Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2749907837
Éditeur : Michel Lafon (2008)


Note moyenne : 3.91/5 (sur 514 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Âgée de 19 ans, Kira devient enfin Chevalier et épouse Sage d’Émeraude, ignorant qu’il est possédé par l’esprit du renégat Onyx. Lorsque ce dernier se décide à se venger d’Abnar, les Chevaliers d’Émeraude doivent déployer toute leur force pour l’empêcher de détruire leu... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (26)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par Ewylyn, le 07 juillet 2013

    Ewylyn
    Une très bonne suite qui voit de nouveaux éléments prendre place. Comme pour le tome précédent, les descriptions nous conduisent au cœur de l'univers d'Enkidiev sans nous perdre une seule seconde. Les répliques sont tout aussi géniales, avec l'humour spécial de Nogait, la bouillante Swan ou encore grâce à Kira.

    En somme, ce quatrième opus se divise en deux temps. La première partie nous présente Onyx qui est depuis quatre années dans le corps de Sage. Ce personnage ne montre pas la meilleure partie de sa personnalité que je juge complexe. À ma première lecture, je détestais cet envahisseur, désormais, en connaissant la suite, je ne peux pas réellement lui en vouloir. Onyx est un sincèrement un personnage intéressant, drôle, proche de l'ironie, fort, c'est plutôt un très bon soldat et un magicien hors pair.

    Ces chapitres axés sur la traque de l'esprit d'Onyx et ceux sur son combat contre Abnar resteront parmi mes préférés dans la saga. Ils sont très prenants, notamment dans le suspense, j'avais hâte de voir comment il allait être confondu ainsi que l'issue de ce combat. Duel qui aurait pu être un peu plus « titanesque » et épique, il lui manquait une certaine grandeur, mais il reste classe. le combat moral entre Jasson et Onyx est lui aussi splendide. Je suis contente que Sage-Onyx ait tapé dans l'œil de quelqu'un, car aucun changement de personnalité, du moins aussi prononcé, ne peut rester sans interrogation. Cette partie « enquête » était très sympathique et voir ces deux hommes se batte autant physiquement que moralement vaut le coup.

    Les personnages ont vieilli de quatre ans. Une légère évolution se sent. Swan et d'autres jeunes chevaliers semblent prendre leurs aises et deviennent patiemment de nouveaux héros. La relation entre Fan et Wellan glisse sur une mauvaise pente, de même que celle entre Wellan et Abnar, c'est une évolution surprenante, mais elle s'explique par certains évènements. J'aime la relation entre Sage et Kira, ils représentent vraiment un très beau couple.

    En parlant de Kira, j'aime toujours autant son personnage et sa personnalité, son choix de costume me parait justifié, sa tunique mauve est juste magnifique. Comme la couverture qui la représente. C'est l'une de mes préférées. Ce tome est énormément concentré sur elle, le titre du tome, son adoubement, son mariage, son choix de tunique, ses pouvoirs... Ce n'est pas pour me déplaire, vu que j'aime énormément ce personnage dont on aura suivi l'évolution depuis ses deux ans.

    D'autres personnages apparaissent furtivement, comme Dylan, un Immortel très spécial et qui semble promettre de belles histoires ou Lassa. Notre porteur de lumière a grandi et je le trouve vraiment mignon, il est très puissant et adorable, généreux et sensible. C'est un petit garçon qui ne cesse d'étonner et de m'étonner. La fin semble présager d'une belle amitié entre lui et Liam, le fils de Jasson, lui aussi un drôle de petit garçon. J'ai hâte de les voir grandir.

    La deuxième partie du quatrième opus est concentrée sur un nouvel envahisseur envoyé par Amecareth : des lézards. Ceux-ci s'avèrent redoutables et j'apprécie cette difficulté. Les combats vont devenir plus ardus et j'aime cet élan de nouveauté donné par l'auteur, pas de sorciers, pas d'insectes. Des lézards dont les femelles ne peuvent plus donner d'enfants et qui par dépit et désespoir vont sur le continent enlever les femmes et les filles. C'est une idée particulièrement sympathique, horrible certes, mais qui nous permet d'entrer réellement dans la guerre et ses atrocités.

    En conclusion, ce quatrième opus compte parmi mes préférés. La couverture est sublime, l'histoire est prenante et l'on entre définitivement en guerre avec les rapts organisés par les lézards. Les personnages évoluent tout comme leurs relations, nous avons des mariages et de nouvelles rencontres, des disputes et de la fraternité. L'auteur poursuit son récit avec un style fluide, des descriptions bien menées et des répliques bien construites. La fin annonce une virée en territoire ennemi afin de reprendre les femmes enlevées et donc encore plus de péripéties pour nos Chevaliers.

    Trois mots pour conclure : Courage, Honneur, Justice.

    Lien : http://la-citadelle-des-livres.skyrock.com/3172914289-La-princesse-r..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par Nelcie, le 10 août 2014

    Nelcie
    En un mot : Déçue.
    Depuis le tome 3, il s'est écoulé 4 ans. Et pourtant, j'ai l'impression que seulement 3 jours se sont passés, tant l'intrigue semble stagner une fois de plus. Alors oui, il y a de nouveaux évènements, il se passe des choses au royaume d'Enkidiev. le problème, c'est que j'ai le désagrable sentiment que de nombreuses actions ne sont présentes que pour faire durer la saga et finalement reculer le plus possible l'affrontement avec le méchant Amecareth. Etant une habituée des grandes sagas de Fantasy, je ne m'attendais certes pas que tout soit résolu en 300 pages, et il est donc quelque part logique que la grande force maléfique n'intervienne pas directement dès le début de la saga. le problème c'est que justement, cette méchant d'Amecareth est un peu trop discret à mon goût. Et surtout, je regrette le fait de ne pas en savoir plus sur ses raisons d'envahir le royaume d'Enkidiev. Car, je ne sais pas pourquoi, mais théorie du « les insectes ont besoin de plus de territoire » ne me suffit pas à elle seule. Bref, je me dis que si dans les 6 prochains livres on nous trimballe encore ça et là juste pour faire durer le suspens, ça risque de considérablement me gonfler.
    Concernant les personnages, même s'il a tendance à s'adoucir un peu et se montrer plus sensible, j'ai vraiment du mal avec Wellan. Je n'aime pas ce personnage que je trouve trop imbu de lui-même.
    Le personnage de Kira prend bien sûr de plus en plus d'importance, et pour le coup j'apprécie la façon dont elle évolue. Elle garde toujours son côté rebelle et capricieuse, mais s'avère en même temps plus responsable.
    Comme je le disais dans mon avis sur le tome 3, je trouve dommage que l'auteur tienne à présenter tous les chevaliers et tous les écuyers (qui commencent à être nombreux), sachant que certains n'ont aucune importance dans l'histoire, du moins pour l'instant. En conséquence, ça fait beaucoup d'informations inutiles de distillées, et à la fin mon neurone finit par se perdre au milieu de tous ces noms.
    Enfin, un petit mot sur l'écriture. le style est fluide et simple, on comprend qu'il s'agit d'un roman jeunesse. Il se lit facilement, et c'est plutôt agréable. Mais, il y a une chose qui m'a gêné dans ma lecture. En effet, lorsque l'auteur parle de Kira, elle se sent consamment obligée de préciser qu'elle est mauve. Or, il s'agit là du 4ème tome, et à ce stade, je pense que le lecteur a compris que Kira était mauve avec des cheveux mauves. Alors lire sans cesse « la jeune fille mauve », « la princesse mauve », « ses cheveux mauves », « la jeune femme mauve » à toutes les pages ou presque, et bien je n'adhère pas du tout, et trouve que ça allourdit le style. Qu'on nous rappelle de temps en temps qu'elle est mauve oui, mais pas toutes les pages, bon sang !!
    En conclusion, cette lecture ne m'a pas captivée, j'ai été déçue par le fait de ne pas avancer plus avant dans l'intrigue. Bref, je n'ai pas envie de lire la suite.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par angelita.manchado, le 23 août 2011

