AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de sandra_etcaetera


sandra_etcaetera
  24 mai 2021
RENDEZ-VOUS A CAPE COD

Edward Hopper

…Bien-sûr vous connaissez ses tableaux- singuliers par leur quiétude énigmatique, profondément inspirés par la photographie, discrètement peuplés de personnages a priori seuls et passifs, le tout formant une oeuvre dominée par la mélancolie et continuant d'interroger ses spectateurs comme médusés par l'impression qu'ils dégagent.

Mais connaissez-vous Edward Hopper dans l'intimité ? L'homme- peintre avant tout bien sûr- mais époux également.

« Quarante ans de vie commune et de collaboration », voilà comment la narratrice, sa femme Joséphine, résume leur vie de couple.
L'homme est un taiseux sans douceur ni affection, un être renfrogné et solitaire, comme les personnages de ses tableaux et comme beaucoup de génie artistique.
Jo et Ed c'est le couple du vide- ou celui du chaos- selon. Un couple entièrement consacré à la peinture, et de rares jolis moments d'intimité.
On dit souvent que derrière chaque grand homme on trouve une grande femme. C'est exactement le cas de Jo qui toute sa vie s'est mise au service de l'oeuvre du peintre, quitte à devenir transparente à ses yeux. Elle-même femme-artiste, elle est méprisée et inconsidérée par le maître Hopper, très blessant à l'égard de ses créations.
« Se marier est fatal pour la femme artiste »- Une réalité qu'elle vécut comme une douleur mais qu'elle accepta cependant pour porter le talent inouï de l'homme qu'elle aimait.

« le roman d'un chef-d'oeuvre », voilà une nouvelle très belle collection des éditions Ateliers HD. Un concept original dont chaque récit a pour point de départ l'oeuvre d'un artiste permettant d'en découvrir les secrets le plus intimes.

Dans Les heures suspendues selon Hopper, Catherine Guennec, dans un beau et long monologue offre une voix à celle qui sacrifia sa vie d'artiste pour laisser s'épanouir celle de son mari.
Laissez-vous porter par cette voix sous les embruns de Cap Cod et par la mélancolie du plus français des peintres américains qui vouait une véritable passion à Paris, Rimbaud, Verlaine, Courbet, Zola ou encore Mallarmé.

Ou bien, laissez-vous tenter par d'autres artistes dans cette même collection : Klimt ou Manet vous attendent déjà- Gauguin, Géricault, O'Keeffe ou Van Gogh dans les parutions à venir de septembre.
Allez ! Il y en a bien un que vous aimeriez découvrir d'une manière singulière !
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus