AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.8 /5 (sur 14881 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 21/06/1905
Mort(e) à : Paris , le 15/04/1980
Biographie :

Jean-Paul Charles Aymard Sartre est un philosophe et écrivain français (romancier, dramaturge et nouvelliste).

Intransigeant et fidèle à lui-même et à ses idées, il a toujours rejeté les honneurs dont, notamment en 1964, le prix Nobel de littérature et la Légion d'honneur en 1945. Selon lui ces honneurs auraient entravé sa liberté en faisant de lui une institution.

Prolifique et hyperactif, Sartre est autant connu pour ses paradigmes philosophiques, que l'on regroupe sous le nom d'existentialisme, que pour son engagement politique marqué à gauche. Sa relation particulière avec Simone de Beauvoir est un autre élément de sa notoriété. Leurs philosophies, bien que très proches, ne sauraient être confondues, même si les deux auteurs se sont influencés mutuellement.
Il s'opposa aux thèses déterministes.

Son œuvre comprend des essais et textes philosophiques importants, comme "L'Être et le Néant" (1943), "L'existentialisme est un humanisme" (1946) ou la "Critique de la raison dialectique" (1960), mais aussi des textes littéraires : nouvelles ("Le Mur"), romans ("La Nausée", "Les Chemins de la liberté"), pièces de théâtre ("Les Mouches", "Huis clos", "Les Mains sales"). Il a publié des études biographiques sur de nombreux artistes comme Mallarmé, Baudelaire, Faulkner ou Jean Genet, ainsi qu'une vaste étude sur Gustave Flaubert, "L'Idiot de la famille" (1971-1972) et un texte autobiographique, "Les Mots".

Fondateur et directeur de la revue Les Temps modernes (1945), il est connu au delà de son oeuvre philosophique et littéraire, comme une des principales figures parmi les intellectuels engagés après la seconde guerre mondiale, rival de Camus. Ses engagements politiques sont d'abord en liaison avec le Parti communiste, puis avec des courants gauchistes, plus particulièrement maoïstes, dans les années 1970.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Jean-Paul Sartre   (103)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (218) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Cycle Autour de Minuit Anne Simonin, Les silences du Silence de la mer Conférence du mercredi 10 août 2022, qui s'est tenue dans le cadre du banquet du livre d'été « Demain la veille » qui s'est déroulé du 5 au 12 août 2022 À propos du Silence de la mer, première publication en 1942 des Éditions de minuit, alors clandestines dans la France occupée, Sartre écrivit, à la Libération, que ce « conte agréable et un peu languissant sur la guerre en 1939 » n'intéresserait plus personne dans l'avenir : « Il paraît que les bananes ont meilleur goût quand on vient de les cueillir ; les ouvrages de l'esprit pareillement doivent se consommer sur place. » La disqualification fit son effet. le Silence de la mer fut rangé parmi les livres de second rang, ceux qui doivent aux circonstances ou au marché un statut transitoire de chef-d'oeuvre. On tentera ici une tout autre lecture du Silence : une lecture matérielle. On traitera le Silence de la mer moins comme un texte que comme un objet, en interrogeant les différentes traces que porte la première édition du livre, tiré alors à moins de 400 exemplaires (la dédicace, l'imprimeur, le papier, etc.), avec l'idée que les « bananes sèches » pourraient bien conserver le goût d'une autre idée de la littérature

+ Lire la suite
Podcasts (47) Voir tous


Citations et extraits (2082) Voir plus Ajouter une citation
Margot_R   08 mars 2010
Les mots de Jean-Paul Sartre
Non. Je ne manque nulle part, je ne laisse pas de vide. Les métros sont bondés, les restaurants comblés, les têtes bourrées à craquer de petits soucis. J'ai glissé hors du monde et il est resté plein. Comme un oeuf. Il faut croire que je n'étais pas indispensable. J'aurais voulu être indispensable. A quelque chose ou à quelqu'un. A propos, je t'aimais. Je te le dis à présent parce que ça n'a plus d'importance.
Commenter  J’apprécie          6484
pilpilip   28 mars 2011
La nausée de Jean-Paul Sartre
Je sais que je ne rencontrerais plus jamais rien ni personne qui m'inspire de la passion. Tu sais, pour se mettre à aimer quelqu'un, c'est une entreprise. Il faut avoir une énergie, une générosité, un aveuglement... Il y a même un moment, tout au début, où il faut sauter par-dessus un précipice ; si on réfléchit, on ne le fait pas. Je sais que je ne sauterai plus jamais.
Commenter  J’apprécie          5050
gteisseire2   27 juillet 2010
Les Mains sales de Jean-Paul Sartre
Ce sont les enfants sages, Madame, qui font les révolutionnaires les plus terribles. Ils ne disent rien, ils ne se cachent pas sous la table, ils ne mangent qu'un bonbon à la fois, mais plus tard ils le font payer cher à la société. Méfiez-vous des enfants sages !
Commenter  J’apprécie          2280
samiha89   19 juillet 2010
Les mots de Jean-Paul Sartre
«Un enfant, ce monstre que les adultes fabriquent avec leurs regrets.»
Commenter  J’apprécie          1931
bibliofille   11 novembre 2007
Huis clos. Les mouches. de Jean-Paul Sartre
On meurt toujours trop tôt ou trop tard. Et cependant, la vie est là, terminée : le trait est tiré, il faut faire la somme. Tu n'es rien d'autre que ta vie.





Alors c'est ça l'enfer. Je n'aurais jamais cru...Vous vous rappelez : le soufre, le bûcher, le gril... Ah! Quelle plaisanterie. Pas besoin de gril : l'enfer c'est les autres.
Commenter  J’apprécie          1820
chartel   18 décembre 2007
La nausée de Jean-Paul Sartre
Si je pouvais m’empêcher de penser ! J’essaie, je réussis : il me semble que ma tête s’emplit de fumée… et voilà que ça recommence : « Fumée… ne pas penser… Je ne veux pas penser… Je pense que je ne veux pas penser. Il ne faut pas que je pense que je ne veux pas penser. Parce que c’est encore une pensée. » On n’en finira donc jamais ?
Commenter  J’apprécie          1680
Analire   11 octobre 2012
Le Mur de Jean-Paul Sartre
On se demande où on trouve le courage de se lever le lendemain matin et de retourner au travail, et d'être séduisante et gaie, et de donner du courage à tout le monde alors qu'on voudrait plutôt mourir que de continuer cette vie-là.
Commenter  J’apprécie          1350
Megh   04 avril 2010
Les mots de Jean-Paul Sartre
J'ai commencé ma vie comme je la finirai sans doute : au milieu des livres.
Commenter  J’apprécie          1360
Jean-Paul Sartre
Eve-Yeshe   29 septembre 2014
Jean-Paul Sartre
Quand les riches se font la guerre, ce sont les pauvres qui meurent.



Jean-Paul Sartre (1905-1980)



dans "Le Diable et le Bon Dieu" (1951),

Commenter  J’apprécie          1343
lireanimes   03 juin 2008
Les mots de Jean-Paul Sartre
La culture ne sauve rien ni personne, elle ne justifie pas. Mais c’est un produit de l’homme : il s’y projette, s’y reconnaît ; seul, ce miroir critique lui offre son image.
Commenter  J’apprécie          1331

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

L'oeuvre littéraire et théâtrale de Jean-Paul Sartre

Dans Huis Clos, l'enfer c'est...

Les oeufs
Les autres
La guerre
Les voisins

8 questions
330 lecteurs ont répondu
Thème : Jean-Paul SartreCréer un quiz sur cet auteur