AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Quelquepartentreleslignes


Quelquepartentreleslignes
  06 mai 2016
Santiago Roncagliolo s'est distingué au milieu des années 2000 avec son roman Avril rouge, en remportant bon nombre de prix littéraires. La peine capitale est son dernier roman. Pour ma part, c'est la première fois que je lis cet auteur.

La vie du lecteur de polar est faite de rencontres et de voyages. Un regard dans le rétro, et je m'aperçois que j'ai déjà pas mal bourlingué ces derniers mois: New York, Paris, Malte, Toronto, Washington, le Pays basque, le Chili, les Vosges, l'Antarctique et j'en passe...

Autant de lieux visités à travers la lecture de polars donc, souvent bien écrits ( c'est quand même quelque chose d'unique de traverser l'île de Malte aux côtés de Tannhauser), parfois non (mais comme dirait l'autre, c'est le jeu ma petite Lucette...).

Aujourd'hui le Pérou donc. Pourquoi le Pérou ? Qu'est-ce qui pousse le lecteur à passer quelques heures dans des contrées finalement très éloignées de son quotidien ?

Pour ma part, il y a souvent cette petite voix dans mon esprit, qui à la lecture d'une quatrième de couverture me souffle "Cela pourrait être intéressant, pourquoi ne pas le lire...?"
Puis la voix de la raison fait son retour: "Non, c'est du déjà lu, c'est loin le Pérou, et ça ne fera pas baisser ta PAL, les finances étant ce qu'elles sont, il va falloir passer ton chemin ami..."

Si le lecteur a de l'intuition, qu'il la suive...

Je suis de plus en plus convaincu que suivre son intuition est beaucoup plus important que d'être "rationnel" dans la vie. Quoi qu'en dise Platon.

Ne pas avoir d'objectifs dans la gestion de sa Pal ou dans la vie. Les objectifs sont rigides, et rendent le lecteur esclave du plan établi. La vie est en désordre. La vie est aléatoire. La vie ne se déroule pas selon le plan.

Suivez votre intuition, si vous souhaitez continuer à prendre votre pied à la lecture de polar. Sortez de votre zone de confort, n'achetez pas systématiquement le dernier untel. Ne vous fixez pas des objectifs visant à faire diminuer votre Pal. Qui pense sérieusement que de tels objectifs sont atteignables ?

Finalement, le lecteur n'a pas besoin d'explication pour suivre son intuition. Sans cette intuition donc, je n'aurai pas lu La peine capitale de Santiago Roncagliolo. Je serai plutôt dans la lecture du dernier Indridason, qui patiente dans ma Pal depuis un moment. Un achat raisonné celui-là. Ne dit-on pas "Une valeur sûre"?

La peine capitale, c'est l'histoire d'un anti-héros attachant, drôle, malin... Chacaltana est archiviste. Il enquête sur la mort de son ami Joachin. Nous sommes en 1978, en pleine coupe du monde de football en Argentine. le Pérou vit ces quelques semaines au rythme du ballon rond, sauf Chacaltana. Il y a énormément de sincérité dans ce texte, les personnages transpirent l'authenticité et sont finalement bien loin des archétypes du polar. Et au fil de l'histoire, le tableau se noircit. Nous suivons alors Chacaltana au gré de ses pérégrinations et de ses rencontres. le plaisir de lecture est alors décuplé.

Une lecture enthousiasmante. Un nouvel auteur de découvert. Une Pal qui augmente. Des polars en veux-tu en voilà. Les copains bloggers qui ne lâchent pas le morceau.

Si le lecteur a de l'intuition, qu'il la suive...
Lien : http://quelquepartentrelesli..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox