AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.28 /5 (sur 8 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Worcester (Massachusetts) , 1911
Mort(e) à : Boston , 1979
Biographie :

Elizabeth Bishop est une poétesse et femme de Lettres américaine. Connue notamment pour avoir écrit des nouvelles ainsi que plusieurs recueils de poésie tels que : "North & South" (Nord et Sud) et "A Cold Spring" (Un printemps froid).

Elle a reçu de nombreux prix pour ses œuvres, parmi lesquels le prix Pulitzer de Poésie en 1956.

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Macabea   15 mars 2017
Géographie III (édition bilingue) de Elizabeth Bishop
Why shouldn't we, so generally addicted to the gigantic, at last have some small works of art, some short poems, short pieces of music [...], some intimate, low-voiced, and delicate things in our mostly huge and roaring, glaring world?
Commenter  J’apprécie          30
coco4649   31 décembre 2020
Géographie III (édition bilingue) de Elizabeth Bishop
L’ART DE PERDRE







Extrait 2



J’ai perdu la montre de ma mère. La dernière

ou l’avant-dernière de trois maisons aimées : partie !

Dans l’art de perdre il n’est pas dur de passer maître.



J’ai perdu deux villes, de jolies villes. Et, plus vastes,

des royaumes que j’avais, deux rivières, tout un pays.

Ils me manquent, mais il n’y eut pas là de désastre.



Même en te perdant (la voix qui plaisante, un geste

que j'aime) je n'aurai pas menti. À l'évidence, oui,

dans l'art de perdre il n'est pas trop dur d'être maître

même si il y a là comme (écris-le !) comme un désastre.



/Traduction Alix Cléo Roubaud, Linda Orr et Claude Mouchard
Commenter  J’apprécie          00
coco4649   31 décembre 2020
Géographie III (édition bilingue) de Elizabeth Bishop
L’ART DE PERDRE







Extrait 1



Dans l’art de perdre il n’est pas dur de passer maître,

tant de choses semblent si pleines d’envie

d’être perdues que leur perte n’est pas un désastre.



Perds chaque jour quelque chose. L’affolement de perdre.

Tes clés, accepte-le, et l’heure gâchée qui suit.

Dans l’art de perdre il n’est pas dur de passer maître.



Puis entraîne-toi, va plus vite, il faut étendre

tes pertes : aux endroits, aux noms, au lieu où tu fis

le projet d’aller. Rien là qui soit un désastre.





/Traduction Alix Cléo Roubaud, Linda Orr et Claude Mouchard
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Labyrinthe: C'est le Pérou et ce n'est pas le Pérou!

La Maison verte

Julio Cortazar
Gabriel Garcia Marquez
Augusto Roa Bastos
Mario Vargas Llosa

15 questions
19 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , bande dessinée , cinema , poésieCréer un quiz sur cet auteur