AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Désespérés s'abstenir (6)

Cielvariable
Cielvariable   17 mai 2013
Le train qui roule vite, la main légèrement moite qui glisse
sur le poteau gras. Un dernier coup d’oeil discret dans le reflet de la vitre pour voir si tous les cheveux sont dignement en place. L’ombre d’un sourire qu’on s’exerce à faire subtilement, juste pour se pratiquer, pour se mettre sur le mode « cruise », mais surtout pas pour attiser le regard lubrique d’un passager douteux. Les portes du métro qui s’ouvrent dans un bruit sourd vers l’inconnu.
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable
Cielvariable   17 mai 2013
S’il s’avérait improbable de faire connaissance avec un homme dans «la vraie vie», Internet m’avait semblé très facile d’utilisation. C’était un moyen de rencontre rapide, accessible à toute heure du jour et de la nuit. En quelques clics, je magasinais du mâle. Aucune gêne, pas de niaisage. Bing. Bang. Je te veux. En théorie, simple comme bonjour. Il me suffisait de penser en chasseuse de têtes. Dénicher des talents. Faire valoir au candidat que l’entreprise était faite pour lui, l’entreprise étant… moi. Mais l’affaire n’était pas si simple…
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable
Cielvariable   24 janvier 2019
Jamais je n’aurais pensé qu’Internet occuperait autant de place dans nos vies. Tout ça avait commencé quelques mois auparavant alors que Mélodie se remettait péniblement de l’amourette qu’elle avait eue avec le seul et unique collègue masculin de son école. Elle était déprimée, voyant ses possibilités de match parfait se réduire à rien de moins que le néant.
Commenter  J’apprécie          10
Cielvariable
Cielvariable   17 mai 2013
Le Québécois moyen est de nature réservée à l’état brut (à moins d’être une brute) et pour qu’il sorte de sa coquille et qu’il ose faire les premiers pas, il doit souvent
être saoul. En fait, c’est l’idée et l’expérience que j’avais de la drague. Me faire siffler à la sortie d’un bar à trois heures et demie du matin alors que le pauvre gars puant de bière
et de sueur a été mis à la porte ? Non merci. Pathétique et déprimant.
Commenter  J’apprécie          10
Cielvariable
Cielvariable   17 mai 2013
Fever4ever de son pseudo, qui n’avait rien à son actif pour déclencher une fièvre, s’est avancé pour me donner un baiser sur la joue, ce que j’ai esquivé en laissant passer un
client qui voulait sortir. Feverwhatever avait un style ordinaire, des vêtements ordinaires. Châtain moyen, visage banal. Beige majuscule. De mon point de vue, je ne percevais
que la calvitie naissante qu’il prenait soin de cacher avec de longs cheveux gracieusement cueillis à partir de l’oreille opposée. Et si je pouvais me mirer dans le reflet de son cuir chevelu, c’est que j’étais une géante à côté de lui.
– Oh ! T’es plus petit que moi ! a été l’affi rmation, fraîchement et sans doute trop franchement sortie de ma bouche. Et v’lan pour l’estime de soi du pauvre gars. Et v’lan
pour ma mise en plis qui venait de se faner sous le coup de la déception. S’il a été ébranlé par ma remarque, il n’en a rien laissé paraître. Il faut dire que la hauteur du talon
de mes bottes donnait peu de chance à ses cinq pieds onze pouces virtuels, et, de toute évidence, purement théoriques. « Dans les petits pots, les meilleurs onguents ? » Peut-être pas !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Cielvariable
Cielvariable   17 mai 2013
« Ça t’arrivera quand tu ne t’y attendras pas. » « Tout vient à
point à qui sait attendre. » « Un de perdu, dix de retrouvés. »
« Chaque torchon trouve sa guenille. » Ou pire encore : le
genre de proverbe qu’on voit imprimé sur la photo d’un calendrier
particulièrement kitsch : « Un jour, ton prince viendra…
»
Non… Je suis bien, seule, et je n’ai pas besoin d’un homme
dans ma vie.
Une pensée qui a été « brainwashée » et remâchée
jusqu’au moment où on fi nit par y croire, mais y croire vraiment
comme si dans ces mots résidait une vérité immuable.
Une pensée qui est devenue comme un mantra qu’on se répète
à soi, qu’on répète à tous ceux qui insistent un peu trop
et qui ne veulent rien entendre. Elle est devenue comme une
manière d’être tout simplement parce que les temps sont
durs et que le romantisme est illusoire, parce que « chat échaudé
craint l’eau froide ». Et parce qu’il craint aussi l’eau chaude.
Je suis une chasseuse de têtes. C’est mon métier. Le candidat
parfait, pour l’entreprise parfaite, les matchs parfaits,
c’est mon affaire. Du moins, côté boulot… Je n’aurais jamais
pensé chercher l’amour, et encore moins faire cette grande
quête sur Internet. Ce qui m’y attendait, jamais je n’aurais
cru cela possible non plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    La Chick lit vous a-t-elle séduit?

    Que signifie le terme de "chick lit" ?

    littérature de jeunettes
    littérature de femmelettes
    littérature de poulettes
    littérature de belettes

    12 questions
    141 lecteurs ont répondu
    Thèmes : chick litCréer un quiz sur ce livre