AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur La Guerre des trois Henri, tome 2 : La Guerre des amo.. (11)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Moccha
  20 mars 2019
Un peu d'histoire : En référence à : La Guerre des trois Henri, tome 2 : La Guerre des amoureuses.

Catherine de Médicis, l'ignorée

Méconnue, cette femme sensible, aimante et cultivée marquera de son sceau le flamboyant XVIème siècle.

Sa vie est un roman :

Catherine est une Médicis, puissante famille de Florence. Cette filiation ne la met toutefois pas à l'abri des affres de la vie.

Orpheline dès sa plus tendre enfance, elle est enfermée à 8 ans dans le couvent des Murate après que les Médicis sont chassés de la ville, en 1527.

C'est son oncle, le pape Clément VII, qui la donne en mariage à Henri, le fils cadet de François 1er.

Elle n'est pourtant pas noble, ce dont s'offusquent les cours d'Europe. Mais le mariage est célébré le 28 octobre 1533.

A la mort du dauphin, son mari est promis à devenir roi et elle reine. Mais, nouveau coup du sort, elle ne parvient pas à tomber enceinte. Dix ans durant, le royaume attend un héritier. On envisage de la « démarier ».

Mais son beau-père François 1er la soutient. A juste raison.

Elle sera finalement mère de dix enfants et dirigera la France après la mort de son époux, survenu lors d'un tournoi alors que son fils, l'héritier au trône n'a que 11 ans.

Cette vie, faite de hauts et de bas, façonne son caractère. « En mauvaise posture, elle se dit prête à rebondir ; au sommet, elle sait que rien n'est acquis ».

Si vous êtes intéressé.... la suite... sur mon blog


Lien : https://monjardinleslivres.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Thoxana
  21 juin 2010
Ce deuxième volet de la guerre des trois Henri nous plonge dans les tractations organisées par Catherine de Medicis pour se rapprocher d'Henri de Navarre. Fidèle au portrait que l'on fait classiquement d'elle, elle n'hésite pas à combiner de sombres machinations pour parvenir à ses fins. Mais on constate aussi qu'elle souhaitait surtout apporter la paix dans le royaume en ces temps troublés.
Trois femmes passionnées sont au coeur de ce scénario passionnant.
Un roman fascinant !
Commenter  J’apprécie          50
leinavaleski
  28 avril 2016
Ce second tome applique la même recette que le précédent et ça fonctionne toujours aussi bien : l'intrigue est intéressante, les rebondissements sont assez nombreux pour qu'on ne s'ennuie pas (même si certaines révélations ne m'ont pas surprise, elles ont le mérite de ne pas sortir de nulle part. et les personnages sont attachants (hormis Cassandre, je n'arrive pas à m'intéresser à elle ou à m'y attacher). de plus, on a un très bon équilibre entre le réalité historique et la fiction.

J'ai vraiment eu du mal à lâcher ce roman mais si j'enlève une étoile, c'est parce que je n'ai pas compris les événements de la fin. Une fois les négociations avec Catherine de Médicis (et toutes les intrigues annexes) terminées, on repart avec l'armée de Navarre et l'ambiance retombe un peu comme un soufflé. Certes, cela amène à une certaine conclusion, mais je n'étais plus du tout prise dans l'ambiance.

Et j'ajouterai une dernière chose pour les personnages : presque tous, même les secondaires, ont un petit quelque chose qui les rend intéressants. Mais il y a une exception, c'est Il Magnifichino, il est régulièrement au premier plan et pourtant il est d'une fadeur assez impressionnante... Comme si il n'était qu'un bouche trou dans l'intrigue, c'est dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Kalliope
  10 mai 2011
Ce deuxième tome m'a encore plus intéressée que le premier. Que d'intrigues dans les cours! Quelle époque passionnante! Les personnages, réels ou fictifs, sont très attachants. Je ne sais pas pour vous, mais moi j'aime bien ce bon vieil Henri IV! Bref, je me réjouis d'attaquer aujourd'hui le troisième et dernier volume.
Commenter  J’apprécie          40
Elvira
  21 septembre 2011
J'ai été agréablement surprise par ce deuxième tome ; j'avais peur que l'histoire s'essouffle ou qu'elle ressemble trop à la première. Au contraire ! : le roman s'ouvre sur des personnages inconnus et l'effet de répétition ne surgit à aucun moment ; les rappels du premier tome se font discrets et permettent de replacer les personnages. On retrouve ces derniers avec beaucoup de plaisir, ainsi que l'univers : et même si tout nous semble familier, l'intrigue poursuit son cours, et diffère un peu de la précédente. Au risque de me répéter, l'auteur utilise les mêmes ingrédients efficaces que dans Les Rapines du duc de Guise : intrigues de la cour, combats, amour et dialogues historiques.
Lien : http://metamorphoses-de-psyc..
Commenter  J’apprécie          30
joelle58
  22 mars 2019
Ce 2ème tome me confirme dans mon opinion. Je n'accroche pas vraiment avec l'écriture de cette trilogie. Mais je persévère ! Je vais lire le 3ème.
Commenter  J’apprécie          20
toto
  16 août 2015
Une intrigue peu passionnante qui se noie dans le nombre de personnages et de très longues descriptions du style de vie de cette époque.
Commenter  J’apprécie          20
cgayraud
  11 janvier 2017
Un bon roman historique qui nous plonge à la fin du XVIe siècle peu après le massacre de la Saint-Barthélémy, lors de la guerre des trois Henri qui luttent pour le trône de France : Henri III, roi de France, Henri de Navarre, futur Henri IV et Henri de Guise.
Commenter  J’apprécie          10
reiginhart
  04 février 2014
Dans ce deuxième tome de la série la guerre des trois Henri, nous retrouvons Olivier Hauteville, Nicolas Poulain et Cassandre de Mornay.
Catherine de Médicis veut arriver à conclure "une bonne paix" avec Henri de Navarre, mais projette surtout un remariage avec une nièce des Guise pour endiguer le conflit.
Le texte est toujours aussi documenté, et haletant. Les personnages fictifs que sont Olivier de hauteville et Cassandre de Mornay s'intègrent bien au sein des personnages historiques.
L'écriture, poussive dans le premier volume, est bien meilleure dans celui-ci et permet de rentrer plus vite dans le sujet.
Commenter  J’apprécie          10
Gromovar
  29 avril 2012
Cette suite au plaisant Rapines du Duc de Guise est documentée et complexe, comme le roman qui l'a précédée. Elle narre les tentatives de Catherine de Médicis pour approcher Henri de Navarre, le futur Henri IV, dans l'ambiance délétère d'un règne agonisant, d'un pays ravagé par trente ans de guerres de religion, et d'une époque où duplicité et trahison sont la norme, à tel point que les assassins doublonnent et que des espions surveillent les espions. Mais, pour la première fois de ce que j'en ai lu, Jean d'Aillon sacrifie aux codes parfois outranciers du roman de cape et d'épée. Je trouve qu'il y a dans ce roman trop d'amour, trop de philtres d'amour, trop de plans diaboliques et presque incroyables, trop de coïncidences se produisant à point nommé, trop d'enfants cachés retrouvant finalement leur ascendance noble. Malgré la qualité de l'écriture et du travail documentaire, je n'arrive pas à adhérer. Mais je ne m'en prends qu'à moi, le titre aurait du me mettre la puce à l'oreille.
Lien : http://quoideneufsurmapile.b..
Commenter  J’apprécie          10


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1722 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre