AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
3,7

sur 5 notes
5
0 avis
4
5 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
frconstant
  18 mai 2021
Un curieux petit livre à mettre en poche et à sortir dans le bus, une salle d'attente, en sirotant un petit café en terrasse ou avant de s'endormir. L'auteur, Sylvain Guillaumet, nous offre une kyrielle de mini-nouvelles (1OOO caractères, max !) sur tous les tons, les modes, les sujets. Drôles, tragiques, poétiques ou humoristiques, ces brèves font sourire et donnent à la lumière du jour une clarté qui invite à modifier nos regards souvent si sombres et à voir le monde en décalage, c'est-à-dire avec une bonhommie qu'on ne lui prête pas souvent.
Cela pétille, cela distrait, ravigote et touche au coeur. On sourit à l'escalateur du far breton, à la démesure de la joie d'un caneton prenant son premier bain. On rit jaune devant la chambre stérile, on reste pétri quand on comprend le sens du titre et la poisse de savoir jongler. On frémit à l'image du dernier selfie et reste songeur quand un dictateur glisse sur une page de livre interdit. Mais, le plus souvent, on sourit face à cette capacité de regard de l'auteur sur ce qu'on a trop tendance à ne même plus remarquer. Tout y passe, le présent, le passé, le véridique et le légendaire, les catastrophes humaines comme les inepties politiques (Peut-être pourrait-on les mettre dans le même sac ?), le banal du quotidien, joyeux ou triste mais, toujours, un regard décalé, une chute inattendue, une envolée vers un ailleurs qui fait du bien.
La chance de ne pas en avoir, un kaléidoscope du quotidien, des instants croqués par l'auteur et restitués avec éclats. Merci à lui pour ce Service Presse confié, j'ai passé de bons moments à découvrir ce livre au hasard des temps d'attente que le quotidien me réserve.
Curieux, plaisant petit ouvrage qui se consomme quand l'envie nous prend !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
mapetitebiblio
  22 mai 2021
J'ai d'abord été un peu perturbée par le format, mais je l'ai finalement très vite apprécié.
Prenez un auteur qui, avec maximum 1000 mots, raconte une histoire. Et cela, 250 fois.
Voilà un magnifique ouvrage de 250 nouvelles qui n'ont rien à voir les unes avec les autres, mais qui, finalement, se rejoignent.
250 nouvelles, tantôt décalées, tantôt drôles, mais aussi parfois tragiques, tristes, ou poétiques.
Vous l'aurez compris, je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer. A chaque histoire, on se rue pour lire la suivante.
Ce sont des nouvelles qui se lisent rapidement, fans une salle d'attente, dans le bus, à la pause déjeuner… On est sûr de ne pas devoir s'arrêter précipitamment au milieu d'un chapitre.
J'ai vraiment aimé ce livre qui sort de l'ordinaire. C'est le premier de ce genre que je lis. Un livre original dont il n'est pas possible de faire un résumé, évidemment, puisqu'il n'y a pas d'histoire à proprement parler, mais qui, sous ses airs de ne rien raconter en raconte beaucoup.
J'ai eu l'impression de faire le tour d'un musée, dans lequel je découvrais des tableaux représentants des scènes de vie. Des tableaux qui se mettaient à vivre dès que je m'arrêtais devant. Vous voyez ce que je veux dire ? Un peu dans le style Amélie Poulain...
C'est un livre qui pétille, on rit, on sourit, on réfléchi, parfois même il nous amène à un souvenir.
Petit coup de coeur (entre beaucoup d'autres) pour la « parade de Noël », façon Disney, pour la « question de survie » qui m'a fait beaucoup rire, (dire qu'on est encore en plein de dedans, on verra si la suite ressemble à ça et si le siphon sera décrassé :D ) et pour « le goût du raisin » : habitant au coeur du vignoble champenois, ces vendanges ne pouvaient que me rappeler des souvenirs….
Merci beaucoup, Monsieur Guillaumet, de m'avoir fait le cadeau de me permettre de lire ce roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sasouh08
  18 avril 2021
Découvrez un livre sympathique, agréable et original dans lequel vous trouverez des micros nouvelles très variées. La première de couverture attise la curiosité. Quant au contenu, c'est à la fois drôle, tragique, poétique, ... Bref, il y en aura pour tous les goûts! Ce livre sort de l'ordinaire et c'est ce qui le rend très intéressant. A lire!
Commenter  J’apprécie          20
CatherineLavaud
  17 mai 2021
Ce livre est un recueil de mini-nouvelles. En 1 000 caractères, vous n'avez pas le temps de musarder. C'est net, précis, incisif, l'auteur va droit au but, sans fioritures.

Mais malgré ce peu de mots, Sylvain Guillaumet réussit à planter son décor et à décrire des situations, parfois cocasses, souvent tragiques, même poétiques à l'occasion.

Un style qui n'est pas dénué d'intérêt, qui jongle avec les mots et les calembours, et surfe sur la langue française comme un sportif de haut niveau, digne des Jeux olympiques. Comme dans « le rêve du pâtissier » où le personnage monte sur un rocher, grimpe en haut du far pour s'en payer une tranche… il se retrouve sur un canapé, près d'une Charlotte qui lui donne sa langue au chat.

En funambule des mots, l'auteur réussit là une véritable prouesse littéraire. C'est léger, aérien comme une danseuse sur la piste des étoiles. Ces micronouvelles se lisent très vite, entre un café et une séance de gym, dans le train ou chez le dentiste. Elles sont pétillantes, souvent originales, tristes aussi, voire même, pour quelques-unes déjantées, mais qu'importe, chacun y trouvera chaussure à son pied.

Un bon moment de lecture, sans prise de tête, entre deux romans plus lourds à digérer.
Lien : https://www.instagram.com/ca..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


_labeautedesmots_
  29 juin 2021
La chance de ne pas en avoir est un recueil composé de 250 micro-nouvelles, toutes uniques, autant les unes que les autres, avec des tonalités et des registres différents allant de la mélancolie, de la tristesse à la nostalgie. le format de ce recueil est atypique et casse les codes de la nouvelle traditionnelle, telle qu'on la connait, ce qui séduit le lecteur.
Ces nouvelles sont très courtes ce qui aide énormément à la lecture. La lecture de ce recueil est à la fois simple, rapide et efficace. Ce recueil est le compagnon idéal lors d'une file d'attente. Il est parfait en guise de lecture le soir après une journée de travail ! Les nouvelles se succèdent les unes après les autres. Elles se lisent indépendamment les unes des autres. Il n'y a pas de fil conducteur entre ces nouvelles. le principal avantage de ce recueil est la brièveté et la courte durée des nouvelles car lors d'une lecture avec des pauses épurées dans le temps, nous oublions souvent des éléments importants de l'histoire alors qu'ici nous pouvons reprendre notre lecture sans se soucier d'avoir manqué des détails de l'histoire. Certaines de ces nouvelles peuvent nous rappeler l'un de nos souvenirs, de nos rencontres, de certains épisodes de notre vie, d'un moment vécu au cours de notre vie, ce qui est susceptible de nous émouvoir.
J'ai vraiment apprécié le format et la construction de ce recueil qui est bien pratique quand on est fatigué le soir et qu'on n'a pas envie de se prendre la tête avec trop de mots d'un coup. Ce recueil permet de mieux répartir notre lecture et de ne pas être interrompu au milieu d'une histoire. J'ai trouvé ingénieux ce procédé utilisant la nouveauté, qui mérite d'être davantage utilisé par les auteurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszs
  10 juin 2021
Par le site Simplement, j'ai eu l'opportunité de lire un nouveau livre, ou plutôt un recueil ici, d'un auteur que j'avais déjà eu l'occasion de découvrir. Il s'agit de 250 (non je n'ai pas compté) micro-nouvelles, qui comportent toutes 1000 caractères (pareil je n'ai pas compté, mais elles font toutes la même taille à vue d'oeil). Un sacré challenge que c'est mis en tête l'auteur d'écrire sur des sujets nombreux en peu de mots. Je parle vraiment de challenge, car il faut réussir à mettre l'essentiel en peu de caractères, ce qui est souvent difficile pour moi, d'ailleurs pas la peine de compter, je vais écrire plus que 1000 caractères pour ce recueil, c'est certain.

250 micro-nouvelles, je sais déjà de source sûre que cela risque de rebuter et j'aurai été dans le cas si j'avais lu tout le résumé, mais c'est un peu mon défaut, lorsque j'ai déjà lu l'auteur au moins une fois, j'accepte volontiers une seconde. Au final, j'ai bien fait, car même si je n'ai pas compris toutes les histoires, certaines sont vraiment tortueuses, les sujets sont divers et variés. Pour preuve, j'ai mis une nouvelle entière en extrait, il en reste 249 à découvrir ! C'est clair et net, il n'y a pas de broderies sur tel ou tel récit, c'est précis, incisif, direct dans le but. Si j'ai mis une nouvelle entière, c'est pour que vous compreniez qu'il y a du travail sur toutes de la même façon, imagée avec le ou les détails qui feront la différence. Plus un texte est court, plus il y a de travail, j'en suis certaine, une nouvelle à la base est déjà un travail en soi, difficile à clôturer, alors imaginez que l'auteur a écrit autant de micro-nouvelles ?

C'est mission impossible : il faut choisir les bons mots pour être pile dans ce qu'il veut dire, ce qu'il veut nous faire prendre conscience en si peu de caractères. C'est un exercice difficile qu'il a réussi admirablement, je suis épatée par sa capacité à donner autant de sentiments, d'expressions et d'émotions dans cette taille. Je suis très heureuse que l'auteur m'ai envoyé ce recueil, j'y ai découvert une autre facette de cet auteur ainsi que sa persévérance et rien que pour cela je suis admirative. C'est un travail qui n'a pas dû être facile, un exercice prenant, bravo ! Derrière ce titre il faut bien comprendre aussi une chose : que parfois nous sommes chanceux d'arriver second !

C'est bien plus qu'un plaisir, c'est carrément une torture des mots qu'il a eu envie de mettre en avant. Les situations sont parfois drôles, parfois non. La mort, la vie, la passion, l'espoir, le désespoir, tout peut prêter à écrire et l'auteur nous le démontre bien. Il peut passer des gilets jaunes, à des politiciens, de la peinture, des artistes, la maladie, les attentats, le sport, je crois bien que l'auteur a fait un tour complet de tout ce que nous avons pu vivre et vivons encore. Il ne faut pas le lire en une fois, d'ailleurs je n'aurai pas pu vu le nombre d'informations qu'il y a là-dedans ! Disney en prend pour son grade, surtout les sept nains,ou encore Marianne qui aimerait bien une coupe de champagne. Non, il faut y aller par étape, j'ai dû le lire en 5 ou 6 fois, entrecoupant d'autres histoires plus longues pour mieux y revenir. Il n'y a pas forcément de lien entre elles, mais je suis certaine que nous pourrions en trouver, parfois.

Alors oui, il est vrai que certaines m'ont laissé sur le bas-côté, j'ai eu beau les relire, les lire à haute voix, non, rien ne venait (comme cette nouvelle sur le futur président brésilien et les petits points, je n'en dis pas plus, on ne sait jamais), par contre d'autres ont su m'interpeller, me raconter autre chose après. L'imagination ne s'arrête pas au dernier mot de l'auteur, mais à l'esprit du lecteur et j'aime beaucoup que tout ne s'arrête pas ainsi. Graves ou déjantés, les mots virevoltent dans l'air pour mieux retomber dans une folie passagère ou pas. Elles sont faciles à lire, impossible de s'arrêter au milieu, ou alors vous êtes dans une salle d'attente et c'est votre tour, trop tard ! J'imagine bien un format papier où il y aurait une nouvelle par page, un petit format facile à transporter et à mettre dans tous les sacs et même les poches.

En conclusion, ce sont des micro-nouvelles qui parlent de la vie, d'une manière générale, de tout ce qui nous entoure que ce soit réel ou imaginaire. Chacune d'entre elles est capable de nous faire découvrir un petit bout de terrain, une grappe de raison, une histoire qui tient à coeur. C'est à la fois original, complexe et amusant de découvrir ces tranches de vie. de quoi voyager à d'autres époques ou aux côtés de personnages dont nous avons parfois oublié qui ils sont. Un très beau rappel et une mise en forme parfaite, il faut bien le souligner. Chapeau pour cet exercice qui a dû demander énormément de travail.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/la-chance-de-ne-pas-en-avoir-sylvain-guillaumet-a207906750
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Sylvain Guillaumet (1) Voir plus




Quiz Voir plus

LE NOMBRE EXACT

Georges SIMENON et le commissaire Maigret c'est combien de romans ? (que les romans !)

12
75
124
56

10 questions
25 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre