AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.8/5 (sur 797 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Lock Haven , le 10/09/1960
Biographie :

Alison Bechdel est une dessinatrice et autrice américaine.

Petite fille, Alison Bechdel était un garçon manqué et ne dessinait que des hommes, gênée par l’image stéréotypée des femmes dans la littérature de jeunesse. C’est en première année d’Université qu’elle se découvrit lesbienne. Elle dessinait ses histoires de lesbiennes dans son courrier privé à des amies, qui l’encouragèrent à envoyer ses planches à Womanews. Cette revue féministe de New York commença à publier la série Dykes to Watch Out For (Les Lesbiennes à suivre) à partir de 1983. À partir de 1990, grâce au succès de la série, Alison Bechdel put vivre uniquement de son travail de dessinatrice. Elle vit depuis dans le Vermont.

Elle reconnaît l’influence de la revue Mad et d’auteurs tels que Norman Rockwell, Jane Austen, Robert Crumb, Howard Cruse, entre autres. Elle a aussi publié des dessins dans The Washington Blade, Real Girl, Bay Times (San Francisco), Gay Comix, The Village Voice, Off Our Backs.

"Fun Home" obtient un succès public qui dépasse largement les attentes de son auteure, qui pensait ne toucher que son lectorat habituel: en décembre 2006, l'ouvrage arrive en première place de la liste des 10 meilleurs livres de l'année de Time magazine. En 2007, Fun Home est officiellement sélectionné au Festival international de la bande dessinée d'Angoulême.

En 2012, Alison publie "Are You My Mother?", chez Houghton Mifflin. Ce roman graphique, pendant à "Fun Home", où elle examine cette fois la figure de sa mère, paraîtra en 2013 dans la collection Denoël Graphic.

En septembre 2014 elle reçoit de la Fondation MacArthur le prix de genius grant (bourse du Génie) parmi vingt-et-un autres lauréats. Cette bourse d'une valeur de 625 000 $ (485 000 €) finance pendant cinq ans le travail d'une personne à la créativité exceptionnelle. En 2022, elle publie Le secret de la force surhumaine.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Alison Bechdel   (8)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (42) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Retour sur Alison Bechdel : c’est qui cette "inconnue underground" ?


Citations et extraits (108) Voir plus Ajouter une citation
Maman dit ça avec gentillesse et commisération. « Oh, la vie de l’écrivain. Moi je pense à mon four et je suis contente qu’il soit électrique ».
Commenter  J’apprécie          110
La mère « suffisamment bonne » minimise les conséquences de la faim, du mouillé et du froid. Mais elle n’est pas obligée de s’adapter parfaitement aux besoins du bébé. Ainsi, un bébé qui a faim peut-il se consoler momentanément en se rappelant ou en imaginant son expérience d’avoir été nourri.
Mais si pour une raison ou une autre, la mère est préoccupée, le bébé risque de devoir trop compter sur sa propre aptitude à comprendre. […]
« Plus couramment aux stades très précoces lorsque cette caractéristique des soins infantiles reste très marquée, nous observons que le fonctionnement mental devient une chose en soi, qui remplace pratiquement la mère et la rend superflue ». […]
Au lieu de dépendre de la mère, le bébé apprend à dépendre de son propre esprit. C’est un déni de la dépendance, un fantasme d’autosuffisance.
Commenter  J’apprécie          80
Hélas, j’étalonne toujours, et à un degré inquiétant, ma valeur sur ma force physique.
Mais il se passe quelque chose de curieux maintenant que j’approche de la soixantaine.
Je continue à m’entraîner, mais je deviens plus faible! Plus lente! Plus raide! Que se passe-t-il?
Qui crois-tu abuser?
Commenter  J’apprécie          90
Alice Miller écrit que l’enfant qui supprime ses propres sentiments afin de satisfaire un parent a, en quelque sorte, été abandonné. […] Elle dit aussi que la mère qui réclame cette satisfaction de son enfant essaie seulement d’obtenir ce que sa propre mère lui a refusé.
Commenter  J’apprécie          90
Un jour, je mourrais moi aussi. Mais j’étais moins claire sur l’idée de posséder une âme qui continuerait plus ou moins à vivre. Comment cela marchait-il exactement?
Où était cette âme? Flottant dans mon cerveau comme la bulle d’un niveau de charpentier?
Étalée uniformément sur chaque cellule de mon corps?
On m’avait dit à l’école que notre chat n’en avait pas. Je m’interrogeais. Il était incontestablement conscient.
Mais peut-être pas conscient de lui-même en tant que soi, comme moi.
J’en déduit que l’âme devait consister en cette conscience de soi. Comme j’enviais le chat. Dieu m’est témoin, personne n’avait plus conscience de soi que moi.
Commenter  J’apprécie          80
On pourrait soutenir que la mort est intrinsèquement absurde et que le sourire n’est pas une réponse inappropriée. Absurde dans le sens ridicule, déraisonnable. Quelqu’un est là, et la seconde d’après il n’y est plus.
Commenter  J’apprécie          90
Mes frères et moi nous ne pouvions pas rivaliser avec les lampes astrales, les girandoles et les chaises Hepplewhite. Elles étaient parfaites. J’en vins à détester sa façon de traiter ses meubles comme des enfants et ses enfants comme des meubles. Très tôt, une préférence marquée pour l’épuré et le fonctionnel apparut chez moi.
Commenter  J’apprécie          80
On pourrait soutenir que la mort est intrinsèquement absurde et que le sourire n’est pas une réponse inappropriée. Absurde dans le sens ridicule, déraisonnable. Quelqu’un est là, et la seconde d’après il n’y est plus.
Commenter  J’apprécie          80
« Absolument tous » les étudiants en psychanalyse qu’[Alice Miller] a supervisés ont la même histoire : un parent souffrant d’insécurité émotionnelle et qui n’en a pas l’air, mais qui dépend d’un comportement spécifique de l’enfant. Et une « étonnante aptitude » de l’enfant à sentir cela et à jouer le rôle assigné. « Ce rôle procurait ainsi de l’ « amour » à l’enfant –c’est-à-dire l’investissement narcissique de ses parents. Il sentait qu’on avait besoin de lui et sa vie se trouvait ainsi légitimée ».
Ce sont les gens qui, en grandissant, auront tendance à analyser les autres.
La perception psychanalytique, semble suggérer Miller, est en soi un symptôme pathologique.
Commenter  J’apprécie          60
Je suppose qu’une vie entière passée à dissimuler sa vérité érotique ne peut aboutir qu’au reniement de soi. La honte sexuelle est en elle-même une sorte de mort.
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Alison Bechdel (960)Voir plus

Quiz Voir plus

Lire avec Micheline Presle

L'un de ses premiers rôles marquants est celui d'Élisabeth Rousset dans un film réalisé par Christian-Jaque sorti en 1945, adapté d'une célèbre nouvelle de Guy de Maupassant:

Clair de Lune
Boule de Suif
L'Inutile Beauté

10 questions
5 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , cinéma français , Actrices , adaptation , adapté au cinéma , littérature , culture généraleCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..