AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de dechosal


dechosal
  19 décembre 2018
On pourra envisager ces articles du grand Jim comme un guide des vins (gloire aux crus français, mais aussi italiens), un recueil philosophique (n'est-ce pas au fond la même chose ?), un livre de recettes (la plupart du temps fort étranges), un traité sur la chasse et sur la pêche de rivière (l'auteur en est féru), un récit de voyages (et notamment de ses voyages en France, terre nourricière qu'il affectionne en raison notamment de ses nombreux lecteurs qui lui permettent grâce à ses droits d'auteur d'acquérir les meilleurs flacons).
Jim Harrison livre ici, à titre posthume, le contenu de sa roborative "diététique" (que l'on n'est pas obligé de suivre), à travers une série d'aventures gastronomiques de belle facture publiées naguère dans la presse américaine. On y trouvera de jolis moments de vie. le déroulé de son repas pantagruélique chez Marc Meneau à Vézelay, qui nous vaut le titre du livre, est d'anthologie. Ses amitiés sont tout autant vitaminées (le morvandiau Gérard Oberlé, auteur de l'épatant "Itinéraire spiritueux", est de ceux qui lui font concurrence sur le registre du bon vivre). Ah ! J'oubliais ! Harrison est également un politique avisé, jugez-en: "L'addition globale pour la guerre d'Irak et les réparations qui vont avec s'élèvera à 600 milliards de dollars. Si l'on avait dépensé cette somme pour offrir des vins français à toute notre population, il n'y aurait jamais eu de guerre, seulement une diplomatie bien huilée".
Si vous ne vous êtes pas fait vacciner contre la grippe, jetez vous sur Un sacré Gueuleton, c'est un excellent compromis.
Bonne lecture et large soif !
Commenter  J’apprécie          191



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (18)voir plus