    angelita.manchado
    Kira a maintenant 19 ans. Elle est adoubée par le roi d'Emeraude Chevalier. Au grand dam de Wellan, elle ne choisit pas la tunique mais une tunique violette. Kira est tombée amoureuse de Sage. Ce qu'elle ne sait c'est qu'Onyx manipule Sage en lui ayant pris son esprit.
    Le petit garçon, porteur de la prophétie, grandit. Très entouré par les siens, il vit dans une tour complètement protégée. Il se sent seul mais il a d'énormes pouvoirs que même l'Immortel ne peut pas toujours prévoir.
    Jasson est méfiant, par rapport à Sage.
    Trois mariages dans ce tome. Je ne vous dis pas lesquels afin de ménager le suspense.
    Un mort parmi les Chevaliers lors d'un combat.
    Beaucoup de magie, de sorcellerie.
    Wellan apprendra, à ses dépens, qu'il ne doit pas se mettre les Dieux et les Immortels à dos. Il fera aussi l'expérience d'aimer quelqu'un qu'il ne pourra voir que lorsque cette personne voudra le visiter.
    Pour une fois, Wellan nous apparait comme un être humain. Il est humilié, malheureux et subit de la magie qui l'empêche d'être lui-même. Il ouvre pour une fois son coeur en entier à Bridgess.
    Je n'arrive toujours pas à trouver quelque chose de positif à Wellan. Je ne me l'imagine à part grand, fort. Je ne peux pas mettre un visage sur cet homme.
    Quant à Kira, je l'adore toujours. Kira a grandi. Elle connait l'amour mais ne saura jamais ce que c'est d'être maman. Elle est très entourée, très aimée. Elle possède de nombreux pouvoirs qu'elle arrive à connaître au fur et à mesure. Pas aussi forte que Wellan à ce niveau-là puisque ce dernier les obtient par les Immortels.
    Il semble y avoir une trêve entre l'un et l'autre et pas mal de fierté de la part de Wellan, même s'il le montre très peu.
    Je pensais que le troisième roman était un roman de transition et que le quatrième allait nous en dire plus, et bien je me trompe. Très peu d'actions dans ce roman. Et là, cela commence à me lasser, franchement. Même si je vais continuer la saga, car je n'abandonne pas ça comme ça, j'espère que cela sera un peu plus intéressant, parce que là, c'est lassant.
    Nouvelle arrivée dans ce roman. Les hommes-lézards. Je ne sais pas si nous les reverrons. Cela m'étonnerait.
    La première partie du roman est centrée sur Sage. Que ce soit les peu de batailles contre les lézards ou ôter la magie maléfique qui s'est emparée de Sage, cela se déroule en très peu de mots, donc très peu de pages.
    On a l'impression que les Chevaliers d'Emeraude ne font pas grand chose dans ce roman. A part s'entraîner, visiter les contrées lointaines pour les préparer aux attaques, vivre au royaume, cela manque tout de même un peu d'action.
    On commence à connaître très bien les Chevaliers maintenant. Même s'il y a de nouveaux apprentis et des chevaliers qui ont été adoubés, leur nombre impressionnant et donc les différents noms que l'on ne peut pas retenir ne nuisent pas encore au roman.
    Bref, il y a intérêt d'y avoir de l'action dans les prochains tomes sous peine d'ennuis.
    Lecture commune avec Evilys.
    Petit aparté : je viens de faire le quiz pour savoir à quel chevalier je ressemblais. Et bien, je te le donne en mille, je suis le chevalier Wellan, celui que je n'aime pas trop.
    Tu es un leader naturel, brave et courageux, mais en amour, c'est plutôt l'indécision. Tout le monde t'aime, alors tu as l'embarras du choix. Tu es un élève studieux qui adore la lecture. Tu veux tout savoir. Tu accomplis tes tâches avec diligence et tu ne prends aucune décision sur un coup de tête. La stupidité et la lâcheté suscitent ta colère. Tu remets prestement à leur place ceux qui racontent des bêtises.

