AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de VincentGloeckler


VincentGloeckler
  24 septembre 2019
Imaginez cela, la réécriture de l'Education sentimentale, plus d'un siècle et demi après, par une femme et avec une jeune femme, débarquant de sa province dans le Paris des années 2000, comme protagoniste, une jeune femme, d'ailleurs, qui parle d'elle à la seconde personne, s'appelle Océane, mais pourrait bien s'appeler aussi Blandine comme l'auteure, et, d'ailleurs, finira par se choisir ce prénom-là, Blandine, et cela pourrait donner, même si, bien sûr, l'intention narrative n'est pas la même, le nom secret des choses, le nouveau roman de Blandine Rinkel. On se souvient, ô combien, de L'abandon des prétentions, ce premier récit évoquant une figure de mère, assurément très proche de celle de l'auteure, on se souvient de cette écriture d'une rare élégance, de ce ton tour à tour pudique, léger ou ironique, utilisé pour raconter l'incroyable perte du souci de soi chez cette femme, décidant de s'oublier pour mieux s'ouvrir aux autres, jusqu'à en faire trop, on se souvient de l'émotion vive qu'on ressentait à lire ce texte. Et l'on retrouve ici, dans cette reconstitution du parcours personnel, dans l'évocation aussi de la rencontre avec Elia, une amie - reine des métamorphoses, initiatrice de destinées, menant sa vie comme un permanent carnaval de Rio et y entraînant Océane/Blandine, avant de brutalement l'abandonner- le même talent à percer les carapaces, dévoiler les impostures, chercher la vérité des identités – et oui, pourquoi pas, « le nom secret des choses »-la même sereine lucidité dans l'analyse. L'argument romanesque est minime, en soi, réduit à presque rien – où l'on retrouve Flaubert…- ou à ce tout qu'est la question à laquelle répondait aussi Sartre, l'auteur des Mots (où il est, tiens, aussi question des « noms » et de l'imposture), « comment je suis devenu moi », mais Blandine Rinkel fait de ce peu – postures, rencontres, apprentissages culturels, pratiques sociales ou sexuelles, amitié et trahison – une aventure introspective et spirituelle, une vraie quête d'identité. Avec le je-ne-sais-quoi de sa petite musique, le charme discret de ses mots… Un texte fort pour un regard sur soi d'une étonnante acuité. Merci Blandine pour cette beauté.
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus