AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de tynn


tynn
  06 mai 2019
Olga attend. Icône d'amour et de fidélité.

Bernhard Schlink a le talent des magnifiques portraits de femme. On ne peut oublier son «Liseur» (1995), jeune homme fasciné par le destin d'une ancienne nazie.
En découvrant la vie d'Olga, c'est encore l'histoire de l'Allemagne du 20e siècle qui s'impose dans une société entraînée vers le pire par ses rêves de grandeur, entre deux guerres mondiales et un empire colonial tenu de main de fer. Un pays où les hommes font des choix funestes pour assouvir leur désir de gloire, quand les femmes s'effacent et souffrent en silence.

Olga, l'institutrice, traverse des petits bonheurs mais beaucoup de zones de turbulences où la perte et le deuil ne l'oublient pas. de son trop court amour sensuel pour Herbert, à celui protecteur pour le jeune Eik, les années ont été faites de désillusions jusqu'au seuil de la vieillesse. Avec le temps, sa surdité n'est-elle pas une métaphore du refus d'un monde qui ne la concerne plus?

Femme modeste mais volontaire, indépendante par nécessité, cultivée par ténacité, résolue dans ses choix, moderne pour son époque, Olga fascine par sa personnalité. le narrateur nous construit son histoire en trois temps, dans sa jeunesse laborieuse et amoureuse, dans sa maturité de solitude adoucie par l'amitié, et dans les magnifiques lettres d'amour envoyées à un fantôme parti vers les espaces glacés de l'Arctique.

Un texte qui nous parle d'amour, de transmission et d'éducation, et d'une forme discrète de féminisme et d'humanisme.
Inutile de préciser que j'ai beaucoup aimé ! ;-)
Commenter  J’apprécie          391



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (39)voir plus