    Lien : http://angelitam.com/blog/?p=15436
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par fairy-man, le 10 mars 2013

    fairy-man
    Cette fois, les chevaliers d'émeraude devront faire face aux homme-lézard ! Avec l'intronisation de Kira dans l'ordre des Chevaliers d'émeraude et son mariage à Sage, qui est en réalité habité par l'esprit de son ancêtre Onyx. L'ordre auras fort à faire.
    Quatrième tome des Chevaliers d'émeraude. J'avais eu du mal à m'y mettre avec un premier tome faiblard, un second légèrement meilleur et un troisième plutôt bon. Cette fois si je suis satisfait. On retrouve l'univers des chevaliers comme dans les précédents tome mais les choses sont enfin plus intéressante. Kira n'est plus la gamine indiscipliné, bien que rebelle comme l'indique le titre, Wellan passe pas plein de difficulté et d'injustice à son égard. Sage prend une place importante dans l'histoire et les relations entre les personnages sont toujours aussi bonne.
    Mais ce que j'ai le plus apprécié est le retour du renégat Onyx, chevalier du premier ordre créer par le magicien de Crystal. Avec ce personnage on accède à une nouvelle dimension historique d'Enkidiev !
    Donc un bon tome, bien que j'en attende beaucoup plus !
    PS : et toujours cette expression "vague d'apaisement" qui est plus que soûlante à la fin !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par meygisan, le 12 décembre 2012

    meygisan
    Entre les mariages et les vagues d'apaisement, nos héros peinent à trouver un rythme suffisamment convainquant... L'histoire de ces chevaliers d'émeraude intéressera sans doute les plus jeunes d'entre vous mais, en la matière, préférez d'autres auteurs comme Bottero ou Lhomme... L'intérêt de ce tome a relevé légèrement la tête avec l'intrigue entourant le personnage de Sage mais cela ne suffit pas malheureusement à relever l'intérêt global, à mon goût.... Je ne lirais pas les suivants....
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

> voir toutes (30)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Cielvariable, le 14 mai 2013

    Quatre années s'étaient écoulées depuis l'arrivée de Sage d'Espérita parmi les Chevaliers d'Émeraude. Il était le seul homme de tout Enkidiev à avoir bénéficié de la procédure d'exception et il avait rapidement prouvé sa valeur lors des nombreux raids des soldats-insectes sur les côtes du continent. Son puissant coup d'épée et son esprit de stratège ne cessaient d'émerveiller ses frères d'armes. Wellan, le chef incontesté des Chevaliers, se faisait un devoir de ne pas afficher de préférence pour l'un de ses hommes, mais il ne pouvait nier la grande affection qu'il éprouvait pour ce guerrier qui se battait de la même façon que lui. Le seul défaut de Sage, selon Wellan, c'était l'amour que lui inspirait Kira. Étant tous deux hybrides, ils risquaient de concevoir un jour des monstres que les soldats-insectes pourraient facilement repérer. Mais tant qu'ils ne parleraient pas de mariage, Wellan ne voulait pas s'interposer.
    Le cerveau de l'Empereur Noir fonctionnait plus lentement que celui des humains, mais il était tenace : il dépêchait garnison sur garnison pour tenter de percer une brèche dans les défenses d'Enkidiev. Au retour de chaque combat, Wellan s'isolait de ses frères. Il jetait sur papier les détails de la bataille et tentait en vain de comprendre la stratégie de l'ennemi. Amecareth semblait déployer ses troupes au hasard et, curieusement, il n'envoyait jamais plus d'une centaine de guerriers à la fois. Pourquoi ?
    Vêtu d'une simple tunique verte, Wellan baignait dans un rayon de soleil qui entrait par une fenêtre de la bibliothèque du Château d'Émeraude. Ses yeux bleus fixaient la carte géographique où de petites croix, le long de la côte d'Enkidiev, indiquaient l'emplacement de toutes les batailles qui avaient eu lieu depuis le début des tentatives d'invasion.
    Sage s'arrêta entre deux rayons et observa le grand chef. Wellan lui rappelait le Roi Hadrian d'Argent, un personnage tout aussi imposant que lui, mais qui était mort depuis bien longtemps déjà. Les habitants du château ignoraient qu'un esprit ancien se cachait dans le corps du jeune guerrier d'Espérita et que celui qu'ils appelaient familièrement Sage n'était nul autre que le Chevalier Onyx d'Émeraude. Ayant attendu plus de cinq cents ans dans le métal froid de son épée enfouie au fond d'une grotte, il revenait enfin dans le royaume où le Magicien de Cristal avait failli lui enlever la vie. Il avait la ferme intention de lui faire payer sa cruauté.
    Wellan faillit démasquer Onyx durant les premiers jours de sa nouvelle incarnation à Émeraude, mais ce dernier avait adroitement endormi ses soupçons en adoptant un comportement exemplaire au château comme au combat, et en agissant comme le fils dont le grand chef rêvait. Seul Jasson continuait d'entretenir des doutes à son sujet, mais personne ne l'écoutait... pour l'instant.
    Sage s'avança entre les tables de bois et s'arrêta près de Wellan en jetant un coup d'œil au parchemin qui le fascinait.
    — On dirait bien que les hommes-insectes ne savent pas ce qu'ils font, déclara le jeune guerrier, même s'il connaissait ces créatures mieux que quiconque.
    — Ce n'est pas mon opinion, répliqua Wellan en levant un regard amical sur lui.
    Le grand chef aimait bien ce soldat aux yeux lumineux. Ses cheveux noirs comme la nuit, qu'il refusait de faire couper depuis son arrivée à Émeraude, lui atteignaient désormais le milieu du dos et il ne les attachait qu'à la guerre. Sage, contrairement à Wellan, portait son costume d'apparat. Il prit place sur le banc devant le chef en arborant l'air d'un élève attentif.
    — Alors, quelle est ton opinion ? s'enquit-il.
    — L'esprit des hommes-insectes est différent du nôtre, je ne peux donc pas m'attendre à ce qu'ils élaborent une stratégie ressemblant à la mienne, expliqua Wellan.
    — Les marques sur ta carte semblent pourtant indiquer que l'empereur disperse ses soldats comme des billes.
    — C'est ce qu'on en déduit, lorsqu'on la regarde avec des yeux humains.
    Ne me dis pas que tu vas troquer tes yeux contre ceux des insectes ! se moqua Sage.
    Wellan s'esclaffa et son rire résonna dans la large pièce. La présence de Sage dans sa vie était vraiment rafraîchissante.
    — Tu devrais plutôt aller te préparer pour l'adoubement, lui suggéra le jeune homme.
    Le grand chef se rappela tout à coup que le roi avait refusé d'attendre que les Écuyers soient tous en âge de devenir Chevaliers avant d'adouber Kira. Il serait bientôt forcé d'annoncer à la Reine Fan, la mère de la jeune femme mauve, qu'il ne pouvait plus protéger sa fille de dix-neuf ans.
    — Pourquoi ne veux-tu pas qu'elle devienne Chevalier ? lui demanda Sage en inclinant doucement la tête.
    — Parce qu'elle n'en fera plus qu'à sa tête, soupira Wellan, soudainement très las.
    — Mais elle a une très belle tête, ricana le Chevalier.
    — Elle est aussi la protectrice du porteur de lumière, ne l'oublie jamais, Sage. Si elle se fait stupidement tuer par l'ennemi, nous mourrons tous.
    — Dans ce cas, tu t'inquiètes pour rien. Kira serait capable de défendre Enkidiev à elle toute seule, répondit Sage avec un sourire narquois.
    Wellan connaissait la force physique et les incroyables pouvoirs magiques de la princesse hybride, mais il savait pertinemment qu'elle ne maîtrisait pas son terrible caractère d'enfant gâtée. Cependant, si Émeraude Ier avait décidé de l'armer Chevalier, il ne pouvait certes pas s'opposer à sa volonté. Il roula le parchemin et l'attacha avec une lanière de cuir, sous le regard étincelant de son protégé.
    — Tu as raison, concéda Wellan. Je vais aller me préparer.
    Il se releva et Sage le prit par les épaules pour l'accompagner jusqu'à l'aile des Chevaliers. En marchant dans le somptueux couloir, il jeta un coup d'œil dans la cour et vit que la foule commençait à s'y masser. Ce serait décidément une soirée intéressante.
    Le jeune guerrier abandonna Wellan à l'entrée de sa chambre et utilisa ses facultés magiques afin de retrouver celle qui lui avait permis d'être accepté dans l'Ordre aussi facilement. Si Sage s'était épris de cette étrange créature à la peau mauve, Onyx, lui, voulait s'en servir pour accéder à la position qu'il convoitait depuis cinq cents ans : le trône d'Émeraude. Kira était la pupille du roi, mais elle ne manifestait aucune intention de régner sur son royaume après sa mort, même si le pouvoir lui revenait de droit. En continuant de la courtiser, Sage pourrait l'épouser et devenir roi par alliance.
    Il localisa l'énergie de Kira dans ses appartements du palais et revint sur ses pas. En pensant aux changements qu'il instaurerait dans le pays dès qu'il en serait le monarque, il grimpa au dernier étage et poussa la porte de la grande chambre que la princesse mauve avait autrefois occupée. Debout devant la glace, elle laissait Bridgess tresser ses longs cheveux dans son dos en admirant pour la dernière fois sa tenue d'Écuyer.
    — Je crois que ton beau prétendant a envie de passer un peu de temps avec toi avant la cérémonie, lui murmura alors la femme Chevalier à l'oreille.
    Kira fit volte-face et la tresse échappa aux mains habiles de Bridgess qui soupira de découragement. La jeune femme se précipita dans les bras de Sage et ils échangèrent un baiser passionné.
    — Si tu l'emprisonnes dans tes bras pendant quelques minutes encore, j'arriverai à terminer sa coiffure, lança leur sœur d'armes en brandissant la brosse à cheveux.
    — Je ferais n'importe quoi pour toi, Bridgess tu le sais bien, assura Sage en cherchant un second baiser sur les lèvres violettes de la princesse.
    Kira ne lui résista d'aucune manière. Désormais âgée de dix-neuf ans, elle pouvait exprimer ses sentiments avec beaucoup plus de liberté, même en présence des habitants du château. Elle embrassa longuement son bel ami tandis que leur compagne essayait une fois de plus de natter ses cheveux souples comme de la soie.
    Sage avait beaucoup changé depuis leur première rencontre à Espérita, mais Kira mettait cette transformation sur le compte de son passage de l'adolescence à l'âge adulte. Il n'était plus le jeune homme timide et courtois de jadis, mais un soldat mature et responsable qui se montrait nettement plus entreprenant à son égard, ce qui ne lui déplaisait pas du tout.
    — Ça y est, tu peux l'emmener, déclara Bridgess, satisfaite de son travail.
    Sage prit Kira par la taille et l'entraîna. « Ils font un si beau couple », pensa l'aînée en les regardant quitter la pièce. Les amoureux s'arrêtèrent près des larges fenêtres du couloir menant aux chambres royales, et la Sholienne vit que la cour se remplissait à vue d'oeil.
    — Tous ces gens ne sont là que pour moi ? s'étonna-t-elle.
    — En fait, ils sont surtout là pour le festin gratuit, se moqua Sage.
    Elle lui assena un violent coup de coude dans l'estomac, sans pourtant lui faire trop de mal, puisqu'il portait sa cuirasse verte de Chevalier. Il lui saisit les bras et l'embrassa dans le cou en remontant vers ses cheveux.
    — Non, arrête ! exigea Kira en se dégageant. Tu sais bien que je perds la tête quand tu caresses mes oreilles et ce n'est vraiment pas le moment.
    — Ce n'était pas du tout mon intention. Je réserve mes plus belles avances pour notre soirée de noces.
    Comme cette promesse ne semblait pas égayer la jeune femme, Sage sonda aussitôt son cœur : elle craignait la réaction de Wellan... Pourtant, le grand Chevalier n'allait certes pas s'opposer aux désirs du roi qui le nourrissait depuis son enfance.
    — Aujourd'hui, j'ai surtout besoin que tu m'appuies, l'implora Kira, les yeux chargés d'angoisse.
    — T'ai-je déjà laissée tomber ?
    — Non, mais tout à l'heure, ce sera encore plus important.
    « Elle prépare donc quelque chose qui risque de déplaire au grand chef », devina le guerrier qui aimait bien le caractère indépendant de sa future épouse.
    — Je t'appuierai, assura-t-il avec un air grave. Tu es bien trop importante pour moi pour que je t'abandonne.
    — Merci, Sage.
    Ils descendirent main dans la main le grand escalier et Kira rassembla son courage avant de pénétrer dans la co
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par Cielvariable, le 14 mai 2013

