AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Les Haut-Conteurs, Tome 2 : Le Roi Vampire (46)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Luna26275
  29 mars 2015
Roland, Mathilde et Ruppert vont poursuivre la quête des pages du Livre des Peurs à Paris, où Roland va faire la connaissance de Salim, un haut-Conteur muet. Là-bas ils doivent retrouver William le Ténébreux mais, malgré de nombreux indices, aucun signe de l'homme.
Maitre Corwyn, quant à lui, a prévenu Roland qu'il y avait un traitre parmi les Hauts-Conteurs. le jeune homme ne peut que suspecter Mathilde, son Mentor, en sentant que celle-ci se comporte étrangement c'est dernier temps. Il semblerait que Vlad, le vampire qui rodait dans leur région, se soit remis de ces blessures, avec l'aide de Madleen, une villageoise transformée depuis peu en suceur de sang.
Lui et Lothar Mots-Dorés vont s'allier pour rechercher les pages du Livre avant que les Conteurs y arrivent les premiers.

Une suite passionnante, j'adore cette série, il y a du suspense et des retournements de situation qui mont vraiment plut. J'ai hâte de lire le troisième tome !
Commenter  J’apprécie          150
basileusa
  05 juin 2016
Les deux premiers tomes ont été une belle découverte pour moi . L'histoire des haut-conteurs se déroulent au Moyen-âge (sous le règne de Philippe Auguste ) et le fantastique se mêle très bien à l'ambiance médiévale. A travers Roland ,on découvre les haut-conteurs ,qui vont de village en village raconter des histoires . Mais ils racontent aussi leurs histoires car ils sont souvent auprès du danger et au coeur de l'action . C'est d'ailleurs ce que va découvrir le jeune Roland ,fils d'un aubergiste ,qui rêve d'aventures ! Et le voilà embarqué dans un combat contre les Upyrs et autres créatures malfaisantes , à la recherche des pages d'un livre précieux.
L'intrigue est très bien écrite ,les personnages se révèlent au fur et à mesure tout en gardant une aura de mystère et les rebondissements et les trahisons sont légions ,ce qui rend le tout vraiment addictif !
C'est pour l'instant une très bonne surprise :)
Commenter  J’apprécie          100
Tatooa
  04 juillet 2014
J'ai plus apprécié que le premier !
Au début du livre j'ai encore eu un peu de mal, car la trame semblait exactement du même bois que dans le premier tome, ce qui m'a un peu agacée. du coup j'avoue, j'ai lu le début en diagonale (ce qui a largement contribué au fait que j'ai beaucoup avancé hier après-midi).

En fait, je n'ai commencé à vraiment accrocher que quand on croise Clairmont pour la première fois. J'ai trouvé ce personnage vraiment bon, bien brossé et finement amené, dans tous les endroits où il se trouve (ceux qui ont lu comprendront, les autres, et bien, lisez-leeeee !  :sourire1: ). C'est bien écrit et ça se lit très facilement. Et en plus, ô surprise délectable, finalement, la trame dévie et on se retrouve avec une intensité un peu plus dramatique que dans le premier tome...

J'ai beaucoup aimé l'ambiance "complot à la cour", même si ça demeure assez simple, c'est bien ficelé  !

Les notes de bas de pages, j'ai passé outre assez vite, j'avoue, d'ailleurs je n'ai même plus fait attention aux chiffres y amenant dans le texte, cet après-midi, arf !
Les quelques-unes que j'ai lues m'ont parues assez peu justifiées, mais bon, on est dans un bouquin jeunesse, alors peut-être que c'est nécessaire, je ne sais ni ! Celle qui sont justifiées par contre sont celles qui resituent les personnages et circonstances historiques. Après on aurait pu, dans un bouquin jeunesse, se passer des termes trop précis nécessitant ce genre de note (genre "denier parisi", lol), mais bon, ça devait être un kif des auteurs, arf !

Bref, maintenant que je suis habituée au fait qu'il y ait un Vlad dans l'histoire, ça va mieux ! C'est quand même d'un excellent niveau, et en plus comme Roland prend de la bouteille à la vitesse grand V, je dois dire qu'à la fin j'avais zappé qu'il n'avait que 14 ans, le bougre... D'ailleurs, ça reste assez peu vraisemblable, qu'il ait 14 ans, justement... M'enfin bon, c'est pas graaaaave !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
idevrieze
  04 juin 2015
Un tome qui légitimisera Roland au sein des Haut Conteur.

Le début de ce tome est parlant. Roland doit raconter sa première histoire. Et on se demande si sa formation a été complète ou pas, s'il a vraiment sa place dans ce groupe. Mais voilà, il se passe quelque chose et le pauvre apprenti va devoir partir en vadrouille avec Mathilde pour enquêter à Paris sur un Roi Vampire (d'où le titre). Certaines conteurs rencontrés pendant ce voyage vont donc se demander ce qu'il fait là, quels sont ses talents, voire parfois un peu le titiller.

Ce que j'aime chez ce garçon, c'est qu'il ne se démonte pas. Il répond et chacun des membres rencontrés va ainsi se rendre compte que sa place véritable est bien ici. Chez les Hauts Conteurs. Roland montre ses talents, malgré sa quasi absence de formation. Mais ne nous inquiétons pas car Mathilde le prend sous son aile, même si je dois avouer que parfois, avec son art de la cachotterie, elle est un peu flippante et je me demande pourquoi elle a toujours cette tendance dans son comportement.

Cela nous permet aussi de rencontrer d'autres personnages qui, je le sens, prendront de l'importance au fur et à mesure de la saga. Pourtant, nous ne sommes plus dans un tome d'introduction, loin de là. C'est un tome d'action et il y a rarement des points morts où l'on peut se poser.


Un tome résolument sombre.

Vous allez me dire que si on parle de vampires, forcément, ce sera sombre. Mais c'est aussi accentué par le côté un peu anarchique de la Fête des fous qui se déroule au moment de leur enquête sur Paris. Ainsi, on a plutôt l'impression d'assister à un mauvais rêve, comme ceux où la foule, même sous ses allures joyeuses, devient menaçante et oppressante.

Il y a aussi le fait que le Roi Vampire semble avoir des traitres dans la confrérie des Haut Conteurs. Aussi, on ne sait pas vraiment à qui se fier dans ce tome. Et c'est toute cette ambiance qui crée un véritable succès.
Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Nyuka
  27 avril 2015
Je viens de terminer le tome 2 Les Haut Conteurs qui est pour moi meilleur que le premier.

Autant le premier tome, j'avais moyennement accroché. Autant le deuxième a été lu en quelques jours.
Je trouvais justement le premier tome beaucoup trop "jeunesse" pour moi alors que ce deuxième tome est plus sombre. L'intrigue m'a tenue en haleine et je craignais un peu plus pour la vie de nos personnages. Les rebondissements étaient beaucoup plus présents et la tension était de mise dans ce deuxième tome.


J'ai adoré la structure du livre, cette façon d'entremêler les histoires : sauter de personnage en personnage est très plaisant et souligne une certaine tension quand on passe à un autre personnage alors que celui du paragraphe se retrouve d'un coup dans une situation délicate.

D'ailleurs, les nouveaux personnages sont très réussis que ça soit Clairmont, Elena ou Salim.
Je ne sais pas si on les retrouvera dans les autres tomes mais ils étaient très attachants !
Elena reviendra sans doute hanter notre Roland dans les tomes à venir !

Toujours un grand + 1 pour les illustrations !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
Ewylyn
  02 décembre 2013
Il s'est écoulé plusieurs mois depuis ma découverte du premier tome, mais je reste convaincue qu'il s'agit d'une série intéressante et sympathique. Et ce, en dépit de quelques couacs. J'ai retrouvé aisément mes marques, les personnages et l'univers du premier tome sans être perdue, c'est déjà un très bon point.

L'intrigue est très haletante, nous suivons de nombreux retournements et l'enquête se fait pas à pas aux côtés de nos capes pourpres. Il y a de très bonnes surprises en matière de rebondissements, même si je reconnais que l'histoire a mis plusieurs chapitres avant de me captiver entièrement. J'étais certainement plus attentive au premier tome. Néanmoins, l'histoire est mieux maîtrisée, les indices nous dispersent et pourtant le résultat est cohérent. le final est soigné et bien pensé. Je pense que je vais faire une pause avant d'attaquer le troisième opus.

L'immersion est totale. le vocabulaire est typique de celui employé au moyen-âge, les tournures de phrases le sont également. Nous sommes devant un vrai travail abouti en ce qui concerne la création d'une atmosphère médiévale. Les personnages, leurs vêtements, les lieux, tout est soigneusement évoqué avec précision, ce qui rend la lecture très immersive. D'autant plus que les notes de bas de page et le glossaire en fin de tome sont plus que très appréciables. Ils témoignent d'un vrai souci du réalisme.

La plume est travaillée, les descriptions donnent immédiatement des images, les créatures sont effrayantes, le pouvoir des mots alloué aux Conteurs est formidable... le style est fluide et sympathique, on se laisse facilement transporter. du moins, dès que l'on entre dans l'histoire. Comme je l'ai indiqué précédemment, j'ai mis du temps à suivre l'intrigue, j'évitais de sauter des paragraphes à cause de quelques lenteurs et du manque d'action au départ. Passé cette petite baisse de régime, on apprécie le style et les péripéties de nos héros.

Les illustrations de couvertures sont très belles, les motifs évoquent très clairement le moyen-âge. L'image en couverture nous présente Paris, les tons ocre et bruns sont bien choisis et donne une atmosphère particulière à l'ouvrage en tant qu'objet. On a des gargouilles, des bâtiments et très certainement Roland en premier plan sur un toit. C'est une idée très intéressante de nous faire quitter l'Angleterre pour la France, le voyage se révèle positif. Les illustrations en noir et blanc trouvées dans le récit sont particulières dans leurs styles, elles me font penser à des vitraux avec cette compartimentation à l'aide de traits noirs. Je leur trouve un certain charme et elles nous donnent des idées sur les personnages rencontrés.

Nous retrouvons quelques personnages du premier tome et nous en découvrons d'autres. Roland poursuit son apprentissage, il reste un protagoniste courageux et volontaire, prêt à tout pour résoudre cette affaire. J'ai aimé son évolution au fil du roman et le fait qu'il adopte un esprit plus critique envers Mathilde. Bien qu'elle soit sa mentore, elle reste très mystérieuse. J'aime son côté « mystère », j'admire sa ténacité, mais je n'accroche toujours pas avec sa personnalité, elle fait trop cachottière, trop « chef ». Il y a quelque chose en elle qui me la rend énervante. L'Insondable est un Conteur muet, il a eu des déboires et pour honorer son courage, il peut conserver son titre même s'il ne peut plus parler. Toutefois, il est avisé et perspicace, c'est un personnage que je serais ravie de voir par la suite. Ruppert demeure plus secret, il y a une raison à son comportement différent, mais j'apprécie toujours ses interventions. En somme, chacun des personnages rencontrés est travaillé et apporte quelque chose au récit, quel que soit le côté qu'ils choisissent.

Pour terminer cette chronique, je dirais que j'ai été moins emballée par cet opus que par son prédécesseur. Néanmoins, une fois prise dans le récit, on s'accroche à l'intrigue complexe et palpitante dans un cadre médiéval maîtrise et soigneusement retranscrit. Les rebondissements sont importants, l'action et l'humour, l'amitié et la magie sont des termes forts et récurrents. Les protagonistes évoluent, on retrouve avec plaisir ceux du premier tome et nous en découvrons des nouveaux. C'est un deuxième tome mitigé, mais j'en ressors assez de positif pour me persuader de poursuivre la série.
Lien : http://la-citadelle-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Lagagne
  22 février 2013
Excellent deuxième volume!
Je ne vois pas ce qu'on peut reprocher à cette série... C'est bien écrit, les personnages sont bien brossés, il y a de l'action, de la réflexion. Manque un peu d'humour parfois peut être. Mais c'est pour chercher la petite bête.
Commenter  J’apprécie          80
Gilwen
  24 août 2015
Retours dans l'univers des Hauts Conteurs, avec beaucoup de plaisir. Aussi bien explorateurs qu'érudits, ceux-ci arpentent le monde à la recherche d'aventures dont les récits régaleront les foules. Cela fait rêver non ? A nouveau, Patrick McSpare et Olivier Peru nous offrent une petite brochette de personnages bien fouillés. Ceux-ci nous entraînent dans une fantasy nourrie de folklore qui se mêle ici astucieusement à une ambiance fantasmagorique, oppressante presque. Et si l'histoire à un poil (mais léger) moins de fouque que celle du tome précédent, elle ravira les amateurs de mystère comme moi

Lien : http://livrementvotre.blogsp..
Commenter  J’apprécie          70
DrunkennessBooks
  31 mars 2015
Le premier tome des Haut Conteurs, La voix des Rois, laissait présager une suite tout aussi passionnante et ce fut le cas !
En pleine formation, Roland se rend à Paris avec Mathilde et Ruppert afin de retrouver William le Ténébreux dont on est sans nouvelle. La disparition de ce Haut Conteur légendaire est d'autant plus inquiétante que de nombreuses forces obscures semblent converger dans la Cité et qu'un traître sévit au sein de leur ordre.

Dans l'ensemble, j'ai trouvé ce second tome meilleur que le premier (que j'avais déjà adoré !). Si l'histoire entamée dans le premier tome se poursuit, nos héros vont être confrontés à de nouvelles aventures et de nouveaux ennemis. J'ai lu le livre quasiment d'une seule traite tant j'étais impatiente de connaître le dénouement de l'histoire. le rythme est d'ailleurs très soutenu. Il n'y a presque pas de temps morts et les rebondissements sont nombreux. On ne s'ennuie pas une seule minute ! L'histoire est riche et dense : chaque chapitre apporte son lot de révélations et de rebondissements. D'ailleurs, les cinquante dernières pages sont vraiment renversantes.
Ce deuxième tome continue de développer l'univers créé par Patrick Mc Spare et Olivier Peru. Les deux auteurs reprennent les codes de la fantasy mais s'en démarquent également par l'aspect historique de leur oeuvre qui nous offre une peinture assez originale du Moyen-Âge.

Au niveau des personnages, de nouveaux venus font leur apparition comme Lothar, un ennemi des conteurs, ou encore l'énigmatique Hugues de Clairmont. Leur présence et surtout leurs personnalités assez mystérieuses complexifient et enrichissent l'intrigue. Par contre, les protagonistes sont nombreux et j'avoue que parfois je me suis un peu mélangée les pinceaux.
Rolland a gagné en maturité par rapport au premier tome mais je trouve qu'il manque un peu de charisme et de prestance quand je le compare aux autres personnages, la plupart des adultes. Pour moi, Mathilde est la vraie héroïne de l'histoire. Forte, décidée et courageuse, elle va se révéler un atout inestimable pour les Haut Conteurs.

Concernant la plume des auteurs, Roi vampire est écrit de façon très intelligente et efficace. le rythme de l'intrigue est très bien dosée, entre action et réflexion. En plus, chaque détail a son importance.

En bref, Roi Vampire est un coup de coeur qui confirme mon engouement pour la série des Haut Conteurs. Riche et palpitante, son intrigue vous transportera dans un Paris moyenâgeux plus vrai que nature et vous donnera envie de revêtir la cape pourpre de ces célèbres conteurs.
Lien : http://drunkennessbooks.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ClaireDoc
  09 mars 2013
Le tome 2 des Haut-Conteurs est génial ! Je le recommande chaudement.
La première chose qui m'a frappée est la très belle écriture de ce tome. le travail de la langue est poussée dans les moindres détails en ce qui concerne l'univers médiéval, des notes précisant en bas de page au besoin les mots pouvant arrêter un jeune lecteur. On sent une assurance dans le déploiement de l'univers de Haut-Conteurs. le scénario, intéressant et plein de rebondissements (vraiment inattendus !) vient clore l'affrontement avec Vlad commencé dans le tome 1. Cette histoire est plus noire, notamment parce qu'en dehors des monstres, on trouve nombre d'hommes capables des pires cruautés. Plusieurs scènes ont particulièrement retenues mon attention. On sent un souci de réalisme dans les combats, notamment dans la très brillante scène du pont avec la charrette enflammée. La scène la plus glaçante est celle dans la maison abandonnée (chapitre "le jardin des enfers") avec l'attaque des rats et des araignées...brr....La messe noire laisse le lecteur abasourdi à cause de la violence des faits et des retournements de situation.
De nouveaux personnages sont à noter : Salim le Haut-Conteur muet dont on attend beaucoup, Lothar Mot-Doré l'ennemi juré, retors et manipulateur. J'ai apprécié le personnage de Clairmont et sa double nature. Un compagnon que l'on aimerait revoir. Enfin la ville de Paris est ici presque un personnage à part entière, tant elle est mise en valeur. On en explore les bas-fonds, et l'idée de faire arriver nos héros pendant la fête des fous est super. Comme Roland, le lecteur ne boude pas son plaisir à voir les délires de la foule et le sacre des plus fous.
Pour finir la couverture avec les gargouilles au premier plan est magnifique, et l'on retrouve avec plaisir les détails des illustrations intérieurs. On y découvre Lothar et Vlad, mais aussi Mathilde et Roland sur un toît (de loin pour laisser le lecteur s'imaginer ses propres héros ?)
En conclusion ce tome est à lire absolument pour tous ceux qui ont lu le tome 1 et l'ont apprécié, pour avoir la fin de cette histoire autour de Vlad. Ceux qui avaient des réserves sur le tome 1 devraient aussi lire ce tome 2 car le cadre de la ville et le ton plus noir peuvent les séduire !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1356 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre