AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2723444295
Éditeur : Glénat (2011)

Note moyenne : 4.09/5 (sur 88 notes)
Résumé :
Skyvore island, mai 1857. Au cœur de la tempête, La Désirée fend les flots au large de l'Irlande. À son bord, des bagnardes enchaînées qui en échange d'une remise de peine ont accepté de s'exiler à Cayenne. Parmi elles, le matricule 3492, alias Julie Saintange, s'abandonne à la mélancolie. Les souvenirs de Bernard Sambre se disputent à ceux de Bernard-Marie, leur enfant commun. Le premier est mort, le second lui a été volé… Quand soudain, éventré par un récif, le ba... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Jumax
15 mai 2012
  • 3/ 5
Disons le franchement, cette Julie nous enterra tous ! Elle met au monde le dernier héritier des Sambre, elle survit à la révolution, elle évite la guillotine, elle survit aux travaux forcés, aux bagnes, à un naufrage... On la dit maudite à causes de ses yeux rouges, et peut être l'est-elle... à vie !
Commenter  J’apprécie          120
Cristie
02 février 2013
  • 4/ 5
J'ai profité de ces vacances pour lire, non, dévorer les 6 albums de cette saga. Une BD intéressante car elle se déroule au XIX siècle et offre des personnages à la psychologie particulièrement approfondie.
A la veille de la Révolution de 1848, Hugo Sambre patriarche de la famille meurt laissant son manuscrit : "La guerre des yeux" inachevé. Ce même Jour, son fils Bernard rencontre Julie dont il tombe éperdument amoureux mais réveille dans le même temps la malédiction sur sa famille. Peu de temps après, la mère de Bernard est assassinée par sa propre fille, Sarah, qui n'hésite pas à accuser Julie. Recherchée, elle s'enfuit à Paris chercher du réconfort auprès de son père laissant à Bernard un message : Je sais que tu viendras. Bernard dans son élan finit par la retrouver mais pour la reperdre aussitôt. le destin s'acharnant à séparer ces deux êtres.
Ce qui m'a plu dans cette saga (en vraie fille que je suis !) c'est l'histoire d'amour tragique entre les deux héros. Une tragédie qui se construit autour d'une malédiction familiale. du romantisme à l'état pur celui qui fait rêver, l'amour qui dure toujours et lie à jamais deux êtres. L'un des albums s'intitulent d'ailleurs : Plus ne m'est rien qui est une phrase trouvée dans la correspondance entre Musset et Sand. On peut aussi parler d'un romantisme noir entouré de sang, de mort, de cimetière, ...
Et que dire des personnages. Profonds, sombres, tout en nuances. Julie est très déstabilisante, elle semble faite de multiples contradictions qui la rende particulièrement humaine.
Puis, il y a l'histoire. Yslaire est particulièrement bien documenté ce qui pose un cadre extrêmement riche et intéressant autour de ces personnages. Il y a le souci du réalisme, ce n'est pas seulement la Révolution industrielle, les grandes villes, ... Yslaire comme dans son XX ciel.com veut laisser une trace de ce que fut le XIX siècle.
Enfin, le graphisme est juste époustouflant les même tons que dans ces autres albums : le rouge, le noir et le gris sépia dominent. Ces couleurs à elles seules portent l'histoire. Elles sont représentatives de ce siècle, je m'avancerai même en disant surtout le sépia à mettre en lien avec les photographies auxquelles l'auteur semble être sensible. le rouge et le noir contribuent à créer cette atmosphère à la fois fortement sensuelle, érotique mais aussi violente. des couleurs symbolique de l'amour, la passion, la mort !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BookyMary
25 mai 2016
  • 4/ 5
"Rouge comme le sang, noire comme la mort". Une histoire tragique de deux amants maudits prient dans les tourments de l'Histoire de France.
Une passion dévorante et déchirante qui les détruira autant qu'elle les amènera à traverser le pays et à remettre en question leur vie et leur propre histoire ainsi que celle de leurs ancêtres.
Une histoire qui m'a énormément touchée et dont j'ai hâte de connaître le dénouement. l'écriture est absolument magnifique et est au moins aussi importante que le graphisme ce qui est assez rare pour être souligné.
La poésie et l'absolue beauté des mots contraste avec la monstruosité de l'époque et la dureté de ce que doivent endurer Julie et Bernard.
Et le dessin dans tout ça ? Il est simplement sublime, ce rouge omniprésent dans toutes les cases n'est jamais étouffant au contraire cela donne une passion et une vivacité aux planches qui apporte énormément à l'histoire.
La symbolique des couleurs est très bien choisie et elle ajoute encore plus à l'ensemble de l'oeuvre qui est presque parfaite et m'a transportée à travers le destin tragique et magnifique des ces deux âmes maudites qui vivront les affres de la révolution.
J'aurais juste un reproche à faire au niveau du format choisi pour cette histoire. Car j'ai toujours beaucoup de mal avec la bande-dessinée à ce niveau là, puisque c'est trop court pour bien développer quoique ce soit et donc les péripéties trouve un dénouement très abrupte ou bien commence de la même manière sans préambule avant.
Enfin bref...Une saga graphique que je vous recommande énormément, un tour de maître qui m'a réconciliée avec la bande-dessinée. Une histoire magnifique dont je lirai les tomes suivants avec plaisir.
Lien : http://bookymary.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
svecs
03 octobre 2016
  • 4/ 5
La navire qui emmenait Julie vers la Guyane fait naufrage. Julie survit miraculeusement et échoué sur l'île d'un gadien de phare. La rencontre avec cet homme étonnant, médecin ancien combattant qui dissimule un passé ténébreux, lui permettra de reklever la tête, voire lui offrir un nouveau départ. Pendant ce temps, Bernard-Marie se débat avec des rêves de fantômes et de mort. La malédiction des Sambre semble ne pas vouloir le laisser échapper sa proie.
Sambre est de retour, mais après le romantisme écorché du premier cycle, il semble qu'Yslaire se soit cette fois intértessé à cette idée très en vogue au XIXème siècle: la prédestination sociale et l'atavisme. Bernard-Marie qui porte le poids du passé de ses ancêtres alors que sa mère doit passer par une mort métaphorique pour renaître en se voir offrir une nouvelle vie. On sent le travail d'Yslaire pour traiter des sujets complexes en une grande économie de mots et de scènes. C'est l'une des grandes forces de cette série, cette capacité à utiliser avec brio les blancs et les non-dits pour enrichir son propos. Il est d'ailleurs dommage que cette qualité d'écriture soit moins présente dans La guerre des Sambre. le propos est plus démonstratif et moins subtil. Mais le temps de réalistation entre les albums n'est pas le même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Elana
14 novembre 2014
  • 5/ 5
Avec cet ultime tome, nous retrouvons Julie tiraillée entre les souvenirs de son unique amour, mort pendant la révolution, et Pierre-Marie, son fils enlevé par la famille Sambre.
Des choix difficiles, de grands moment de solitudes, un changement de vie pour survivre: dans ce volume le Cycle Sambre est à son paroxysme.
Une suite très attendu et accueillie chaleureusement.
Commenter  J’apprécie          32

Les critiques presse (5)
Auracan22 août 2011
Une série devenue un classique indispensable !
Lire la critique sur le site : Auracan
BDZoom27 juin 2011
Avec une narration progressive, toujours aussi juste et sensible, cette deuxième partie d’un second cycle traduit parfaitement les interrogations de la seule survivante de cet amour au long cours où deux individus se sont promis une adoration éternelle !
Lire la critique sur le site : BDZoom
BoDoi22 juin 2011
On succombe donc une nouvelle fois au charme vénéneux de Sambre, belle plante qui semble pousser doucement mais sûrement au fil des années.
Lire la critique sur le site : BoDoi
LaLibreBelgique21 juin 2011
D’Yslaire, prodigieux éveilleur d’émotions, "Sambre" est le journal de bord du "Bateau ivre" dont il tient la barre : la biographie de son âme. Biographie dont ce "Purgatoire " - qui met en scène une Julie condamnée à vivre - est le plus déchirant chapitre.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
LeSoir18 juin 2011
Entretien avec Yslaire : "Ma principale référence, c'est le théâtre : Shakespeare, Cyrano de Bergerac. Des œuvres qui échappent aux modes, où l'on verse toutes les larmes de son coeur, où l'on est obligé d'aller à l'essentiel car au théâtre on est limité dans les décors. Sambre est un classique parce qu'il touche à la tragédie humaine mais pas pour son esthétique."
Lire la critique sur le site : LeSoir
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
ElanaElana15 décembre 2014
- Pourquoi faut-il que je te vois toi, et pas lui? Il est mort aussi...
- Parce que tu ne l'aime pas. La bonté ne suffit pas...
- Va-t-en, Bernard! Je ne veux plus ni te voir ni t’entendre !! N'as tu pas compris?... Je m'appelle désormais Jane Shagreen et je m'offre une nouvelle vie...
Commenter  J’apprécie          40
key84key8428 septembre 2015
C'était mon destin de survivre ! ... C'est même une fatalité ... J'ai ... été condamnée ... à vie !!
Commenter  J’apprécie          00
key84key8428 septembre 2015
Dans une vie ou dans une autre, son nom m'était destiné...
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Yslaire (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Yslaire
La guerre des sambre - Bande Annonce
autres livres classés : saga familialeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Au bonheur des Dames - Emile ZOLA

Denise, orpheline, débarque sur le pavé parisien avec ses deux frères...

Georges et Riri
Jean et Pépé
Jean et Rémi
Riri et Rémi

12 questions
427 lecteurs ont répondu
Thème : Les Rougon-Macquart, tome 11 : Au bonheur des dames de Émile ZolaCréer un quiz sur ce livre