AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Marti94


Marti94
  16 février 2016
C'est parce qu'Heiner Muller était ami avec Bernard-Marie Koltès que je me suis intéressée à cet auteur. « Quartett » est la première pièce de théâtre que je lis de l'écrivain allemand (et la seule que j'ai lu dans ce livre qui en contient plusieurs).
Ce texte, publié en 1982, peut être considéré comme une réécriture des « Liaisons dangereuses » de Choderlos de Laclos.

Le titre de la pièce « Quartett » suggère quatre personnages. Pourtant, il n'y en a que deux. Deux qui comptent pour quatre puisqu'il s'agit des deux grands manipulateurs pervers de la littérature du 18ème siècle, le vicomte De Valmont et la marquise de Merteuil. L'âge, loin de les assagir, les a rendus plus cyniques et plus inventifs dans leur recherche de la volupté.
La marquise et le vicomte se rejouent leur scénario dramatique, convoquant leurs victimes : la présidente de Tourvel et la jeune Cécile de Volanges. Ils échangent leurs rôles et endossent ceux des autres.
Ils vont surtout tenter une ultime prise de pouvoir l'un sur l'autre.

Ce qui à l'époque De Laclos pouvait fasciner dans ces deux libertins, c'est qu'ils exprimaient une part inavouable de désirs et fantasmes dans un monde où la morale dominait.
La réécriture de Müller est très intéressante car elle transpose le mythe dans notre société, comme si la destruction qui oppose ces deux personnages était la métaphore d'une agonie.

Lu en février 2016
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (2)voir plus