AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
4,4

sur 10 notes
5
5 avis
4
4 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
Grâce aux éditions Ex Aequo, que je remercie pour ce service presse, j'ai lu : Cette vérité que l'on doit aux morts de Sophie Mancel-Hainneville.
Adriano Fragetti poursuit une carrière brillante de magistrat en Italie. Au moment où il est nommé Procureur Général, la presse ressort au grand jour le passé infâme de son père, condamné à perpétuité pour trois homicides - dont celui de son épouse Katia, la mère d'Adriano -, puis assassiné à la prison de Nice.
Clara Vallier, jeune avocate intrépide, est chargée de lever le voile sur cette affaire vieille de vingt ans.
Deux policiers alors responsables de l'enquête vont se joindre à elle pour explorer le tréfonds des âmes des acteurs du drame.
C'est aussi l'occasion pour Clara de retourner à Nice, la ville de ses souvenirs d'enfance.
A travers la relecture d'une affaire classée, c'est la vérité des rapports humains qui voit le jour.
Cette vérité que l'on doit aux morts est un roman de type cold case chargé d'émotions et de suspense.
J'adore ce genre, découvert à la télévision il y a de nombreuses années grâce à la série Cold Case, que j'adorais et qu'il m'arrive encore de regarder au vue des multi rediffusions.
J'ai tout de suite apprécié l'histoire et le fait qu'Adriano Fragetti soit un brillant magistrat, en Italie. Un homme en apparence sur de lui, avec la tête sur les épaules.
Quand il est nommé Procureur Général, la presse ressort au grand jour son passé. Vingt ans auparavant, son père a été condamné à perpétuité pour trois homicides. Notamment pour un délit de fuite au volant et l'assassinat de sa femme Katia, la maman d'Adriano. Il a ensuite été assassiné à la prison de Nice.
Adriano, après avoir fait un déni de son passé, souhaite connaitre la vérité sur cette affaire. C'est touchant, des questions se posent..
C'est Clara Vallier, une jeune avocate intrépide, qui est chargée de lever le voile sur cette affaire vieille de vingt ans. Elle va avoir l'aide de deux policiers responsables de l'enquête à l'époque.
Tous les personnages sont intéressants, avec une psychologie assez fouillée. L'enquête a eu l'air approfondit au premier abord et pourtant des irrégularités sont mises à jour..
Il y a des rancoeurs, des incompréhensions.. Certains protagonistes sont morts.. Comment réussir alors à découvrir la vérité ? Et, est ce seulement possible ?
Cette vérité que l'on doit aux morts est un bon roman policier qui m'a tout à fait convaincu, y compris le dénouement. Je me doutais de certains éléments toutefois cela ne m'a pas dérangé.
Je mets un très joli quatre étoiles et demie à ce roman, que je vous recommande avec plaisir.
Commenter  J’apprécie          220
Autant dire que j'ai eu tout de suite envie de lire ce roman en lisant son résumé. C'est typique le genre de thriller que j'apprécie, car j'aime beaucoup les « cold case ». Il faut dire que l'autrice nous plonge tout de suite dans un récit qui va de surprise en surprise, au fil des révélations faites par la nouvelle enquête, une enquête qui va nous faire réaliser à quel point cette affaire est bien plus sombre et plus complexe qu'il n'y paraît au premier abord.

Adriano est un brillant magistrat, mais le jour où il est nommé comme Procureur Général, sa vie va totalement basculer. Il faut dire que dès l'instant où quelqu'un est nommé à un tel poste, la presse ne se gêne pas pour enquêter sur cette personne et déterrer les cadavres s'il y en a… Et il se trouve que le passé d'Adriano est loin d'être tout rose étant donné que son père a été condamné pour meurtre et qu'il a été assassiné en prison.

Clara, qui est avocate, va reprendre cette affaire à la demande d'Adriano, afin de dénouer le vrai du faux et comprendre ce qu'il s'est réellement passé il y a vingt ans en arrière. Aidée de deux policiers qui ont enquêté sur cette sombre histoire à l'époque, elle va rouvrir ce dossier et replonger dans cette enquête qui ne s'est pas passée exactement comme elle aurait dû. Mais à force de vouloir déterrer le passer, il se pourrait bien que d'horribles secrets remontent à la surface…

J'ai été passionnée par cette histoire du début à la fin ! Il faut dire que l'autrice réussit vraiment bien à nous embarquer dans son récit et à dévoiler sa trame petit à petit, de quoi garder notre curiosité éveillée et nous donner envie d'en apprendre toujours plus. J'ai beaucoup aimé le trio d'enquêteurs. Ils forment un groupe assez hétéroclite et ils amènent un rythme intéressant au récit. Nous nous prenons vraiment d'affection pour eux et nous avons l'impression de participer à l'enquête à leurs côtés.

Si j'ai vu venir certaines révélations, cela n'a en rien gâché mon plaisir durant cette lecture, car l'autrice amène les éléments de façon très intéressante et palpitante. le fil rouge est donc très bien construit et nous conduit inéluctablement vers un final tragique et bien sombre, de quoi finir sur une note intéressante cette histoire.

En bref, si vous cherchez un bon thriller de type « cold case », je ne peux que vous conseiller celui-ci qui nous emporte au coeur d'une enquête passionnante.
Commenter  J’apprécie          40
Aujourd'hui, je vous parle de «Cette vérité que l'on doit aux morts» de Sophie Mancel- Hainneville et c'est aux éditions Ex aequo.
L'auteure vous propose un cold case d'une intensité remarquable.

*****
C'est un livre bien différent des précédents mais ce dernier est en fait le premier de l'auteure. Sophie Mancel-Hainneville l'a sublimé depuis sa première publication qui a eu lieu en 2013.
Alors n'y cherchez pas une quelconque action frénétique. Nous sommes ici dans un cold case, les meurtres ont donc eu lieu il y a longtemps. Clara , jeune avocate est en charge de trouver un pan de vérité pour faire taire les rumeurs qui tournoient autour d'Adriano Fragetti, futur Procureur Général à Rome et accessoirement orphelin après le meurtre de ses parents. Elle sera aidée par deux policiers qui vont passer du statut de bougres à celui de personnages profondément attachants au fur et à mesure de l'histoire.
Oui, car la plus grosse claque de cette histoire, c'est l'humanité qui suinte à travers les pages. En vous mettant dans des situations inconfortables émotionnellement, Sophie Mancel-Hainneville va vous rappeler que les « vivants sont plus précieux que les morts ».
Elle ne vous demande pas de faire une croix sur vos souvenirs, sur l'amour que vous portez au défunt, elle vous susurre doucement à l'oreille qu'« avec le temps qui passe, les souvenirs s'estompent » et la douleur également. L'être cher qui est partie trop tôt reste présent malgré tout mais après plusieurs années, la perception n'est plus la même. Il est alors temps d'aller de l'avant.
Certaines scènes sont baignées de silence et ce dernier, communicatif, apparait comme une marque de respect envers certains protagonistes de cette histoire que la vie n'a pas épargné.
L'auteure se montre parfois violente dans le choix qu'elle nous impose, nous obligeant parfois à privilégier un camp alors même que cela nous est pénible. Il m'a été difficile de le faire, trouvant çà et là des circonstances atténuantes à des personnes qui, au premier abord, ne le méritaient pas.
Au final, c'est une histoire forte qui montre notamment qu'il faut aller plus loin que les apparences. En aurez-vous seulement le courage ?
Commenter  J’apprécie          30
Première publication en 2013 mais suite à la disparition de sa première maison d'édition, Sophie Mancel nous propose une nouvelle version, remaniée et corrigée, pour mon plus grand plaisir de lecteur de polar. de quoi s'agit-il ? C'est un « cold-case » servi avec maestria par la plume de l'auteure. Trois personnages principaux, tous aussi attachants, vont ressortir des archives poussiéreuses de la police une affaire criminelle de plus de 20 ans dont les principaux protagonistes sont presque tous décédés. Un triple homicide qui avait valu à l'époque une condamnation à la perpétuité pour son auteur, Roger Fragetti, assassiné pendant son incarcération. Clara Vallier, avocate, qui officie dans un grand cabinet à Paris est pressentie par son boss pour rouvrir cette affaire à la demande du fils du condamné. Pour cela elle va devoir revenir sur les terres et la ville de son enfance, Nice. Elle va s'entourer de 2 acolytes, un policier à la retraite, très impliqué à l'époque dans cette affaire, l'inspecteur Salvadore Ramino, et Paolo Cambasi un capitaine de police judiciaire en charge à de l'affaire, sa toute première, et celle qui aura le plus marqué ses débuts. Voilà le décor est planté et il ne vous reste plus qu'à vous laisser porter par la vague littéraire de l'auteur. Vous allez découvrir Nice (qu'elle connait bien), passer des nuits blanches à relire ces vieilles procédures cendreuses pour tenter de trouver la vérité et croyez moi vous serez surpris pas le final. Ma lecture fût prenante car le style de l'auteure est efficace, percutante, sans jamais tomber dans la monotonie, les descriptions sont tellement visuelles que j'avais l'odeur de la socca et le goût du rosé frais dans ma bouche. Je serais partant pour continuer l'aventure avec ces trois lascars, d'ailleurs la fin peut y laisser à penser !
Lien : https://www.facebook.com/phi..
Commenter  J’apprécie          20
Une fois n'est pas coutume, j'ai découvert ce roman grâce à un service presse et je dois dire que je n'ai pas été déçue. J'étais très intriguée par le titre, je ne savais pas à quoi m'attendre et quelle belle surprise j'ai eu. Un livre très différent de ce que j'ai déjà pu lire. Une enquête menée par une avocate accompagnée d'un vieux flic à la retraite et d'un autre encore en poste. Une affaire vieille de 20 ans qu'ils vont déterrer et devoir résoudre. Entre histoires de famille, amour, amitié, c'est une affaire bien compliquée qu'ils vont devoir résoudre. C'est un livre que j'ai lu très vite, pressée d'en connaître la fin, et surtout sans me poser de question, je me suis totalement laissée emporter. L'écriture, la psychologie des personnages, l'intrigue bien complexe, tout a parfaitement fonctionné. Et même si j'avais deviné certaines petites choses, j'ai continué à être surprise jusqu'à la dernière page. Merci aux Éditions Ex aequo qui me font découvrir régulièrement de très bons livres.
Lien : https://www.heylowdylit.com/..
Commenter  J’apprécie          10
Tout le monde a déjà vu la série Cold Case. Donc vous connaissez le principe. Sophie Mancel nous propose de suivre une enquête qui date de 40 ans. Un futur procureur en Italie a besoin de savoir ce qu'il s'est passé alors qu'il n'était qu'un adolescent. Son père a été emprisonné pour le meurtre de sa mère. Qui a tué sa mère et pourquoi son père a refusé de parler ? Il a besoin de faire table rase du passé afin de pouvoir poursuivre sa carrière au mieux et surtout pour avoir la conscience tranquille. Maintenant je vous invite à me suivre pour le débrief sur cette lecture et c'est ci-dessous que ça se passe ⬇️⬇️⬇️.

Clara est une avocate envoyée en Italie pour revoir l'enquête dans son entièreté sur la mort de la maman d'Adriano Fragetti et sur l'emprisonnement de son père. Elle est entourée de Salvatore Ramino qui était policier à l'époque des faits et de Paolo Cambasi qui est capitaine de police judiciaire. 3 personnages hauts en couleur avec des caractères différents, mais forts. Ils se complètent, mais se frottent régulièrement pour des raisons que vous découvrirez lors de votre lecture. Bien entendu d'autres personnages viennent se greffer à l'histoire. L'auteure leur a donné des caractéristiques bien précises et un rôle spécifique qui donne tout le relief à ce récit. Mais ils découvrent lentement au fur et à mesure que l'on tourne les pages. Et c'est très agréable de comprendre, leur ressenti, leurs sentiments, leurs réactions et leurs impulsions, mais surtout leur façon de réagir tout au long de leur cheminement. 👌👌👌



L'intrigue est quant à lui super brillante et intelligemment mise sur pied. Il n'est pas toujours facile de jongler entre les faits passés et ce qu'il se passe au présent sans s'emmêler les pinceaux. Et je tire mon chapeau à Sophie Mancel qui a réussi cette prouesse. Il est vrai que parfois je me posais des questions sur tel ou tel fait, mais en réfléchissant, je me rappelais ce qui avait été indiqué plutôt dans l'histoire (normal puisque j'ai des soucis de mémoire 😅). Beaucoup de surprises, actions ou réactions sont légions, mais toujours justement dosé. C'est juste ce qu'il faut pour redonner un nouveau souffle ou une nouvelle direction. Et que dire de la fin ? Elle est top : étonnante, car personnellement j'étais partie sur une autre idée et quoi de mieux qu'un twist à la fin.

En résumé, je vous le dis : foncez le lire. Ce roman est top. Il y a tous les ingrédients pour vous tenir en haleine du début à la fin et je me suis demandée si cette histoire n'avait pas une part de vérité. Une très belle découverte, mais qui est toujours trop courte quand elle nous plaît.



Alors, j'espère sincèrement avoir la chance de lire de nouveau les histoires de Sophie Mancel. 🤞🤞🤞
Lien : https://cocodelecturebelge.b..
Commenter  J’apprécie          10
Il y avait un bout de temps que je n'avais pas lu de polar d'une telle intensité. La plume de Sophie Mancel-Haineville est une découverte, et quelle découverte ! Pour poser le contexte (même si j'espère que vous prenez le temps de lire les résumés), l'histoire nous est contée par Clara Vallier, une jeune avocate, qui sous l'égide d'un patron antipathique doit déterrer un cold-case datant d'une vingtaine d'années, sur une sombre histoire de triple homicide, dans le Sud-Est de la France, tout cela à la demande de l'héritier Fragetti, futur Procureur Général de Rome. C'est armée de sa patience, d'un caractère un poil trop téméraire et d'une conviction bien ancrée que notre avocate se rend donc à Nice pour remonter sur les traces du meurtrier Roger Fragetti.
Ce que nous propose Sophie Mancel-Haineville est tout bonnement remarquable. Trois protagonistes principaux en tout et pour tout, une récurrente et le tour est joué. Elle ne s'embête pas de pléthore de personnage, ni d'actions bruyantes ; elle n'en a pas besoin. En effet, l'histoire envoute et le lecteur s'assoit à la même table que Clara et ses deux acolytes policiers, Salvatore et Paolo. Il est là, en tant que spectateur, aux premières loges du récit de la soirée précédant le meurtre, tandis que notre troupe décortique pages par pages les rapports policiers de l'époque.
La dynamique entre ces trois personnages que pourtant tout oppose est tellement bien diligentée qu'on apprécie à les voir se rentrer dedans. L'humour noir, le tragique, tout se mêle à la perfection dans un récit qui se lit à une vitesse éclair, tellement on est pressé de connaître le fin mot de l'histoire. Jolie prouesse de l'autrice qui montre qu'il ne suffit pas d'action pour faire un bon polar. Une plume maîtrisée, de l'esprit et une bonne dose de suspens qui font que ce livre est tout bonnement une réussite.
L'autrice agrémente également son récit d'une description de la jolie Nice, que j'ai pris plaisir à découvrir à travers ses mots (je suis du Sud, mais de l'Ouest). La protagoniste principale parle par ailleurs de ses souvenirs dans cette ville, de sa grand-mère notamment, et ces passages sont comme des pauses mélancoliques dans l'ardeur d'une enquête qui sollicite les méninges de notre troupe éclectique. Cette vérité que l'on doit aux morts sera finalement ma révélation polar de l'année et j'en ressors bien curieuse de lire les autres oeuvres de Sophie Mancel-Haineville.
Pour tous les férus de polar, les néophytes ou tout simplement les curieux : il serait bien dommage de passer à côté de ce livre d'une telle qualité. Au milieu de milliers d'oeuvres qui se ressemblent à en faire bailler, Cette vérité que l'on doit aux morts vaut bien la peine qu'on s'y arrête, avec un supplément vin rosé s'il vous plait.
Lien : http://thereadingsession.fr/..
Commenter  J’apprécie          00
📖Paris. Clara est avocate. Elle est appelée par son patron pour rendre service à Adriano Fragetti. Sur le point de devenir procureur général en Italie, un journaliste a déterré l'histoire de son père, 20 ans plus tôt. Il aurait tué sa femme, Katia, et aurait également renversé en voiture une mère et sa fille qui ont perdu la vie. Pour qu'Adriano puisse comprendre son père et les raisons de son geste, il envoie Clara à Nice, là où tout s'est passé…
***
✒️𝓟𝓾𝓽𝓪𝓲𝓷, 𝓶𝓮𝓶𝓮 𝓬𝓪 𝓳𝓮 𝓷'𝓪𝓲 𝓹𝓪𝓼 𝓹𝓾 𝓵𝓮 𝓯𝓪𝓲𝓻𝓮. 𝓐𝓹𝓹𝓾𝔂𝓮𝓻 𝓵𝓪 𝓭𝓮𝓽𝓮𝓷𝓽𝓮 𝓭𝓮𝓶𝓪𝓷𝓭𝓮 𝓽𝓮𝓵𝓵𝓮𝓶𝓮𝓷𝓽 𝓹𝓵𝓾𝓼 𝓭𝓮 𝓯𝓸𝓻𝓬𝓮 𝓺𝓾'𝓸𝓷 𝓵𝓮 𝓬𝓻𝓸𝓲𝓽. 𝓐𝓵𝓸𝓻𝓼 𝓳'𝓪𝓲 𝓼𝓲𝓶𝓹𝓵𝓮𝓶𝓮𝓷𝓽 𝓬𝓸𝓷𝓽𝓲𝓷𝓾𝓮 𝓪 𝓿𝓲𝓿𝓻𝓮 𝓬𝓸𝓶𝓶𝓮 𝓵𝓮 𝓹𝓪𝓾𝓿𝓻𝓮 𝓽𝔂𝓹𝓮 𝓺𝓾𝓮 𝓳𝓮 𝓼𝓾𝓲𝓼 𝓭𝓮𝓿𝓮𝓷𝓾.
⚖️Comment se remettre d'un drame? Même 20 ans plus tard. Quand un passé douloureux refait surface et remet tout en question, quelles solutions nous restent-ils?
📜Un polar qui sort de l'ordinaire. Une affaire vieille de 20 ans revue et corrigée par une jeune avocate, accompagnée de deux acolytes atypiques. À travers les témoignages de l'époque, elle essaye de trouver une vérité bien enfouie. Et avec l'aide d'un flic désabusé et d'un retraité acariâtre, l'aventure est tout aussi salée que touchante.
Une vraie réussite pour ce livre, qui se lit très vite et on en redemande 🖤
Lien : https://www.instagram.com/p/..
Commenter  J’apprécie          00
😊 A la découverte de 😊
Cette vérité que l'on doit aux morts de Sophie Mancel-Hainneville
Éditions Ex-Aequo

Très heureuse de lire cette auteure que j'ai découvert avec Tuez-les toutes!, un livre topissime, et la suite le silence des innocents.
Il s'agit ici de son premier roman, remanié et réédité.

Clara Vallier, une avocate, va se voir confier un nouveau dossier concernant une affaire vieille de vingt ans : Roger Fragetti a été condamné pour le meurtre de son épouse ainsi que pour avoir fauché une femme et sa fille, les laissant mortes sans leur porter secours.
Son fils, en passe de devenir Procureur Général à Rome, veut faire la lumière sur cette histoire qu'un journaliste a remis sur le devant de la scène. Clara va revenir sur les terres de son enfance, Nice, pour faire la lumière sur cette histoire.
Aidée de deux policiers qui ont travaillé sur l'affaire à l'époque, Clara va rouvrir tous les anciens dossiers et se replonger dans cette affaire dans laquelle deux femmes et une petite fille ont perdu la vie et où tout désigne un unique coupable : Roger Fragetti.

Réveiller une ancienne affaire n'est pas de tout repos et ranime les vieilles douleurs, les anciennes blessures, les rancoeurs oubliées. Les personnages de cette intrigue vont se retrouver au coeur d'un maelström d'émotions qu'ils vont devoir gérer pour pouvoir avancer.
Nos enquêteurs, jeune avocate ou policiers ayant dédiés leur vie à faire régner l'ordre vont remuer la boue et parfois hésiter devant ce qui remonte. Culpabilité, innocence, condamnation, rédemption, vengeance, pardon sont des notions que leurs métiers respectifs côtoient quotidiennement. Mais la vie n'est ni toute noire ni toute blanche, et il va leur falloir lire entre les lignes et faire preuve de beaucoup de perspicacité pour faire émerger la vérité, peut-être pas si évidente qu'elle n'y paraissait il y a vingt ans lors des faits.

Aux côtés de Clara nous détectons les failles de cette enquête vieille de vingt ans, mais nous nous confrontons aussi aux preuves et aux aveux de l'accusé de cette affaire. Que s'est-il réellement passé? Nous sommes embarqués dans cette histoire, avec toute la tension et les répercussions que peuvent avoir les découvertes d'aujourd'hui.

Encore une fois l'auteure m'a totalement embarqué dans son histoire. Un cold case maîtrisé avec brio et trois personnages auxquels on s'attache: Clara l'avocate bienveillante et pleine d'illusions, Salvatore le policier à la retraite que cette histoire replonge dans le plus grand drame de sa vie, et Paolo jeune policier au moment des faits et une aide précieuse pour Clara. Ce trio tenace alliera enquête minutieuse et gourmandise (on partagerait bien avec une une part de Socca tiède accompagnée d'un verre de rosé bien frais!).
Une intrigue pleine de rebondissements, qui nous plonge dans les travers de l'être humain mais aussi dans son humanité. Rien n'est simple et il faudra aller au delà des apparences pour résoudre cette affaire, et surtout affronter les démons du passé pour enfin accepter la vérité.

📖 Retrouvez ce livre par ici https://editions-exaequo.com/cette-verite-que-lon-doit-aux-morts-sophie-mancel/
Commenter  J’apprécie          00


Lecteurs (10) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2859 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}