AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Cer45Rt


Cer45Rt
  24 mars 2019
Il y a, des écrivains, qui ont un tel style, une telle puissance d'évocation, un tel lyrisme, qui faut se laisser porter par le style, uniquement par le style, car c'est là le plus important.
Il en est ainsi de Racine dans Esther et Athalie ; De Maupassant dans Pierre et Jean ; de Zola dans le Faute de l'abbé Mouret. Il en est aussi ainsi de Giono dans Regain.
Dans tous les cas que je viens de mentionner, nous avons une belle histoire ; mais l'essentiel, toutefois, reste le style, de toute beauté, tellement, tellement évocateur, qui donne tellement, tellement de vie à l'histoire.
L'essentiel reste ce lyrisme qui emporte tout, qui tient lieu d'histoire et de réflexion.
Pourtant, cela ne veut pas dire que dans ces livres, l'histoire est inintéressante ; mais l'histoire, dans ces ouvrages, c'est le style. L'histoire n'existe pas indépendamment du style ; et le style n'existe pas indépendamment de l'histoire.
Esther et Athalie ont un sujet épique ; mais, sans le vers, ces deux pièces ne seraient pas épiques. Il y a dans La Faute de l'abbé Mouret la nécessité d'un lyrisme, d'une beauté de style ; sinon cette oeuvre, ne serait qu'une étude psychologique dépourvue d'art. Dans Regain, cela est nécessaire, pour parler de l'épopée de cet homme, d'un lien puissant avec la nature, perdu puis retrouvé.
Un magnifique texte, avec un style de toute beauté !
Commenter  J’apprécie          230



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (23)voir plus