AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.17 /5 (sur 6 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 10/05/1846
Mort(e) le : 03/1918
Biographie :

Albert Soubies est un critique et historien de la musique et du théâtre.
Pendant plus de quarante ans, il publia des critiques musicales sous le pseudonyme de B. de Lomagne dans Le Soir.
Promu au grade d'Officier de la Légion d'honneur par décret du 20 février 19072, il siégeait au conseil général du Tarn-et-Garonne comme représentant du canton de Beaumont-de-Lomagne.

Source : wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
Jacopo   23 mai 2020
Histoire du Théâtre-lyrique, 1851-1870 de Albert Soubies
Alexandre Dumas avait, en 1847, fondé, au boulevard du Temple, le Théâtre-Historique. Cette salle devint celle du Théâtre-Lyrique, inauguré le 27 septembre 1851. Remarquons, tout d'abord, que le nom de « Théâtre-Lyrique » ne fut adopté, pour cette entreprise, que le 12 avril de l'année suivante. A l'ouverture, l'appellation choisie fut celle d'Opéra-National, qui avait déjà servi, en 1847, pour la tentative d'Adam au Cirque Olympique. « Opéra-National », d'ailleurs, ne valait pas « Théâtre-Lyrique », dénomination si heureuse qu'elle a prédominé depuis pour la plupart des essais analogues, et qu'elle peut être utilisée pour l'histoire de toutes les restaurations, accomplies ou projetées, d'une troisième grande scène musicale parisienne.
Commenter  J’apprécie          50
Jacopo   06 mai 2020
Histoire de l'Opéra-Comique. la seconde Salle Favart. 1840-1860 de Albert Soubies
Dans notre Précis de l'histoire de l'Opéra-Comique, nous avons essayé d'indiquer les grandes lignes de cette période primitive et d'apporter quelque lumière au milieu de ces ténèbres. Nous avons notamment relevé tous les noms des directeurs qui s'y sont succédé depuis les frères Alard (1678), les plus anciens parmi ces entrepreneurs de spectacles musicaux, qui ont possédé un jeu : on désignait ainsi l'exploitation théâtrale qui se faisait dans les loges de la foire, ou emplacements concédés à bail.
Commenter  J’apprécie          40
Jacopo   22 mai 2020
Un problème de l'histoire musicale en Espagne de Albert Soubies
En 1519, Juan del Encina entreprit un pèlerinage en Terre-Sainte et célébra sa première messe sur le tombeau du Christ. Il a laissé une relation de ce voyage : Tribagia, o via sagra de Hierusalem.

Vers la fin de sa vie, il retourna en Espagne et desservit durant quelques années le prieuré de Léon. Il mourut à Salamanque en 1534. Il y est

inhumé dans la cathédrale.

Voilà tout ce que, jusqu'à ce jour, on a connu de plus certain, touchant le musicien-poète.

Mais, tout dernièrement, il s'est trouvé qu'en faisant des recherches dans les archives du chapitre de la cathédrale de Malaga, pour servir à l'histoire de la musique religieuse d'autrefois , M. Rafaël Mitjana a découvert qu'un certain Juan del Ensina (à cette époque, le z équivalait au c devant l'i), clerc du diocèse de Salamanque, faisant partie de l'archidiaconé majeur et de la chanoinie qui en dépend, avait vécu en cette dite église et cité de Malaga.
Commenter  J’apprécie          30
Jacopo   06 mai 2020
Histoire de la Musique Allemande de Albert Soubies
Dès le XVIe siècle, les pays germaniques offrent, en musique, des artistes de mérite, qui n'ont pâli que devant l'éclat jeté par leurs successeurs. Aux XVIIe siècle, l'art allemand se particularise, acquiert la plupart de ses caractères essentiels et permanents. Le XVIIIe siècle enfin est l'époque d'une véritable splendeur.
Commenter  J’apprécie          40
Jacopo   24 mai 2020
Histoire de la Musique: Espagne; Le XIXe Siècle de Albert Soubies
L'histoire du violon, dans le présent siècle, nous présente tout d'abord Lacy, issu d'une famille anglaise, mais né à Bilbao, et qui appartient aussi bien à l'Espagne qu'à Paris, où il étudia sous Kreutzer, et où il se produisit de bonne heure ; il fut primitivement connu sous le nom du « petit Espagnol ». Il était intellectuellement fort bien doué, et montrait surtout des aptitudes très accentuées de polyglotte. Tout jeune, il avait, à Madrid, suscité l'étonnement et l'admiration de la cour. Il ne fut pas moins apprécié en Angleterre où il reçut les leçons de Viotti. Après une incursion assez inattendue au théâtre, où il tint quelque temps l'emploi de comique, il revint à l'art musical, et succéda à Yanevicz dans la direction des séances d'orchestre de Liverpool.
Commenter  J’apprécie          30
Jacopo   08 mai 2020
Histoire de la Musique. Espagne. Des Origines au XVIIe Siècle de Albert Soubies
L'Espagne est un des pays où, dans les temps modernes, l'art musical a été le plus cultivé, avec le plus de relief et d'originalité. Particulièrement l'école religieuse espagnole, en musique, grâce aux Morales, aux Guerrero, aux Victoria, peut soutenir la comparaison avec ce qui s'est produit ailleurs, à cet égard, de plus saillant et de plus élevé.
Commenter  J’apprécie          20
Jacopo   24 mai 2020
Histoire de la Musique: Espagne; Le XIXe Siècle de Albert Soubies
Au XVIIIe siècle, l'Italie avait, musicalement, surtout au théâtre, exercé dans l'Europe entière une sorte d'hégémonie. Elle avait régné par ses compositeurs, par ses instrumentistes, par ses virtuoses dans l'art du chant. C'était la suprême expansion du mouvement qui était parti de Florence, dès le début du siècle précédent.
Commenter  J’apprécie          20
Jacopo   22 mai 2020
Soixante-sept ans à l'Opéra en une page. Du "Siège de Corinthe" à "La Walkyrie" (1826-1893) de Albert Soubies
Le Siège de Corinthe, c'est la première apparition de Rossini à l'Opéra, où il allait obtenir bientôt, avec Moïse, le Comte Ory et Guillaume Tell, des succès éclatants, et sur lequel il allait exercer, d'abord seul, et ensuite de compte à demi avec Meyerbeer, une influence souveraine, prolongée durant une longue série d'années. Comme nous essayerons de le ‘démontrer tout à l'heure, c'est bien à cette entrée victorieuse de Rossini dans l'antique maison de Lulli, de Rameau, de Gluck et de Spontini, que commence une certaine « époque » annoncée sans doute, à quelques égards, par le succès de Fernand Cortez, mais qui prit alors ses caractères les plus accentués et les plus précis.
Commenter  J’apprécie          10
Jacopo   23 mai 2020
Histoire de la Musique: Belgique des Origines au XIXe Siècle de Albert Soubies
La musique, en ce siècle, a tenu une large place dans dans les préoccupations du public belge. Tout au début, nous relevons la trace de musiciens qui, sans avoir joui d'une grande renommée, n'en sont pas moins dignes de mention,
Commenter  J’apprécie          20
Jacopo   01 août 2020
Histoire de la Musique. Belgique. Le XIXe Siècle de Albert Soubies
La musique, en ce siècle, a tenu une large place dans les préoccupations du public belge. Tout au début, nous relevons la trace de musiques qui, sans avoir joui d'une grande renommée, n'en sont pas moins digne de mention.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Albert Soubies (4)Voir plus


Quiz Voir plus

La Princesse de Clèves

De quoi traite principalement "La princesse de Clèves" ?

d'un complot
de la guerre entre catholiques et protestants
de la passion amoureuse
du libertinage

12 questions
1413 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur