AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
3,44

sur 9 notes
5
0 avis
4
3 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Je suis Ali-La-Can, l'ange gardien de mon B-24. Mon équipage m'adore, le reste des autres aviateurs me crachent dessus. Ils ne supportent pas que mon B-24 soit toujours intact après tant de missions alors que les pertes parmi les équipages de bombardiers sont énormes.
J'étais indestructible… du moins, c'est ce que je croyais jusqu'à ce jour maudit du 5 mai 1944…

Critique :

D'abord, il faut que vous sachiez que si vous n'achetez que ce premier album, vous alles vous sentir frustrés, voire escroqués, car, quand vous arriverez à la fin, vous aurez l'impression de n'avoir rien compris à cette histoire et que les auteurs vous ont raconté n'importe quoi. Pour profiter pleinement du récit, il vous faut les DEUX tomes.

Dans ce tome-ci, vous ferez la connaissance de Glen devenu pilote pour une compagnie pétrolière dans le désert de Libye. Ce n'est pas un hasard : c'est là que quinze ans plus tôt son B-24, Ali-La-Can, s'est crashé pour une raison mystérieuse. Qu'est devenu son équipage, jamais retrouvé. Comment lui s'est-il retrouvé à proximité de l'hôpital de Tobrouk, inconscient ? Tant qu'il ne mettra pas la main sur son bombardier, il ne pourra comprendre ce qui s'est passé.

C'est aussi l'histoire de trois hommes devenus amis : Glen, le pilote, Fred Oglala, le copilote et Johnny Butcher, le bombardier. Ils vont rencontrer trois belles infirmières officiant sur le navire hôpital USS Louisiana. Trois mariages s'en suivront qui se tiendront le même jour, dans la même église. Ces trois couples s'aiment formidablement.

Mais je ne suis pas là pour casser le suspens de cette histoire, c'est pourquoi, malgré les foules en délire qui réclament la suite du récit, je saurai (pour une fois) tenir ma langue.

Que penser du scénario ? Beaucoup de mal si vous ne lisez que le premier tome. Vous vous poserez probablement la question : « Y avait-il un scénariste à bord ? » Je vous le répète, sans le second et dernier tome, cette histoire n'a ni queue ni tête. Si vous voulez comprendre quelque chose, lisez le 2e tome !

Et les dessins de Michel Chevereau ? Ils ne plairont pas à tout le monde, mais je les trouve de très bonne facture.

Je vais me répéter : je ne recommande cette lecture que si vous êtes disposés à lire aussi le 2e tome… en sachant qu'il y a une note de fantastique dans tout cela, mais que l'explication du crash du B-24 est plus technique que magique…

Petites infos en vrac : le B-24 est l'avion militaire américain qui fut le plus produit, plus de 18500 exemplaires. Il était d'une conception plus moderne que le Boeing B-17 « Flying Fortress ». Il volait plus haut, plus vite et plus loin que ce dernier. Il emportait une plus grande charge de bombes. Pourtant, il était bien moins populaire puisque surnommé par ses équipages « cercueil volant ». Il était nettement moins protégé que le B-17, prenait facilement feu, perdait aisément ses ailles lorsqu'il était mitraillé « au bon endroit » et il n'avait qu'une seule sortie à l'arrière pour permettre à l'équipage de sauter.
Commenter  J’apprécie          212
Je ne suis pas forcément adepte des BD's sur l'aviation, ni sur les Pin-Up, mais j'ai été agréablement surpris. J'ai fait confiance à mon représentant qui me l'avais conseillé, et j'en suis satisfait! C'est une BD qui réussit son pari parfaitement, on est tenu jusqu'à la fin du tome, et on a hâte de connaître la suite et fin. Je vous la conseille vivement!

Article complet sur le lien suivant:
Lien : https://www.cornerbd.fr/post..
Commenter  J’apprécie          30
Un B-24 avec un équipage atypique, 3 gars que tout sépare et qui s'entendent à merveille.
Un avion presque banal à ceci prêt qu'il revient intact de toutes ses missions de bombardement.
De quoi non seulement énerver les autres équipages, mais en venir à ce que ces derniers ne veulent plus voler avec lui, ne lui reprochant pas sa "chance" insolante, mais au contraire... de devier les balles ou autres obus qui lui sont destinés sur eux...
Et si la vérité était bien... Fantastique ?
Commenter  J’apprécie          30
En mai 44, Glenn, pilote de B24, perd ses amis pilotes dans le crash de son avion et apprend qu'au même moment sa femme, Lana ainsi qu'Alice et Candy, infirmières et épouses de ses amis, ont péri dans le naufrage du Louisiana. Difficile de s'en remettre. Après la guerre, il n'aura de cesse de retrouver l'épave de son bombardier pour comprendre ce qui s'est passé.
C'est Ali La Can, le dessin de la pin up sur son avion qui raconte cette histoire triste qui avait commencé dans la gaieté!
Beau dessin, plein d'action. Ce premier tome pose l'histoire, son dénouement tragique est connue dans les premières pages, le pourquoi n'est esquissé.
A suivre.
Commenter  J’apprécie          30


Lecteurs (16) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5219 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}