AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
>

Critique de Isa0409


🧳 « Chaque écrivain crée ses précurseurs », disait Borges.

🧳 Dans cette courte nouvelle, trouvée par hasard chez mon libraire (encore un trésor !), Perec raconte l'étrange aventure d'un professeur de lettres, Vincent Degraël, dont la découverte va bouleverser toutes les certitudes acquises à propos de la littérature française du XIXème siècle. En effet, lors de vacances chez des amis, le professeur découvre un livre de l'auteur Hugo Vernier, et en le parcourant, un sentiment de déjà-vu, de « déjà-lu » le bouleverse... Dans ces phrases, il retrouve la plume de Rimbaud, mais aussi celle de Mallarmé et de bien d'autres maîtres de la littérature... Cet auteur aurait-il puisé le meilleur de la littérature pour en faire un chef d'oeuvre sous forme de patchwork ? Quelle n'est pas la surprise de Degrael lorsqu'il découvre la date de parution du roman : 1864...!

🧳 Cette courte nouvelle parue en 1983 dans le Magazine Littéraire, développe une théorie souvent étudiée en littérature, à savoir le plagiat par anticipation. Et si des oeuvres mineures s'inspiraient d'auteurs qui lui ont succédé ? Tel est le paradoxe nommé ainsi par François le Lionnais, et dont Pierre Bayard dédiera un ouvrage en 2009. Il faudrait alors faire fi de la chronologie et accepter une forme d'héritage anticipé, de miroir inverse de la littérature. A moins que la lecture d'une oeuvre majeure permette de comprendre une oeuvre qui lui a précédé ? Ainsi, par exemple, Freud aurait permis une lecture différente de Sophocle ?

🧳 Malgré ses 30 pages, l'intérêt et la curiosité que suscitent cette nouvelle sont sans fin ! Aux amoureux de la lecture, de l'histoire de la littérature, je vous conseille ce petit trésor !

🧳 Comprenez : was it a flash-back or a flash-forward, who knows?
Commenter  J’apprécie          62



Ont apprécié cette critique (6)voir plus




{* *}