    La servante aida sa fille adoptive à enfiler la tunique blanche piquée d'innombrables émeraudes qui avait été portée par toutes les reines avant elle.Elle laça ensuite les fils d'or sur ses bras,ses épaules et dans son dos et lui fit faire un tour sur elle même pour l'admirer.Debout sur son lit,le petit Lassa sautillait en contemplant son amie mauve.
    -C'est avec moi que tu te maries! s'écria-t-il avec enthousiasme
    -Tu es bien trop jeune,puceron,s'amusa Kira.Ce matin,j'épouse l'homme que j'aime.
    -Mais c'est moi que tu aimes!
    Kira s'approcha de lui et l'embrassa sur le bout sur le bout du nez. Elle l'assura que s'il avait eu vingt ans de plus,elle l'aurait probablement préféré à Sage,mais qu'elle n'avait pas envie d'attendre tout ce temps avant de pouvoir se marier.
    -Pourquoi pas?protesta le petit prince. Je serai beau et grand et fort,dans vingt ans!
    -Disons que je ne suis pas aussi patiente que toi,dans ce cas.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par Rikikye, le 12 septembre 2009

    C'est la première fois que tu m'exprimes vraiment ton amour, Wellan, et pas seulement avec des paroles. Je peux le sentir dans toutes les fibres de ton être.

    Commenter     J’apprécie          0 15         Page de la citation

  • Par Cielvariable, le 14 mai 2013

    Le grand chef entra dans la vaste pièce et s'approcha de son frère d'armes. Il reconnaissait cette mélodie ancienne. Il sonda Santo et capta dans son coeur une profonde tristesse.
    - Mais pourquoi joues-tu un air nuptial? lui demanda Wellan en s'asseyant sur un banc près de lui.
    - Le mariage de Kira me l'aura ramené à l'esprit, j'imagine, soupira l'autre.
    - N'a-t'il pas plutôt rappelé à ton coeur qu'il a aussi besoin d'amour?
    - Peut-être bien, mais j'ai échoué dans la recherche de mon âme soeur... et puis, je suis bien trop vieux maintenant pour me marier.
    - Allons donc, protesta Wellan. Personne n'est jamais trop vieux pour se marier!
    - Et toi qu'attends-tu pour épouser Bridgess?
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par Rikikye, le 12 septembre 2009

    Il ferma les yeux et le doux visage dela magicienne apparut dans son esprit, flottant comme un nénuphar à la surface de l'eau. Ses lèvres lumineuses lui sourirent puis murmurèrent: "Épousez-la et soyez heureux. Nous nous reverrons, Chevalier." Il s'endormit, baigné d'une bienfaisante lumière dorée que lui seul pouvait voir.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
14,25 € (neuf)
9,45 € (occasion)

   

Faire découvrir Les Chevaliers d'Emeraude, Tome 4 : la princesse rebelle par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (1354)

> voir plus

Quiz