AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 2.58 /5 (sur 13 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1967
Biographie :

Frédéric Matwies, la quarantaine, vit en région parisienne. Dessinateur industriel, il a été un « mari violent » pendant dix ans. Depuis 2002, il est séparé de Sabrina et a entrepris une thérapie. En 2004, il a obtenu la garde de leurs deux filles. Chaque dimanche, ils passent tous les trois la journée avec Sabrina, qui a eu un troisième enfant, un garçon de 3 ans.

Ajouter des informations
Bibliographie de Frederic Matwies   (2)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (8) Ajouter une citation
CS_Constant   06 novembre 2016
Il y avait un monstre en moi de Frederic Matwies
Les A.E.M.O. ont fait ce qu'il fallait pour s'assurer que les filles se portent bien, mais qu'ont-elles fait pour moi ? Pour nous ? Notre couple s'enfonçait sous leurs yeux sans qu'elles ne lèvent le petit doigt. Elles étaient si présentes, si intrusives dans notre vie privée, qu'elles ne pouvaient rien ignorer, mais ce n'était pas leur "travail". Elles étaient là "pour les enfants". Je les ai même provoquées en leur confessant que j'avais décidé de quitter Sabrina, et elles n'avaient rien trouvé de mieux à répondre que c'était une folie. L'une d'elle avait osé me dire : "Elle ne tiendra pas le coup".
Commenter  J’apprécie          30
CS_Constant   06 novembre 2016
Il y avait un monstre en moi de Frederic Matwies
Je repense aux mains-courantes et aux plaintes déposées par Sabrina sans qu'il n'y ait aucune suite. Je l'imagine se diriger vers les policiers et leur raconter ce qu'elle vit, comment elle souffre, et je ne parviens toujours pas à concevoir qu'il a fallu des années avant qu'ils ne se décident à se lever pour venir me chercher. Qu'attendaient-ils ? Que je la tue ? Je repense aussi aux éducatrices spécialisées et autres "encadrants" qui nous ont trop laissé faire sans jamais véritablement tirer la sonnette d'alarme. J'ose espérer que le hasard a voulu que nous ne croisions pas les bonnes personnes. J'ose espérer que dans les commissariats, les gendarmeries et les différents services de l'assistance sociale, le problème est davantage pris à bras le corps qu'il y a dix ans.
Commenter  J’apprécie          10
CS_Constant   06 novembre 2016
Il y avait un monstre en moi de Frederic Matwies
Après quelques mois de thérapie, quand un petit nouveau se présentait, j'écoutais sans rien dire en attendant le moment où il nous ferait le coup du "c'est de sa faute". Et ça ne ratait jamais. (...) Pire, nous nous sentions "utiles" à l'épouse ou la compagne que nous aimions et que nous battions. Un mari violent est inconsciemment persuadé qu'il tabasse d'abord sa femme "pour son bien" (...). J'ai également constaté qu'un homme violent se croit autorisé à recommencer dès lors qu'il a été pardonné. (...) C'est l'une des clés de l'engrenage infernal. Car une femme battue, si elle pardonne une fois, pardonne presque toujours (...). De semaine en semaine, les groupes de parole se sont succédés et j'ai pris peu à peu conscience de toutes ces absurdités.
Commenter  J’apprécie          10
CS_Constant   06 novembre 2016
Il y avait un monstre en moi de Frederic Matwies
Je suis aujourd'hui un homme sauvé - je touche du bois - et c'est dans cette cellule du palais de justice de Paris que j'ai fait mon premier pas vers la rédemption. Le chemin a pourtant été long. Très long. Je me revois, assis et prostré, persuadé d'avoir tout compris en quelques heures. Je me trompe, bien sûr. En imaginant ce que je pourrais expliquer au juge pour prouver ma prise de conscience, je fais encore la différence entre une claque (condamnable mais pas si grave) et un coup de couteau (impardonnable). Il n'y a aucune différence. La violence conjugale n'a pas de baromètre. Elle est ou n'est pas.
Commenter  J’apprécie          10
Emmye   27 décembre 2015
Il y avait un monstre en moi de Frederic Matwies
La première crainte d'une femme battue est de recevoir des coups ; et le meilleur moyen de recevoir des coups est de menacer de quitter son mari.
Commenter  J’apprécie          10
ama74   17 mars 2015
Il y avait un monstre en moi de Frederic Matwies
Plus je l'aime, plus je veux la protéger, plus elle m'échappe et plus je veux qu'elle soit mienne

Commenter  J’apprécie          00
ama74   17 mars 2015
Il y avait un monstre en moi de Frederic Matwies
une femme battue, si elle a pardonné une fois, pardonne presque toujours
Commenter  J’apprécie          00
Emmye   27 décembre 2015
Il y avait un monstre en moi de Frederic Matwies
Le mari accuse toujours sa femme d'être a l'origine de tous ses maux.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

la Promesse de l'aube de Romain Gary

En quel lieu Romain Gary a-t-il rédigé ces souvenirs?

Big Sur
Tanger
Bordighera
une île suédoise

10 questions
427 lecteurs ont répondu
Thème : Romain GaryCréer un quiz sur cet auteur