AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.32 /5 (sur 22 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) le : 10/04/1972
Biographie :

En plus d’avoir étudié la littérature et la philosophie des sciences à Montréal, l’édition à Vancouver et le cinéma à New York, Daniel Canty a plusieurs étiquettes: écrivain, réalisateur, éditeur, commissaire et traducteur.

Son œuvre protéiforme circule librement entre la littérature et l’édition, le cinéma et le théâtre, les arts visuels et médiatiques et le design. Il vit à Montréal. De l’été à la fin 2014, il occupera le Studio du Québec à Londres, en Angleterre.
Site de l'auteur : http://www.danielcanty.com/

Il réalise des livres, des films et des interfaces narratives pour le Web et l’interaction publique.

Son premier livre, «Êtres artificiels» (1997), portait sur les automates dans la littérature américaine.

Sa première réalisation était une adaptation du roman d’Alan Lightman, «Einstein’s Dreams» (1999), combinant diffusion Web et livre d’art.

Daniel Canty est l’auteur d’un récit, Les États-Unis du vent (2014), d’un roman, Wigrum (2011), et le « metteur en livre » de la trilogie La table des matières : Le Livre de chevet (2009), La Table des matières (2007) et Cité selon (2006).


+ Voir plus
Source : http://lapeuplade.com/auteurs/daniel-canty/
Ajouter des informations
Bibliographie de Daniel Canty   (6)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Ici dans son rôle de dramaturge: "L'invisible" de Marie Brassard au Mois Multi 2010. Dans sa dernière création, en parlant de transparence, de séparation entre les mondes, de ces changements qui influencent nos perceptions et d'invisible, Marie Brassard pousse très loin l'idée de rencontre des langages scéniques. Dans un espace dépouillé et très esthétique, la trame narrative n'est plus seulement le texte et la voix mais aussi, et peut-être plus encore, la lumière et le son ; par leur force impressionniste, ils deviennent la matière sous-jacente du récit. Cette œuvre théâtrale radieuse jette un regard sur l'Histoire, sur la vie et sur l'intime relation liant le temps, l'espace et la mémoire. Une production Infrarouge (Montréal), Texte, mise en scène et interprétation : Marie Brassard Composition musique et son : Alexander MacSween Lumières, composition musique et son : Mikko Hynninen Dramaturge : Daniel Canty Scénographe : Simon Guilbault Film 16mm : Karl Lemieux Assistante du scénographe : Julie Measroch Direction technique, régie son : Frédéric Auger Régie lumière : Laurent Routhier

+ Lire la suite

Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
Daniel Canty
maude6344a18a   15 octobre 2018
Daniel Canty
« Il faut se rendre à l'évidence que la fiction est composée de la même matière que nous. Qu'elle fait aussi partie de la réalité. Ses pouvoirs d'enchantement sont le prolongement de notre nature humaine. Il n'y a donc pas de littérature fantastique, ou il n'y a qu'elle. » (Canty, 2018)
Commenter  J’apprécie          20
Pixie_dust   13 mai 2019
La société des grands fonds de Daniel Canty
Quel lecteur qui se respecte n'a jamais cru atteindre, entre les pages d'un livre, le coeur caché des choses, battant la chamade au revers des apparences?
Commenter  J’apprécie          20
Pixie_dust   12 mai 2019
La société des grands fonds de Daniel Canty
Je ne suis plus l'enfant que j'étais, je ne suis pas l'homme que je croyais devenir, mais je leur ressemble.
Commenter  J’apprécie          20
sweetie   17 juillet 2018
Les États-Unis du vent de Daniel Canty
Le monde est un rêve dont le sens exact échappe aux vivants. Des dinosaures grands comme des tours se sont liquéfiés dans l'humus pour permettre aux voitures futures d'avancer. Dans nos cerveaux fossiles, nous conservons la mémoire d'ordres anciens, sommeillants, sombrés au fin fond de notre conscience. Un météore a mis fin au monde qui a précédé l'humanité, a embrasé le jour comme une déflagration nucléaire. Un hiver de malheur a obscurci le soleil. Sous le ciel inhospitalier, étouffé par les cendres, le monde a pris fin, pour recommencer au volant d'une voiture, des millions d'années plus tard, à l'heure du cinq à sept.
Commenter  J’apprécie          00
Pixie_dust   07 mai 2019
La société des grands fonds de Daniel Canty
Je vous propose donc, au terme de votre prochaine baignade, et ce, même si vous êtes de ceux qui préfèrent les douches, de vous attarder au bouchon de la baignoire et à la béance cyclopéenne par où sont emportées les eaux usées. Dans la mer intérieure qui s'étale en secret sous les maisons, nos fantasmes tourbillonnent jusqu'au coeur caché des choses, où grandit patiemment une part de nous qui échappe à notre compréhension et qui attend notre retour.
Commenter  J’apprécie          00
sweetie   17 juillet 2018
Les États-Unis du vent de Daniel Canty
Le vent pousse la Blue Rider vers l'intérieur des terres, entre les blés répétitifs, jusqu'à Lafayette. De l'Empire des Français d'Amérique, il ne reste que les noms imprononçables pour la plupart de leur descendance locale. Ils ont l'étanchéité insignifiante des sons purs, mais ils permettent à ceux qu'en possèdent le secret, de discrètement voyager à travers l'oubli.
Commenter  J’apprécie          00
sweetie   17 juillet 2018
Les États-Unis du vent de Daniel Canty
Men in black. Uniformes de douaniers, complets de la bande à Capone, des hommes d'affaires, des avocats et des agents d'assurances. Hommes au noir. Pauvres passe-frontières, forcés de se glisser aux États-Unis sous les auspices de la nuit; leurs noms rayés des formulaires officiels. En noir ou au noir, travailleurs de l'ombre : hommes de main ou hommes à tout faire.
Commenter  J’apprécie          00
sweetie   17 juillet 2018
Les États-Unis du vent de Daniel Canty
Objects in the past are closer than they appear.
Commenter  J’apprécie          20
Pixie_dust   07 mai 2019
La société des grands fonds de Daniel Canty
Les livres, emportés dans le cours du temps, savent tôt ou tard retrouver leur chemin vers nous.
Commenter  J’apprécie          10
sweetie   17 juillet 2018
Les États-Unis du vent de Daniel Canty
Je réfléchis, en constatant l'abondance de l'offre des télétransmissions sportives, que les chaînes câblées conspirent, en entretenant ce loisir perpétuel, à détourner l'attention du citoyen de ce qui se passe droit devant ses yeux.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Quiz sur des classiques connus

Victor Hugo:

Atlantide
Notre-Dame de Paris
La mer rouge

20 questions
10571 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur