AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.73 /5 (sur 96 notes)

Nationalité : Afghanistan
Né(e) à : Kaboul , 1980
Biographie :

Latifa est née dans une famille d'intellectuels.

Dernière de cinq enfants, elle avait pour ambition de devenir journaliste. Jusqu'à l'âge de 16 ans, elle menait une vie insouciante : elle organisait des rencontres sportives ou culturelles avec d'autres écoles de la capitale, parlait de mode avec ses amies, allait au cinéma, échangeait avec des garçons poèmes et cadeaux et avait même mis sur pied la publication d'un "magazine" à destination de son entourage, rassemblant des analyses politiques de sa sœur aînée et des traductions d'articles de revues étrangères.

A cette époque, Latifa avait une telle confiance en l'avenir qu'elle était pressée de grandir. Mais depuis l'entrée des taliban dans Kaboul, le 16 septembre 1996, les écoles ont été fermées, et, comme toutes les femmes, Latifa a été humiliée, insultée, obligée de vivre recluse chez elle et de porter le tchadri.

Elle a fui son pays incognito, avec une partie de sa famille, grâce à l'aide du journal Elle.

Son livre "Visage volé" (2001) retrace l'histoire de sa famille, celle des traditions et des mœurs afghanes, est le récit de sa vie avant et après l'arrivée des taliban : le récit de ses espoirs brisés mais aussi de son combat pour que ses compatriotes retrouvent leur liberté et leur dignité.
+ Voir plus
Source : amazon.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Latifa   (1)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
OverTheMoonWithBooks   13 janvier 2013
Visage volé de Latifa
Ce n'est pas un vêtement, c'est une prison.

(...)

Je sors de là humiliée, furieuse. Mon visage m'appartient. Et le Coran dit qu'une femme peut être voilée, mais doit rester reconnaissable. Les taliban voudraient me voler ce visage, celui de toutes les femmes. C'est hors de question !
Commenter  J’apprécie          240
OverTheMoonWithBooks   17 janvier 2013
Visage volé de Latifa
Je me demande souvent ce qu'ils cherchent en privant toute une population de fêtes et de jeux, de souvenirs de famille, et la réponse tombe, toujours affreusement simple : nous priver de vie. Nous exterminer, lentement mais sûrement, à leur profit.
Commenter  J’apprécie          210
OverTheMoonWithBooks   09 janvier 2013
Visage volé de Latifa
Les taliban sont tous barbus. On dit que leurs barbes doivent en permanence être aussi longues que la main. Ils ne portent jamais le pakol, le béret traditionnel afghan devenu l'emblème de la résistance. D'ailleurs, nous le savons, ils ne sont pas tous afghans, ni même pachtouns. Le Pakistan les soutient, et ils recrutent à l'étranger. Les images diffusées à la télévision et les témoignages issus des provinces qu'ils occupent l'attestent : il y a dans leurs rangs de nombreux Pakistanais, mais aussi des Arabes venus de pays musulmans dont la plupart ne parlent même pas notre langue.
Commenter  J’apprécie          180
OverTheMoonWithBooks   16 janvier 2013
Visage volé de Latifa
Si je pouvais adresser une prière à Ali devant son tombeau de marbre à la mosquée bleue, je l'implorerais de faire encore un miracle pour le peuple afghan abandonné de nous.

Que ces taliban, qui osent inventer des règles inhumaines et contraires au Livre saint, ces ignorants du Coran, apprennent à le respecter, comme nous le faisons, nous les Afghans, humblement depuis toujours.
Commenter  J’apprécie          140
OverTheMoonWithBooks   12 janvier 2013
Visage volé de Latifa
On se demande toujours qui est qui, à Kaboul. La seule règle de sécurité est de ne partager de suppositions ou d'opinions qu'en famille. Par principe, nous demeurons neutres autant que faire se peut. Une chose, une seule chose rassemble les Afghans malgré la complexité des clivages ethniques : le refus de l'envahisseur étranger, qu'il soit anglais, pakistanais, arabe. Ou, bien sûr, soviétique.
Commenter  J’apprécie          130
Ortie27   09 septembre 2021
Visage volé de Latifa
La vie prend toujours fin,

Nul besoin d'être soumise, 

Si la soumission est condition de ma vie

Dans l'esclavage 

Il peut pleuvoir des graines d'or

Au ciel je dis alors 

Nul besoin de cette pluie
Commenter  J’apprécie          90
OverTheMoonWithBooks   13 janvier 2013
Visage volé de Latifa
Les Afghans sont dégoûtés de l'image que les taliban donnent de la religion avec leurs lois ridicules. Nous avons toujours été musulmans et personne ne se reconnaît dans leur islam.
Commenter  J’apprécie          80
luis1952   17 septembre 2014
Visage volé de Latifa
Les journées sont des tunnels d'inactivité interminables. Je passe le plus clair de mon temps, allongée pieds nus, dans ma chambre, à regarder le plafond ou à lire. Plus de jogging le matin, plus de vélo, je me ramollis doucement. Plus de cours d'anglais, ni de journaux, je m'abrutis de films à l'eau de rose. Ma tête est vide de projets. Parfois, je fais le tour de l'appartement comme une prisonnière fait le tour de sa cellule.
Commenter  J’apprécie          60
OverTheMoonWithBooks   13 janvier 2013
Visage volé de Latifa
Les décrets, qui succèdent aux décrets sans aucun souci de cohérence, me paraissent pourtant découler d'une logique certaine : l'extermination de la femme afghane.

(...)

Interdire aux femmes de se faire soigner par un homme quand, dans le même temps, on leur interdit d'exercer un métier, y compris celui de médecin, c'est bien vouloir les détruire.
Commenter  J’apprécie          50
dadouche   02 avril 2014
Visage volé de Latifa
La vie prend toujours fin, nul besoin d'être soumise, si la soumission est condition de ma vie, je n'ai nul besoin de cette vie. Dans l'esclavage il peut pleuvoir des graines d'or, au ciel je dis alors: nul besoin de cette pluie
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Brel : chansons pêle-mêle

je t'inventerai des mots insensés que tu comprendras je te parlerai de ces amants là, qui ont vu deux fois leurs coeurs s'embraser. je te raconterai l'histoire de ce roi, mort de n'avoir pas pu te rencontrer...

chanson sans paroles
les vieux
l'ivrogne
ne me quitte pas

10 questions
26 lecteurs ont répondu
Thème : Jacques BrelCréer un quiz sur cet auteur