AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.7 /5 (sur 10 notes)

Né(e) à : Montevideo , le 13/08/1966
Biographie :

Denis Merklen est sociologue, enseignant-chercheur à l’Université Paris 7.
Diderot et membre du Centre d’Etude des Mouvements Sociaux (EHESS/CNRS). Ses recherches portent sur les classes populaires, leurs modes d’inscription collective, d’individuation et de socialisation politique.

Source : http://www.iheal.univ-paris3.fr/fr/annuaire-profil/merklen-denis
Ajouter des informations
Bibliographie de Denis Merklen   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Denis Merklen. Bibliothèques et fractures sociales.


Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Luniver   11 juin 2014
Pourquoi brûle-t-on des bibliothèques ? de Denis Merklen
Le principal problème auquel doit faire face la bibliothèque au moment d'aller vers les classes populaires résulte du fait qu'elle désocialise, et ceci sur plusieurs plans. Premièrement, parce que la lecture exige l'isolement, la concentration. Quand on est à côté de quelqu'un qui lit, on sent qu'il est ailleurs, qu'il n'est pas avec nous. Deuxièmement, la lecture renvoie celui qui ne lit pas à son image d'exclu. Et du coup, celui qui lit peut se trouver renvoyé à son tour à l'extérieur du groupe de pairs. Troisièmement, la lecture casse les collectifs qui, dans les quartiers, se constituent massivement sur d'autres pratiques plus grégaires où le partage n'est pas différé, comme dans le cas de la lecture. Tandis que le livre socialise après une lente construction de références littéraires communes, le partage que rend possible la culture populaire à travers la chanson, le sport ou le cinéma, par exemple, donne lieu à un être ensemble immédiat. [...] Enfin, parce que, dans la conjoncture actuelle, la culture écrite véhiculée par l'école – et en ceci la bibliothèque et l'école sont du même côté – est l'une des voies principales par lesquelles certains réussissent à s'en sortir. C'est-à-dire à s'inscrire dans une dynamique de promotion sociale qui extrait certains du groupe d'appartenance. Ce sont ceux qui ont le plus de chances de quitter le quartier et souvent de s'éloigner de leur milieu et même de leur famille. [...] C'est pourquoi le lecteur en milieu populaire est sanctionné par le groupe qui naturellement se défend de ce qu'il perçoit comme une menace à sa cohésion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Luniver   12 juin 2014
Pourquoi brûle-t-on des bibliothèques ? de Denis Merklen
[E]n tant qu'espace public et justement parce qu'elle rend possible la communication avec des individus qui ne sont pas là, parce que le livre a été écrit ailleurs et souvent il y a longtemps, la bibliothèque rend possible une émancipation de l'individu de la contrainte locale. Ceci est effectivement très important pour les classes populaires. Comme le montrent beaucoup d'études, c'est souvent grâce à la bibliothèque que les jeunes filles arrivent, par exemple, à échapper aux représentations machistes ou religieuses qui les étouffent au sein de leur famille et du quartier lui-même ; et c'est souvent par l'expérience de l'autre qu'on informe sa propre réalité, comme lorsque les jeunes des quartiers lisent sur les jeunes Noirs de New York.
Commenter  J’apprécie          80
MarinetteB   25 mai 2014
Pourquoi brûle-t-on des bibliothèques ? de Denis Merklen
La bibliothèque se rapproche de l'école aussi en ce que l'une comme l'autre représentent l’État, l'autorité, les pouvoirs publics, la municipalité. Elle serait mise à mal, car elle est l'acteur, dans ces quartiers de relégation, d'une puissance politique jugée injuste et violente en raison du racisme et des discriminations, et surtout en raison du fait qu'elle revendique la légitimité de pouvoir décider lequel, parmi les jeunes, pourra continuer sa route vers le progrès et lequel restera sur place, exclu de l'école.
Commenter  J’apprécie          40
natali33   25 juillet 2014
Pourquoi brûle-t-on des bibliothèques ? de Denis Merklen
Un livre bâti autour d'une hypothèse : c'est parce qu'elles sont situées au milieu d'un espace conflictuel que les bibliothèques se révèlent comme une institution éminemment politique.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Colonisateurs

Qui a colonisé l'Algérie ?

La France
Le Royaume Unis
L'Espagne
La Russie
L'Empire Ottoman

9 questions
11 lecteurs ont répondu
Thèmes : colonisation , histoire , barbarieCréer un quiz sur cet auteur