AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de som


som
  02 février 2015
Premier volet de l'adaptation du roman éponyme de Patrick Rambaud. Mai 1809, Napoléon s'apprête à traverser le Danube pour se confronter aux armées autrichiennes menées par l'archiduc Charles, prêt à en découdre après l'humiliante défaite d'Austerlitz. La bataille d'Essling marque le tournant d'une guerre moderne, vaste boucherie d'où il ne sort ni vainqueurs, ni vaincus, mais seulement des civils et des militaires également décimés.
Si le roman de Patrick Rambaud mettait en valeur la stratégie de l'attaque et la dramaturgie des journées fatidiques, Frédéric Richaud et Ivan Gil s'appliquent à mettre en avant sa violence. Au détour des cases, on retrouve un certain Henri Beyle, futur Stendhal, alors simple intendant, Haydn qui s'efforce de résister par la musique et bien sûr les grandes figures de la Grande Armée. Cependant, ce qui frappe vraiment dans ce premier épisode restent la permanence de la brutalité du combat, la bestialité des soudards ou encore l'effroi des femmes violées alors la vie continue à l'arrière comme si de rien n'était.
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus