AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Milady

La collection Milady a été créée en 2008 par les éditions Bragelonne en référence à Milady de Winter, personnage du roman Les Trois Mousquetaires. Milady est à l'origine la collection de poche de Bragelonne, conçue pour étendre l’offre de genres (fantasy, science-fiction, horreur, bit lit) mais s'impose progressivement comme un éditeur à part entière avec la publication d'inédits.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Milady



Dernières parutions chez Milady


Dernières critiques
Relax67
27 février 2017
Rigante, tome 2 : Le faucon de minuit de David Gemmell
★★★★★
★★★★★
Je suis heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage.



C’est le deuxième vol Gemmel Airlines qui m’a emporté vers les montagnes de Caer Druagh. Au début j’ai eu un peu peur de ne pas pouvoir dépasser les émotions éprouvées lors du voyage précédent. L’orage, dont la foudre frappait le sol telle une épée, avait eu une beauté à couper le souffle. Et les premiers habitants que j’ai rencontré – Bane et Banouin – m’ont d’ailleurs un peu trop rappelé un autre duo – Conn et Riamfada – dans leur relation. Mais la vie s’est rapidement chargée de leur offrir leur personnalité propre.

Ils m’ont invité à les suivre dans le sud. J’ai essayé de ne pas être un poids pour eux. J’ai réussi, je pense ; ils m’ont rapidement oublié. De toute façon, comment Bane aurait-il pu s’intéresser à moi alors que la tragédie s’invitait dans sa vie et allait la modeler à sa guise. Quel choc j’ai ressenti à ce moment-là ! Pauvre Bane. Il y a un peu du Justicier dans la Ville en lui, et aussi un peu du Maximus de Gladiator.



Mais ce n’était que le début. J’ai dû casser ma tirelire pour les suivre sur le continent, d’abord à Giovasar, puis dans la célèbre Roc aux cinq collines. La visite touristique valait le détour. J’ai beaucoup apprécié l’état du cirque, comme neuf. Bane y a même fait quelques prestations remarquées tout à fait au goût du public. Il n’égalait pas la classe de son tuteur Rage, cependant. Il y avait de la beauté dans cette violence. Tout de même, je préfère voir ça au cinéma.

Mais la ville de Roc elle-même souffrait. C’était… disons, comme Florence au temps de Savonarole ou Paris sous la Terreur, où régnait la même atmosphère que dans la Rome Julio Claudienne. Deux fanatismes s’affrontaient : l’un porté vers la haine, l’autre vers l’amour. Regardez le film Quo Vadis de Mervyn LeRoy, vous saurez de quoi je parle. Malgré toute la violence, l’amour est l’essence de ce voyage, multiforme, aveugle ou caché derrière une muraille de haine mais ne demandant qu’à la briser.



J’ai fini par retourner à Caer Druagh, dans les bagages de Bane. Je suis resté quelques temps dans sa ferme. Je lui racontais des histoires le soir au coin du feu. Un jour glacial d’hivers, il m’a proposé d’aller voir l’étonnante attraction de la plaine de Cogden. C’était l’une des dernières représentations et Bane y a joué un rôle important. C’est marrant, j’ai pensé à ceux que rencontra Aragorn au bout des Chemins des Morts dans Le Retour du Roi de Tolkien. J’ai revu Meria aussi, la mère du roi des Rigantes. Elle n’a pas changé, toujours aussi désagréable. J’ai adoré la détester.

Mais la violence, et aussi l’héroïsme, ont fini par imposer leur tempo. L’empereur de Roc croyait avoir écrit la partition mais les Seidhs, dont j’ai fini par apprécier sa représentante la Morrigu malgré sa laideur, avaient écrit des notes dans les marges. Ils ont joué un jeu dangereux avec Bane et le roi des Rigantes, ces Seidhs. Ils ont pris de sacrés risques avec la terre qu’ils aiment tant. Mais je comprends : le spectacle avant tout.

Et le spectacle final a été une apothéose, bien meilleur que ce qu’on voit au Puits du Fou. Encore une fois c’est le final d’un film qui m’est venu à l’esprit en voyant ça : le Cid d’Anthony Mann. J’en aurais pleuré.



Le moment a fini par venir de retourner chez moi, reprendre mon train-train. J’ai quitté pour longtemps ces gens si beaux et si vrais, oui, même Voltan, même Jasaray. Je ne les oublierai pas de sitôt.

Et je reviendrai au pays des Rigantes, le temps d’économiser pour un vol sur Gemmell Airlines.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
hellza24
27 février 2017
Resident Evil, Tome 5 : Nemesis de S. D. Perry
★★★★★
★★★★★
Le quatrième tome m'avait un peu moins plu et j'attendais la lecture de celui-ci pour me décider à acheter ou non la suite. Finalement, la lecture a été vraiment réjouissante, j'ai retrouvé l'univers du jeu vidéo.

Cela fait à peine six semaines que Jill, membre du commando des STARS, a pu s'échapper du manoir d'Umbrella. L'épidémie sévit désormais dans la ville elle même de Raccoon City depuis 5 jours, et Jill a décidé de rester sur place pour trouver des éléments qui la disculperait, ainsi que ses amis, de toute responsabilité dans cette affaire. Hélas, elle s'épuise à sauver les rares civils encore sains, qui, dès qu'elle a le dos tourné, se montrent imprudents et finissent tous zombifiés... C'est dans ce contexte déprimant que sa route croise celle de Carlos Oliveira, mercenaire à la solde d'Umbrella. Tous deux vont s'épauler pour déjouer les pièges d'Umbrella et quitter cet enfer avant que la ville soit rayée définitivement de la carte.

De l'action ! Pas une seconde de répit ! Et des personnages vraiment sympas à suivre, plein d'humour bourru. Une lecture à conseiller aux fans du jeu.

Bref, je vais continuer la saga !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
alapagedesuzie
27 février 2017
Riley Jenson, tome 2 : Le baiser du mal de Keri Arthur
★★★★★
★★★★★
Dès le début de ce deuxième tome, je dois avouer que je n'étais pas emballée lorsque j'ai lu que notre héroïne se trouvait encore en captivité. J'ai eu peur que l'auteure recommence comme dans le premier où Riley ne cesse de jouer à la captive qui s'échappe. Heureusement, ce n'est pas le cas!



Il y a énormément d'actions dans ce récit, les événements s'enchaînent l'un à la suite de l'autre. On commence à comprendre pourquoi Riley est au centre de tout cela et pourquoi il y a autant de gens qui lui courent après.



Je savais bien que Quinn reviendrait...je ne fus pas surprise de le voir se pointer le nez dès le début du récit. Par contre, je suis déçue de la tournure de leur relation. J'aurais pensé que celui-ci serait beaucoup plus romantique mais non, c'est un vieux vampire possessif! Deux nouveaux personnages viennent s'incruster dans la vie de Riley et j'ai surtout hâte de voir où cela va nous mener avec le bel Alpha.



J'ai trouvé les scènes de sexe beaucoup moins dégradantes et vulgaires comparativement au premier tome. Il n'en reste pas moins que je reste un peu ambivalente à savoir si j'apprécie vraiment Riley ou non. Il y a un petit quelque chose qui me dérange mais je n'arrive pas à mettre le doigt dessus. Du moins, cela n'a pas suffisamment d'impact jusqu'à maintenant pour me faire cesser la lecture de cette série.


Lien : http://alapagedesuzie.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00