AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.09 /5 (sur 11 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Avignon , 1958
Biographie :

Guy Boyer est titulaire d’une Maîtrise en Histoire de l’Art.

Journaliste et critique d’art, il dirige Beaux Arts Magazine jusqu’en 1998, puis la revue L’OEIL de 1999 à 2001.

Il est Directeur de la Rédaction de Connaissance des Arts, magazine qui, sous son impulsion, a connu récemment plusieurs innovations, dont le lancement d’un trimestriel consacré à la photographie (Connaissance des Arts Photo).

Il a également une chronique hebdomadaire sur Radio Classique (Arts Plastiques).

Source : http://www.simesitem.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Guy Boyer   (28)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le 21 octobre 2011, Show Off organisait avec Connaissance des Arts et Communic'Art une table ronde sur le thème "Egypte, Tunisie, Libye : Artistes au secours des révolutions arabes ?"


Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Alzie   05 mars 2021
Connaissance des Arts - Dans le sillage de Signac de Guy Boyer
Thadée Natanson, le directeur de "La Revue Blanche", surnomme finement Signac "le saint Paul du néo-impressionnisme". Signac, en inlassable propagandiste, va mettre toute son énergie au service de ce corpus théorique. En 1899, son livre "D'Eugène Delacroix au néo-impressionnisme, clair et didactique, témoigne de ses dons de "communicant". La recherche du "maximum de luminosité, de coloration et d'harmonie" a été pressentie par Delacroix, qui conseillait de "bannir toutes les couleurs terreuses" et lançait ce cri :"l'ennemi de toute peinture est le gris". (p.44)



La couleur pure Signac, Valérie Bougault
Commenter  J’apprécie          90
Alzie   04 mars 2021
Connaissance des Arts - Dans le sillage de Signac de Guy Boyer
Herbiers décoratifs, entrelacs de plantes graphiques, pierres habillées de joncs : le végétal et le minéral sont pour Marinette Cueco la matière d'oeuvres plastiques. A redécouvrir dans les Alpes de Haute-Provence et dans une galerie parisienne.



L'écrivain Claude Duneton, lorsqu'il avait comme elle dix-huit ans, se disait "éberlué par ses façons botaniques", la trouvant "un peu piquée tout de même avec ses admirations pour la flore". Son mari, l'artiste de la Figuration narrative Henri Cueco, premier regardeur de son travail, considérait avec bienveillance ses "oeuvres surprenantes dont la présence monumentale peut aller jusqu'à la puissance sans perdre de la tendresse". Magicienne du végétal, Marinette Cueco a composé pour son époux disparu en 2017 une série de Pétales de consolation : autant de tulipes, d'héllebores et de coquelicots exposés dans des "Herbiers fantastiques" en 2020 lors de la Saison d'art du Domaine de Chaumont-sur-Loire. "Comme un photographe écrit avec la lumière, Marinette Cueco écrit avec les plantes, avec leurs feuilles, leurs fibres, leurs fleurs. Elle invente un langage poétique et savant qui n'appartient qu'à elle, observait alors Chantal Colleu-Dumond, directrice du Domaine.



L'artiste botaniste Marinette Cueco, Myriam Boutoulle, (p. 46)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Kitri   10 février 2016
Connaissance des Arts, Hors-série N° 609 : Henri Cartier-Bresson au Centre Pompidou de Guy Boyer
"Il y a dans cette image une telle intensité, une telle joie de vivre, un tel miracle. " C'est en ces mots que Cartier-Bresson parlait des "Enfants jouant sur les rives du lac Tanganyika" de Martin Munkasci, l'étincelle qui l'avait poussé à devenir photographe lui-même. "J'ai soudain compris que la photographie peut fixer l'éternité dans l'instant..."
Commenter  J’apprécie          30
JeffreyLeePierre   20 juin 2020
Connaissance des Art - HS, n°587 : Musée Giggenheim, Bilbao de Guy Boyer
De l'extérieur, le Guggenheim présente un visage double opposant des corps de bâtiment orthogonaux, parés de pierre calcaire, et des volumes courbes, revêtus de titane.

Le caractère organique de cette architecture s'inscrit dans une litanie descendance de Frank Lloyd Wright. En pénétrant dans le musée, il est difficile d'oublier l'ombre de ce génie tutélaire. A la rotonde merveilleuse du Guggenheim de New York, [Frank O.] Gehry répond par un atrium où il oeuvre en sculpteur autant qu'en architecte.
Commenter  J’apprécie          10
claudeparis   27 mai 2014
Connaissance des Art - HS, n°594 de Guy Boyer
Considéré à juste titre comme l'un des initiateurs du cubisme, Braque systématise, à partir de 1907-1908, ses recherches plastiques en vue d'une organisation plus architecturée de ses compositions : contrastes de formes et de volumes, explosion des rythmes, jeu de hachures... En multipliant ses expérimentations qui aboutiront aux papiers collés de 1912, Braque ne s'affirme-t-il pas aussi comme un poète de l'espace ?
Commenter  J’apprécie          10
claudeparis   27 mai 2014
Connaissance des Art - HS, n°594 de Guy Boyer
Toujours préoccupé par le problème de l'espace, Georges Braque a passé sa vie à s'interroger sur les possibilités du champ pictural, et cela même jusque dans ses dernières oeuvres, où il n'hésite pas à jouer sur les cadrages, sur les supports ou sur la multiplicité des points de vue.
Commenter  J’apprécie          10
claudeparis   27 mai 2014
Connaissance des Art - HS, n°594 de Guy Boyer
"Tenez, il y a ce vieux mot français qu'on ne trouve plus que dans la Genèse, dans l'histoire de la Création ; j'aime ce mot, il est le fondement de tout art : le limon. C'est du limon de la terre que l'homme a été créé. J'essaie de tirer mon oeuvre du limon de la terre".
Commenter  J’apprécie          10
claudeparis   27 mai 2014
Connaissance des Art - HS, n°594 de Guy Boyer
Je n'ai jamais eu l'idée de devenir peintre pas plus que de respirer. De ma vie je n'ai pas le souvenir d'un acte volontaire... Cela me plaisait de peindre et je travaillais beaucoup.
Commenter  J’apprécie          10
juanilin   26 mai 2014
Connaissance des Arts, N° 356, Hors-série : Les soldats de l'éternité : Les guerriers de Xi'an de Guy Boyer
Il ne fut empereur que pendant onze ans, entre 221 et 201 avant notre ère, mais il marqua la Chine de son empreinte pour plus de deux millénaires. Intelligent, superstitieux et cruel, il mit fin aux Royaumes combattants et gouverna d'une main de fer un empire unifié et puissant.

- Anne-Marie Romero, à propos de Qin Shihuangdi.
Commenter  J’apprécie          00
claudeparis   27 mai 2014
Connaissance des Art - HS, n°594 de Guy Boyer
Durant l'été 1906, Georges Braque adhère au mouvement fauve et découvre la puissance suggestive des couleurs pures.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Yvain, le chevalier au lion d'Anne-Marie Cadot-Colin

Yvain, le chevalier au lion a été écrit:

au XXème siècle
au XIème siècle
au XIIème siècle
au XIIIème siècle

30 questions
1293 lecteurs ont répondu
Thème : Yvain, le Chevalier au Lion de Anne-Marie Cadot-ColinCréer un quiz sur cet auteur