AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.75 /5 (sur 101 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Sartene, Corse-du-Sud
Biographie :

Jeanne Taboni Misérazzi est auteure jeunesse.

Elle vit en région parisienne ou elle a été enseignante auprès d'enfants et d'adolescents en difficulté.

Avec la parution en 2006, de sa première histoire, "Crocodile et les crêpes " aux éditions Lito, l'écriture est entrée dans sa vie.

Depuis, plusieurs albums d'histoires ou de contes pour enfants ont été publiés chez d'autres éditeurs.

son site : http://taboni.e-monsite.com/

Source : http://repertoire.la-charte.fr/repertoire/i927-jeanne-taboni-miserazzi
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Sous les coups de pinceaux de Marie-Cécile Distinguin-Rabot, peintre et illustratrice, Lulu prend forme. Lulu l’échalas est un personnage imaginé par Jeanne Taboni Misérazzi. Le regard triste Lulu l'échalas va découvrir tout l’intérêt d’avoir une taille bien différente des autres. C’est suivi d’une ribambelle de nuages qu’il cheminera contre vents et marées avant de rencontrer ceux qui sauront le faire sourire.


Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
NathalC   14 juin 2020
La photo de la brasserie de Jeanne Taboni Misérazzi
Les mots quand on arrive à les rendre le plus juste possible ont un éclat particulier.
Commenter  J’apprécie          291
milamirage   30 décembre 2012
L'enfant porcelaine de Jeanne Taboni Misérazzi
Depuis qu'il était né, on disait à l'enfant

Porcelaine qu'il était très fragile et qu'il risquait de

se casser. Cependant, il avait très envie de marcher

et il ne se soucia pas des conseils donnés.

Bien sût, ce ne fut pas facile pour lui d'apprendre à

mettre un pied devant l'autre sans tomber !
Commenter  J’apprécie          180
milamirage   31 décembre 2012
L'enfant porcelaine de Jeanne Taboni Misérazzi
Un peu plus loin, l'enfant Porcelaine rencontra

l'enfant Pierre.

Il avait un gros caillou dans la main et écrasait des petites bêtes.

L'enfant Porcelaine s'écria :

- Laisse-les vivre ! Elles ne te gênent pas.

L'enfant Pierre leva son gros caillou et failli le jeter vers l'enfant

Porcelaine. Il hésita un instant puis le posa :

- Je me sens parfois bien seul ! s'écria-t-il soudain.

- C'est normal. Tu as un cœur de pierre mais si tu t'occupais un peu

des autres, ton cœur deviendrait tendre et tu aurais des amis.
Commenter  J’apprécie          140
babel95   01 juillet 2018
Dans les poches de Lucien de Jeanne Taboni Misérazzi
Très vite, dans la ville bétonnée toute proche, des gens aux manteaux colorés et aux poches fleuries se dispersèrent. Ils plongèrent la main dans leur besace en bandoulière et lancèrent des graines un peu partout. Au bout d'un certain temps, on constata que de nouveau, les fleurs et la verdure poussaient aux pieds des immeubles, sur les trottoirs, au milieu des rues et même sur les toits. Un jour, un hélicoptère survola la ville et de magnifiques clichés furent publiés dans tous les journaux.
Commenter  J’apprécie          140
murielan   27 juin 2013
Au cirque ! de Jeanne Taboni Misérazzi
(...) le clown m'a appelé :

- Jeune homme, tu ne veux vraiment pas m'aider ?

Cette fois, je me suis levé un peu comme un automate et je l'ai rejoint sur la piste.

A ce moment-là, mon copain Pierre est arrivé et le clown a dit :

- Et voici les deux petits Pierre !

Je n'en croyais pas mes oreilles et mes parents faisaient une drôle de tête.
Commenter  J’apprécie          70
babel95   11 février 2018
Le roi se sauve de Jeanne Taboni Misérazzi
Triste roi

Traditionnellement, ce gigantesque personnage est fait de paille. Le roi Carnaval assiste d'abord au défilé des chars, puis il est jugé et accompagné par la foule vers son lieu de mise à mort. Il fait office de bouc émissaire, nommé responsable de tous les mots de l'année passée. A l'issue de la fête, le roi Carnaval est la plupart du temps brûlé, ou parfois symboliquement noyé. Sa destruction marque l'adieu à l'hiver pour laisser place au printemps.
Commenter  J’apprécie          50
babel95   01 juillet 2018
Dans les poches de Lucien de Jeanne Taboni Misérazzi
A chaque village où il faisait étape, il sortait de son sac en bandoulière une poignée de graines et, de ses mains calleuses, les lançait dans un champ ou une prairie. Aussitôt, les graines s'enfonçaient dans la terre et germaient. Au bout de quelques jours, de magnifiques fleurs apparaissaient, apaisant de leur parfum quiconque passait par là. Personne ne savait à qui l'on devait ce beau jardin.
Commenter  J’apprécie          50
babel95   15 décembre 2018
Au Pays des rêves dorés de Jeanne Taboni Misérazzi
Les enfants racontaient à leurs parents que la nuit ils rêvaient beaucoup, et que leurs rêves étaient colorés. Les parents les regardaient d'un air étonné, mais ils étaient plutôt contents de savoir que maintenant, leur enfant dormait et rêvait.



Quand à Mélusine, souvent la nuit, Nuitien venait la chercher juste pour avoir le plaisir de voler avec elle dans le calme de la nuit.
Commenter  J’apprécie          50
NanouAnne25   20 juin 2020
La photo de la brasserie de Jeanne Taboni Misérazzi
Quand on débarrasse la maison de quelqu'un qui n'est plus, c'est un peu comme si la personne mourait une deuxième fois. Tous les objets qu'elle a aimés et touchés sont dispersés aux quatre vents. Tout ce qui a fait sa vie est anéanti. Dommage qu'ils ne peuvent pas s'exprimer ! Ils nous murmureraient d'étranges secrets !
Commenter  J’apprécie          50
natali33   28 mai 2014
Il s'appelait comme moi de Jeanne Taboni Misérazzi
J'ai vraiment hâte de découvrir qui était ce soldat qui s'appelait comme moi
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Jeanne Taboni Misérazzi (117)Voir plus



.. ..