AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de soeurcierelitteraire


soeurcierelitteraire
  31 octobre 2021
J'annonce la couleur : gros coup de coeur en vue. « Les oiselles sauvages » tire son titre d'une citation de Monique Wittig. Ce premier roman né sous la plume de Pauline Gonthier
est en effet parsemé de références littéraires : Colette, Françoise d'Eaubonne, Violette Leduc, Marguerite Duras... Cette toile de sororité imprègne le texte et les deux niveaux de lecture qui se répondent jusqu'à se rejoindre dans le point culminant du récit.

« Les oiselles sauvages » aborde la transmission, le droit de disposer de son corps, l'avortement et la maternité, le militantisme, le lesbianisme. Pauline Gonthier jette un pont entre le féminisme des années 70 avec la création du MLF et le féminisme d'aujourd'hui à l'ère #MeToo, entre les divergences des différentes générations, les différentes conceptions que l'on peut avoir de la liberté des femmes.

L'autrice marche dans les pas des illustres écrivaines qu'elle cite. Son écriture et ses personnages m'ont touchée en plein coeur.

Pour l'anecdote, j'ai été très surprise de découvrir ma ville natale, Namur, entre ces pages !

« Les oiselles sauvages » a été édité par Vanessa Springora.
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (3)voir plus