfant du rock et cela se sent dans sa plume directe, nerveuse mais qui sait se faire lyrique quand il le faut. Un peu à l'image du Bowie magnifique d'avant le virage flashy des années 80, ce Bowie qui revient souvent dans les pensées de Ada, jeune femme déployée dans ce polar choral.
Caryl Ferey aime ses personnages, que l'on devine inspirés de rencontres et d'autres nés de son imagination débridée. Caryl orchestre son petit monde d'une main sûre et nous cueille souvent. Son livre est infiniment touchant, l'émotion se fondant dans un tempo qui claque, comme un rif de guitare mélancolique se cale sur un déroulé de batterie dans un Led Zep d'anthologie.
Vous l'aurez compris, j'ai aimé Lëd. Kaléidoscope percutant d'une Russie malade et corrompue, magnifique de grandeur sacrificielle, cette âme russe que Ferey touche du bout des touches, à la manière d'un Robert Littell punk et dans mon clavier... c'est un putain de compliment.
Lien : https://micmacbibliotheque.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
duprez
  26 janvier 2021
il fallait s en douter , l escapade de caryl ferey en siberrie ne pouvait pas juste rester un recit de voyage aussi riche soit il. le rennais est revenu avec une matiere romanesque de premier choix : Norisk , ville la plus au nord et la plus pollué au monde, inacessible par la route , a l hiver glacee avec un ancien goulag et des mines, peuplée d inoubliables habitants qu on decouvre en fiction. l'intrigue debute avec un cadavre de rennes trouvé au pie d un immeuble au toit arraché par un ouragan. Les premiers témoins sont un mineur homosexuel, une costumiere amoueuse , un soldat revenu d afghanistan , bientot suivi par un flic integre, ce qui n esdt pas une qualité dans un monde corrompu. CE grand roman noir et sensible est une déclaration d amour à cette jeunesse isolee et optimiste, si loin et si proche
Commenter  J’apprécie          10
Sol_del_Este
  23 janvier 2021
Un vrai roman noir, glaçant et étouffant.
Par une nuit de tempête, un toit d'immeuble s'écroule, et permet la découverte du cadavre d"un éleveur de rennes. On suit l'enquête de Boris, le policier au gros pull bouloché, exilé, placardisé dans cette prison à ciel ouvert qu'est l'angoissante ville de Norislk. L'étau se referme sur chacun des personnage, sans pitié... On s'étonne presque que certains personnages finissent indemnes. Un vision triste et réaliste de la Russie d'aujourd'hui.
Commenter  J’apprécie          30
eddantes87
  25 janvier 2021

A Norilsk en Sibérie, à la suite d'une énorme tempête, un toit d'immeuble se décroche. Sous les décombres, on retrouve le corps d' un éleveur de rennes. Que faisait cet homme habitué des grands espaces en pleine ville ?
Boris , policier russe au passé trouble doit mener l'enquête. Caryl Ferey nous embarque une fois de plus dans une incroyable aventure. Une intrique affûtée et coupante comme un terrible blizzard sibérien.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
hanyrhauzhanyrhauz   25 janvier 2021
Ils venaient de faire l'amour avec une patience de vieux couple derrière les rideaux tirés, la masse de Boris maintenant échouée comme un phoque sur la grève tiède du petit soleil qui réchauffait sa vie. Anya aimait aussi ce moment-là, quand le corps s'abandonne et ne répond plus qu'aux caresses. Qu'importe la grâce de la main si elle palpite sur la peau.
Commenter  J’apprécie          10
hanyrhauzhanyrhauz   26 janvier 2021
Cinq, six heures sept du matin devalèrent la piste aux étoiles sans que quiconque songe à y danser.
Commenter  J’apprécie          00
PatriceGPatriceG   21 janvier 2021
Taureaux furieux dévalant le cirque de la péninsule de Taïmyr, des vents d edeux cents kilomètres/heure interdisaient tout mouvement depuis trois jours, figeant le Titanic industriel de Norilsk dans la glace. un ouragan qui teintait la nuit polaire d'une couleur pourpre presque irréelle. Gleb Berensky observait le monstre sibérien derrière le triple vitrage de l'appartement, entre fascination et effroi. -64° C affichait le thermomètre de la mairie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Caryl Férey (56) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Caryl Férey
Petit, Caryl Férey voulait être « n'importe quoi, du moment que ça brûle ».
Plus tard, l'écrivain-voyageur trouve sa vocation dans le joyeux milieu du polar français. Derrière ses romans noirs, se cache toujours un voyage, une exploration, une enquête : le Chili pour « Condor », L'Argentine pour « Mapuche », l'Afrique du Sud pour « Zulu » (adapté au cinéma), et aujourd'hui, l'enfer glacé de la Sibérie pour « LËD ».
Il raconte Norilsk, l'industrie minière coincée dans la glace, la pollution, les bars cachés, les rencontres, le tempérament russe, et l'écriture.
Une interview menée par Sébastien Bonifay.
Chapitres pour naviguer dans la vidéo
00:00 Présentation 00:33 Norilsk, ville à -60°C 02:44 La tribu Nenets en Sibérie 03:27 Intrigue éclatée, jeunesse bouleversante 05:05 L'attachement aux personnages 07:29 Un vrai roman noir 09:15 Les russes, les rencontres, les clichés 12:19 La scène du bar 14:09 le plus émouvant 14:40 Porte-parole des habitants 15:08 Villes interdites, villes secrètes 16:02 Descendants du goulag 16:53 Fiction, journalisme et réalité 18:00 Espérance de vie des mineurs 19:54 Empathie de l'écrivain 21:20 Tout est politique 23:32 Les russes ne sont pas dupes 24:33 Un paradoxe permanent 25:47 The Clash et Jacques Brel 28:38 L'écriture punk 31:04 Un lecteur actif 34:16 On veut y aller 34:54 le livre de vos 18 ans 36:59 Et le prochain ?
Plus d'infos sur le livre https://www.arenes.fr/livre/led/
Abonnez-vous à la chaîne Arènes du Savoir http://www.youtube.com/c/LESARÈNESDUSAVOIR
Suivez-nous sur les réseaux Facebook https://www.facebook.com/editionslesarenes. Instagram https://www.instagram.com/les_arenes/ Twitter https://twitter.com/les_arenes?lang=fr
+ Lire la suite
autres livres classés : sibérieVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox