AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
>

Critique de Jiby


Jiby
  28 septembre 2022
Véritable découverte que cet auteur J.O.Morgan.

Machin-Machine est un roman qui pourrait faire penser à un recueil de nouvelles en raison de sa construction.
L'histoire semble se dérouler dans les années 1980-90 mais avec une technologie bien plus futuriste : la machine à télétransporter. le roman est découpé en 11 chapitres où on suit l'évolution de cette invention. Les personnages diffèrent à chaque chapitre. On pense un peu à la série « Black Mirror » par rapport à cette construction en épisodes différents autour d'un même thème et en raison de la tonalité dans laquelle les événements se produisent.

On ne fait pas dans le thriller ici. On ne s'ennuie pas pour autant. Il n'est pas non plus question d'une science-fiction qui écrase par ses personnages multiples, ses univers multi-connectés et son astronomie haute en couleur, on est sur de la science-fiction terrienne où on se pose des questions de société, de philosophie et d'humanité. Des questions terre-à-terre ? Non : des questions qui prennent leurs racines sur la terre mais nous élèvent : Réflexion sur la beauté et la valeur des choses matérielles, sur les langages, sur la technologie, ses dangers, ses addictions, sa compatibilité avec l'Art et l'humain. Peut-on tout traduire en nombre : les objets, les personnes ? Comment une nouvelle technologie s'insinue sournoisement dans nos vies jusqu'à devenir indispensable et nous transformer en esclaves ? Comment une société multinationale peut imposer ses vues avec l'aide des gouvernements et finalement avec l'approbation de la société ?...

L'écriture est à la fois délicate, poétique, accessible et efficace. On retrouve une subtilité à la Herbert Georges Wells ou à la Barjavel, peut-être un peu De Maupassant aussi. J'ose le dire, par ce roman, J.O.Morgan me semble appartenir à cette famille d'auteurs. Il a un véritable talent pour suggérer avec progressivité la survenue d'une catastrophe par des petites maladresses des gestes quotidiens. Chaque mot est pesé, on se projette dans la scène avec facilité et avec un véritable plaisir de lecture. Certains passages sont bien plus profonds que ce qu'on peut percevoir au premier abord, comme s'il y avait différents niveaux de lecture.

L'auteur a une fâcheuse tendance à couper la parole à ses personnages. Cela ne perturbe pas tellement la lecture mais peut surprendre. Elle suggère en ligne de fond, l'effacement progressif de l'humanité par la technologie.

Si je dois trouver un défaut à cet ouvrage, il serait peut-être dans l'inversion de quelques chapitres mais surtout, le titre et la couverture qui ne servent pas suffisamment le livre.

Pour moi, J.O. Morgan est un auteur brillant à suivre !
Commenter  J’apprécie          30



Ont apprécié cette critique (3)voir plus