AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.06 /5 (sur 26 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Camille Jedel est romancière.

page Facebook : https://www.facebook.com/CamilleDitYomika/

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
levri   17 mars 2020
À croc de Camille Jedel
— On va les mettre dans la chambre. Isas fera le tri plus tard.



— Je ne rentre pas dans la chambre de pédés, se rembrunit Morgan.



L’insulte avait été dite comme si elle n’en était pas une. Et même si Alexey savait que l’adolescent n’avait pas conscience de la portée de ses mots, il réagit au quart de tour. À un moment, il était accoudé à la rambarde de l’escalier ; l’instant d’après, il épinglait Morgan contre un mur.



— Homosexuels, gamin, pas pédés ! lui grogna-t-il dessus en se retenant de serrer sa main autour de sa gorge.



Le peu de rose qui tintait la peau de Morgan avait disparu. Tous les deux voyaient et sentaient le loup sous la peau d’Alexey, dangereusement en colère.



— On s’est bien fait comprendre ? insista Alexey face à l’immobilisme de l’adolescent.



Un simple hochement de tête lui répondit, et il relâcha le môme qui prit une grande inspiration.



— Tu n’insultes plus jamais Isas. Il ne le mérite pas.



Croisant les bras sur son torse, Morgan détourna le regard, ses joues colorées d’un léger rouge.



— Je voulais pas l’insulter. C’est juste un mot, comme ça…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levri   17 mars 2020
À croc de Camille Jedel
Il flottait dans ce monde de plénitude, rythmé par un cœur qui avançait doucement vers lui. Un cœur gris et blanc.



Et le cœur fut là, devant lui, à ses pieds, à hauteur d’yeux.



Un vieux loup, au poil abîmé par l’âge et boiteux.



Isas lâcha la main qui le maintenait ailleurs pour caresser le loup dans le ici. À chaque caresse, des lambeaux de sagesse le traversaient. Des flots de forêts et d’hommes. Des nuits éternelles et des jours brûlants.



Lui et le loup se fixèrent un long moment. Subjugué, Isas ne pouvait pas détourner le regard. L’animal était le temps : mille battements de vie, des millénaires d’expérience et une patience infinie. Si infinie qu’il se serait perdu dedans si le loup n’avait pas enfin pris la parole.



— J’accepte d’être toi. Un accord irrévocable.
Commenter  J’apprécie          00
levri   17 mars 2020
À croc de Camille Jedel
— Assis.



De nouveau, elle obéit, écrasée par la puissance du loup.



Isas sentait cette force millénaire parcourir son corps et électriser sa peau.



Temps claqua des dents vers le monstre, vêtue d’une peau de mère, et elle se renfonça dans son canapé, les traits partagés entre la folie, la haine et la terreur. À la regarder recroquevillée ainsi, Isas se demanda comment un être aussi frêle pouvait déverser autant d’abjections. Il essaya de voir au-delà du présent, de se l’imaginer adolescente, au même âge que Morgan, mais rien ne lui vint. C’était comme si la femme n’avait pas de passé. L’enfant qu’elle avait pu être était morte, étouffée par la malveillance de l’adulte.
Commenter  J’apprécie          00
levri   15 mars 2020
À croc de Camille Jedel
Il ne pouvait pas lui dire à quel point il avait bandé à peine s’étaient-ils touchés. Un baiser et tout son corps lui avait paru brûlant de fièvre et d’envie.



Il voulait étreindre Isas, caresser sa peau, remonter son ventre avec sa langue jusqu’à sa bouche… Ses désirs inassouvis le rendaient fou ! Il rêvait de ses épaules nues, de ses pieds froids du matin, de son ventre animé par sa respiration, de ses fesses contractées quand il le pénétrait, de son sexe mou et brillant après qu’il ait joui. Il fantasmait sur sa voix, ses mains, ses sourires… Tout ce qu’il n’avait plus. Il voulait sucer, lécher, palper, embrasser, toucher, toucher, toucher !
Commenter  J’apprécie          00
levri   17 mars 2020
À croc de Camille Jedel
Il était devenu un foutu loup-garou qui perdait les pédales dès qu’il était proche d’Alexey ! Il ne pouvait plus toucher l’homme qu’il aimait de peur de devenir fou et de le blesser. Comment pouvait-il mettre ça de côté ? Sérieusement ! Il ne pouvait pas ! Qui trouverait une once de quiétude dans tout ce bordel ? C’était trop ! Trop de changements, de doutes, de nouvelles règles qu’il n’assimilait pas, de tout un tas de trucs qui le rendaient taré.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le carcan d'une rose

Quel âge à Perrine, au début du livre?

12 ans
16 ans
17 ans
14 ans

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : amours impossibles , amour , romanceCréer un quiz sur cet auteur