AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.73 /5 (sur 11156 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Gia Dinh , le 04/04/1914
Mort(e) à : Paris , le 03/03/1996
Biographie :

Marguerite Duras, nom de plume de Marguerite Donnadieu, est romancière, dramaturge, scénariste, réalisatrice et journaliste française.

Elle passe toute son enfance au Vietnam. En 1932, alors qu'elle vient d'obtenir son baccalauréat, elle quitte Saïgon et vient s'installer en France pour poursuivre ses études. Après des études de mathématiques, sciences politiques, et une licence de droit, elle est secrétaire au Ministère des Colonies, de 1938 à 1940. Elle épouse Robert Antelme (1917-1990) en 1939. En 1942, elle accouche d'un garçon mort-né dont elle ne saura jamais faire le deuil.

Marguerite Donnadieu cosigne, au printemps 1940, avec Philippe Roques, "L'Empire français", son premier livre. Pendant la guerre, elle entre dans la Résistance. En 1945, elle s'inscrit au Parti communiste qu'elle quitte en 1950. En 1947 Marguerite Duras divorce et se remarie avec Dionys Mascolo (1916-1997) dont elle aura un enfant prénommé Jean. En 1956, elle se sépare de son second mari.

Marguerite Duras publie son premier roman, "Les Impudents", en 1943. En 1950, elle est révélée par un roman d'inspiration autobiographique, "Un barrage contre le Pacifique". C'est le début d'une œuvre de fiction importante avec des romans comme : "Le Marin de Gibraltar" (1952), "Le Square" (1955), "Moderato cantabile" (1958), "Le Ravissement de Lol V. Stein" (1964), ou encore "Le Vice-Consul" (1966).

En 1984, "L’Amant" est publié et obtient le prix Goncourt. C'est un succès mondial. Jean-Jacques Annaud en tire un film en 1992.

Elle écrit aussi pour le théâtre, souvent des adaptations de ses romans comme "Le Square", représenté en 1957, ainsi que de nouvelles pièces, telle "L'Amante anglaise" (Prix Ibsen 1970) ou "Savannah Bay" en 1982. Elle écrit en 1959 le scénario et les dialogues du film "Hiroshima mon amour" d'Alain Resnais, qui lui vaut d'être nommée pour l'Oscar du meilleur scénario original à la 33e cérémonie des Oscars.

Elle réalise elle-même des films originaux comme "India Song" (1975), avec Delphine Seyrig, "Le Camion" (1977), avec Gérard Depardieu, ou encore "Les Enfants" (1985), avec Daniel Gélin.

En 1985 elle met en scène "La Musica deuxième" au théâtre Renaud-Barrault, puis elle publie "Yann Andréa Steiner" (1992), dédié à son dernier compagnon Yann Andréa, "Écrire" (1993) et "C'est tout" (1995).
+ Voir plus
Source : France Loisirs
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (201) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
"Je suis pour qu'on ferme toutes les écoles, toutes les universités. Qu'on recommence tout (...) si l'homme ne change pas dans sa solitude, rien n'est possible." Marguerite Duras, 1969 Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/UCd5DKToXYTKAQ6khzewww2g/?sub_confirmation=1 Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
Podcasts (40) Voir tous

Citations et extraits (1702) Voir plus Ajouter une citation
KarineBellocq   29 juillet 2010
Écrire de Marguerite Duras
Se trouver dans un trou, au fond d'un trou, dans une solitude quasi totale et découvrir que seule l'écriture vous sauvera.
Commenter  J’apprécie          1591
Steeph76   13 octobre 2010
Écrire de Marguerite Duras
Ecrire, c'est aussi aussi ne pas parler. C'est se taire. C'est hurler sans bruit.
Commenter  J’apprécie          1440
She_Night   03 octobre 2010
La douleur de Marguerite Duras
En mourant je ne le rejoins pas, je cesse de l'attendre.
Commenter  J’apprécie          1410
cicou45   11 septembre 2012
L'Amant de la Chine du Nord de Marguerite Duras
"C'est drôle le bonheur, ça vient d'un seul coup, comme la colère."
Commenter  J’apprécie          1191
marina53   12 juin 2012
L'amant de Marguerite Duras
Je lui dis que (..) je suis dans une tristesse que j'attendais et qui ne vient que de moi. Que toujours j'ai été triste. Que je vois cette tristesse aussi sur les photos où je suis toute petite. Qu'aujourd'hui cette tristesse, tout en la reconnaissant comme étant celle que j'ai toujours eue, je pourrais presque lui donner mon nom tellement elle me ressemble.
Commenter  J’apprécie          1150
Marguerite Duras
Lea25   31 août 2013
Marguerite Duras
L'alcool a été fait pour supporter le vide de l'univers, le balancement des planètes, leur rotation imperturbable dans l'espace, leur silencieuse indifférence à l'endroit de votre douleur; [..] L'alcool ne console en rien, il ne ne meuble pas les espaces psychologiques de l'individu, il ne remplace pas le manque de Dieu. Il ne console pas l'homme. C'est le contraire, l'alcool conforte l'homme dans sa folie, il le transporte dans les régions souveraines où il est maître de sa destinée.
Commenter  J’apprécie          1130
marina53   29 juin 2012
L'amant de Marguerite Duras
Je n'ai jamais écrit, croyant le faire, je n'ai jamais aimé, croyant aimer, je n'ai jamais rien fait que d'attendre devant la porte fermée.
Commenter  J’apprécie          1130
Steeph76   01 décembre 2010
Hiroshima mon amour de Marguerite Duras
"Tu me tues.

Tu me fais du bien.

J'ai le temps.

Je t'en prie.

Dévore-moi."
Commenter  J’apprécie          1110
Mero   11 décembre 2012
L'amant de Marguerite Duras
Des années après la guerre, après les mariages, les enfants, les divorces, les livres, il était venu à Paris avec sa femme. Il lui avait téléphoné. C'est moi. Elle l'avait reconnu dès la voix. Il avait dit: je voulais seulement entendre votre voix. Elle avait dit: c'est moi, bonjour. Il était intimidé, il avait peur comme avant. Sa voix tremblait tout à coup. Et avec le tremblement, tout à coup, elle avait retrouvé l'accent de la Chine. Il savait qu'elle avait commencé à écrire des livres, il l'avait su par la mère qu'il avait revue à Saigon. Et aussi pour le petit frère, qu'il avait été triste pour elle. Et puis il n'avait plus su quoi lui dire. Et puis il le lui avait dit. Il lui avait dit que c'était comme avant, qu'il l'aimait encore, qu'il ne pourrait jamais cesser de l'aimer, qu'il l'aimerait jusqu'à sa mort.
Commenter  J’apprécie          991
Marguerite Duras
blanchenoir   06 mars 2015
Marguerite Duras
Ecrire, c'est aussi ne pas parler. C'est se taire. C'est hurler sans bruit.

Commenter  J’apprécie          840
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



.. ..