AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.59 /5 (sur 37 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Kankan, Guinée française , le 06/06/1955
Biographie :

Gilles Vidal est un écrivain français.

Après des études au lycée Pierre de Fermat à Toulouse, il multiplie pendant cinq années les petits boulots avant de monter sur Paris, de travailler avec le chanteur Charles Dumont, d'obtenir de l'épouse de celui-ci sa première machine à écrire, et de taper ses premiers manuscrits.

Après la publication de deux de ses ouvrages, "Quelques vies de Dorian" (Galilée, 1979) et "Le Froid au yeux" (Lesfargues, 1983), Gilles Vidal reprend la librairie La Terrasse de Gutenberg, qu'il renomme La Grande fenêtre (hommage à Raymond Chandler et à son détective Philippe Marlowe). Il y vend des livres d'occasion jusqu'en 1988.

Ensuite, fondateur des éditions de L'Incertain, il publie des auteurs américains parmi lesquels figurent John Fante, Richard Brautigan et Raymond Carver. En 1996, il rejoint l'équipe bordelaise du Castor astral pour diriger "Tombeau", une collection hommage à des écrivains ou musiciens disparus. On le retrouve un temps aux commandes de "Nuit grave" au Fleuve noir et à La Bartevelle noire.

Auteur aux multiples trajectoires, Gilles Vidal est de l'aventure du "Poulpe" ("Les Deniers du colt", 1997) et publie plusieurs ouvrages à L'Atelier de presse, une maison d'édition de Sartrouville.

Il est l’auteur d’une quarantaine de livres, des romans noirs et des thrillers, mais aussi des recueils de nouvelles et des essais, sur des sujets aussi variés que les chats, le football et le vin.

Il vit en région parisienne, et travaille dans l’édition.

site officiel : http://gilles-vidal.pagesperso-orange.fr/Site_de_Gilles_Vidal/Accueil.html
page Facebook : https://www.facebook.com/gagrd

+ Voir plus
Source : http://www.k-libre.fr
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (10) Ajouter une citation
sabine59   24 octobre 2017
Les sentiers de la nuit de Gilles Vidal
Madame Thevenet ricana, laissant entrevoir à ses hôtes une denture digne des meilleures affiches de films d'épouvante. On se demandait comment elle parvenait à mâcher ne serait-ce qu'une frite.
Commenter  J’apprécie          111
sabine59   25 octobre 2017
Les sentiers de la nuit de Gilles Vidal
Écrire, il n'avait pourtant jamais aimé que cela , il ne savait d'ailleurs faire que cela, se laisser bercer par le murmure des phrases assouplies après rumination, se prêter au jeu des limes adoucissantes sur les crêtes des mots jusqu'à parvenir à la musique de style voulue. Il aimait aussi les personnages qu'il créait, s'attachait profondément à eux. (...) Oui, l'écriture était sa vie, la vie, une béquille de vie.
Commenter  J’apprécie          81
LauBlue   25 octobre 2017
Les sentiers de la nuit de Gilles Vidal
Quand le passé devient trop lourd à porter, il faut savoir s’asseoir, seul dans le noir. Un proverbe a beau dire « Laisse aller le passé et le passé te laissera aller », ce n’était pas vrai. Surtout quand les choses oubliées venaient crevés les limbes de la mémoire.
Commenter  J’apprécie          50
Marylva   26 septembre 2019
Ciel de traîne de Gilles Vidal
En revanche, avant de sombrer dans le sommeil, une phrase lui vint, nette, claire, quelque chose qui ressemblait à une maxime, dont il ne savait d'où elle venait, où il l'avait lue, elle disait :

" Si l'arbre savait ce que lui réserve la hache, il ne lui fournirait pas le manche. "
Commenter  J’apprécie          40
sabine59   25 octobre 2017
Les sentiers de la nuit de Gilles Vidal
Une phrase de Paul Auster, un écrivain dont il avait lu beaucoup de livres dans son adolescence, lui revint à l'esprit:" Seule l'obscurité a le pouvoir d'ouvrir au monde le coeur d'un homme."
Commenter  J’apprécie          30
manue14   22 septembre 2016
Le Sang des Morts de Gilles Vidal
Mais à part ça, et un petit penchant collectionniste bien particulier, nolens volens, j’ai tout d’une personne normale, courtoise et attentionnée. Et bien que n’étant pas d’une beauté académique, j’ai toujours suscité de l’intérêt pour la gent féminine, sans doute à cause de mon charisme et d’un charme certain. C’est pour cela que personne n’a jamais su à quel point mon pouvoir de nuisance était important et que j’ai pu opérer en toute impunité. Opérer, façonner les chairs, n’est-ce pas faire œuvre de Dieu ?
Commenter  J’apprécie          10
Marylva   26 septembre 2019
Ciel de traîne de Gilles Vidal
- On m'a dit que ...

Vincent Appert se méfiait des "on m'a dit que". Il avait envie de répondre qu'un jour un muet a dit à un sourd qu'un aveugle le regardait.
Commenter  J’apprécie          10
EstelleRokweel   20 avril 2018
Ciel de traîne de Gilles Vidal
Avec le recul, il se rendait bien compte qu'ils n'étaient vraiment pas terribles ses bouquins, qu'ils manquaient de souffle, de tripes et de style.
Commenter  J’apprécie          10
paulmaugendre   24 août 2019
La boussole d'Einstein de Gilles Vidal
Il menait désormais une vie aussi bien rangée qu’une paire de draps au fond d’une armoire.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Le sang des morts" de Gilles Vidal.

Où Margot trouve-t-elle un cadavre au début du roman ?

sur sa terrasse
dans sa voiture
dans sa piscine

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Le sang des morts de Gilles VidalCréer un quiz sur cet auteur