AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Cromwell (12)

FranceFidele
FranceFidele   27 mars 2017
Toute époque a ses idées propres, il faut qu'elle ait aussi les mots propres à ses idées.
Commenter  J’apprécie          30
Elwings
Elwings   13 mai 2014
ORMOND - Alliance !

LAMBERT - Amitié ! (ils se serrent la main. A part) J'aurai le diadème !
Quand tu m'auras servi comme j'aurai voulu,
L'échafaud de Capell n'est pas si vermoulu
Qu'il ne supporte encore un billot pour ta tête !

ORMOND (à part) - Il croit marcher au trône, et son gibet s'apprête !
Commenter  J’apprécie          30
py314159
py314159   18 janvier 2017
Nous nous contenterons d'un prompt et doux trépas.
Nul de nous n'est cruel.
Commenter  J’apprécie          20
sweetie
sweetie   06 mars 2014
La raison!
Gouffre où l'on jette tout et qui ne peut rien rendre!
Doute aveugle qui nie à défaut de comprendre!
Commenter  J’apprécie          20
Nora95
Nora95   29 août 2019
Remettons-nous, il sied d'être toujours serein
Si mon cœur est de chair, que mon front soit d'airain.
Commenter  J’apprécie          10
FranceFidele
FranceFidele   27 mars 2017
Il en est des idiomes humains comme de tout. Chaque siècle y apporte et en emporte quelque chose. Qu'y faire ? Cela est fatal. C'est donc en vain que l'on voudrait pétrifier la mobile physionomie de notre idiome sous une forme donnée.
Commenter  J’apprécie          10
Virgule-Magazine
Virgule-Magazine   11 octobre 2016
Ce que nous appelons le laid […] est un détail d’un grand ensemble qui nous échappe, et qui s’harmonise, non pas avec l’homme, mais avec la création tout entière » ; « tout dans la création n’est pas humainement beau, […] le laid y existe à côté du beau, le difforme près du gracieux, le grotesque au revers du sublime, le mal avec le bien, l’ombre avec la lumière. 
(Préface)
Commenter  J’apprécie          10
Laura94
Laura94   04 août 2013
Lord Ormond:
Je voudrais te sauver, Broghill; et maintenant
Je t'interpelle au nom de Charles Deux, mon maitre,
Veux-tu vivre fidèle, ou veux-tu mourir traître?
Commenter  J’apprécie          10
jujusorel75
jujusorel75   05 juin 2019
CROMWELL (Amèrement, bas à Thurloë)

Oui ! ce peuple innombrable, heureux, ivre d'amour,
Qui de mon haut destin semble un puissant complice,
N'applaudirait pas moins si j'allais au supplice.
Il voit dans mon triomphe un spectacle éclatant,
Il y court, en jouit et rien ne lui plaît tant,
Lorsqu'en joyeux transports tu le vois se répandre,
Que me voir couronner, sinon de me voir pendre.
- Bon peuple ! - Vois, ici, quel silence d'ailleurs !
Commenter  J’apprécie          00
Virgule-Magazine
Virgule-Magazine   19 mars 2019
Nous voici parvenus à la sommité poétique des temps modernes. Shakespeare, c’est le drame ; et le drame qui fond sous un même souffle le grotesque et le sublime, le terrible et le bouffon, la tragédie et la comédie, le drame est le caractère propre de la troisième époque de la poésie, de la littérature actuelle.
Commenter  J’apprécie          00




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox






    Quiz Voir plus

    Victor Hugo (niveau facile)

    Lequel de ces livres n'est pas de Victor Hugo ?

    Les Misérables
    Notre-Dame de Paris
    Germinal
    Les Contemplations

    10 questions
    941 lecteurs ont répondu
    Thème : Victor HugoCréer un quiz sur ce livre