AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.11 /5 (sur 325 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 13/06/1976
Biographie :

Gwenaële Barussaud a publié plusieurs livres jeunesse.

Elle a été élève à la Maison d'éducation de la Légion d'honneur (1992-1998), établissement fondé en 1805 par Napoléon 1er. Riche de cette expérience, elle retrace l'histoire de ce lieu historique et de l'époque napoléonienne à travers la série de romans "Les Demoiselles de l'Empire" (2013-2014) dont le premier tome, "Héloïse", est son premier livre jeunesse.

Après une hypokhâgne et une khâgne, elle poursuit des études de Lettres Modernes à la Sorbonne où elle obtient son CAPES en 1999. Elle enseigne à Versailles, puis au Prytanée National Militaire de La Flèche, à Fougères et à Rennes.

En 2015, elle entame une nouvelle série de romans, consacrée à la place de la femme dans le Paris du Second empire, "Les lumières de Paris". Son autre série s'adresse plus aux 9-12 ans, filles et garçons. "Miss Dashwood, Nurse certifiée" met en scène une jeune anglaise envoyée dans un château en Normandie pour s'occuper d'enfants turbulents.

Son roman, "Tu seras ma beauté" (Éditions Robert Laffont), est parue en 2017 sous le nom de Gwenaële Robert.

Originaire de la région parisienne, elle s'installe, en 2010, avec son mari et ses quatre filles à Fougères, une petite ville de Bretagne où elle a été professeure de français au lycée Guéhenno.
Elle vit actuellement à Saint-Malo.

son site : http://www.gwenaelebarussaud.fr/?page_id=21
page Facebook : https://www.facebook.com/gwenaelebarussaud/
+ Voir plus
Source : http://www.gwenaelebarussaud.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
À l'occasion du salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil 2018, Gwenaëlle Barussaud et Myrtille Tournefeuille vous présentent leur ouvrages " Célestine petit rat de l'opéra" aux éditions Albin Michel-jeunesse. Retrouvez les livres : https://www.mollat.com/Recherche?requete=Gwena%C3%ABle%20Barussaud%20%2F%20Albin%20Michel-Jeunesse Notes de Musique : Free music archives. Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
Shaynning   19 mai 2020
Léo : Mon secret est une chance de Gwenaële Barussaud
-Est-ce que tu accepterais e m'y accompagner, demain?



-Demain? À quelle heure?



-Après midi.



Il a une grimace.



-Après-midi, je suis au turbin mais tu pourrais m'accompagner.



-Qu'est-ce que tu fais?



-Je vends le journal à la criée. "La Marseillaise" qu'il s'appelle ajoute-t-il d'un air crâne.



Un coup d'oeil rapide en direction des ouvriers de Noisiel. Ils ont disparu, absorbés par la masse confuse de la foule. Je dois les retrouver. Mon coeur bat la chamade.



-Je serai aux Tuileries, dis-je très vite. Je t'attendrai.



-Dans les jardins? Je viendrai. Attends-moi devant la statue du tigre, près du bassin.



Je hoche la tête.



-Je m'appelle Émilien, dit-il.

-Léonore.



Il sourit. Il doit croire que je le dupe, que j,emprunte le prénom d'une autre. Léonore, ça ne colle pas très bien avec ma blouse grise d'ouvrière, mes mains abîmées.



-Léonore, répète-t-il, incrédule.



-Oui, Léonore. Pourquoi fais-tu cette grimace?



Il hausse les épaules.



-Je trouve que ça ne te va pas du tout. Ça fait bourgeois.



-Ça fait peut-être bourgeois, mais c'est le nom que j'ai reçu!



-D'accord, Léonore, d'accord! Alors à demain, aux Tuileries.



Je dégage ma main et pars en courant.



Lorsque je rejoins Jules, qui est resté en retrait pour m'attendre, je suis essoufflée, encore stupéfaite de mon audace.



-Qu'est-ce que tu faisais? me gronda Jules.



-Rien, je flânais...



Jules a une moue réprobatrice. Est-ce qu'il m'a vue avec le vendeur de roses de Noël?



-T'a acheté ça à ce vaurien? me demande-t-il en ôtant de mes cheveux une rose blanche.



Je regarde la fleur, stupéfaite. Émilien a dû la glisser dans mes cheveux sans que je m'en aperçoive. Je hoche de la tête, cache ma surprise.



-Oui je l'ai achetée. Elle est belle, hein?



Je ne sais pas si c'est la rose ou le vendeur, mais Jules semble hostile.



- Tu devrais pas dépenser tes sous inutilement, dit-il. Tous ses vendeurs des rues, ce sont des vauriens, des bonimenteurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
orbe   11 juin 2016
Les lumières de Paris : Juliette : La mode au bout des doigts de Gwenaële Barussaud
On est à Paris ici ! Un poste pareil est pourvu en un jour, deux jours tout au plus ! Il faut aller vite, très vite, si l’on veut participer à la marche du siècle… A la marche, que dis-je ? A la course, plutôt !
Commenter  J’apprécie          100
sevm57   14 juillet 2017
1791 : Une princesse en fuite de Gwenaële Barussaud
Marie-Thérèse ne peut tout de même pas avouer devant ses parents qu'elle vient de faire l'expérience de la liberté. Debout à la place du cocher, les mains tenant fermement les rênes des 8 chevaux, elle a découvert le moteur de cette révolution qui les broie. Et elle a perçu, non sans frémir, que cette force est irrépressible.

Commenter  J’apprécie          80
Le_Comptoir_de_l_Ecureuil   04 mars 2017
1791 : Une princesse en fuite de Gwenaële Barussaud
C'est donc ça, la liberté ? Cette sensation grisante, ce souffle puissant qui vous envahit la poitrine et vous rendrait capable de toutes les audaces. Un instant, elle songe au peuple français sous les fenêtres de Versailles. "Liberté ! criait-il. Liberté !" Et elle comprend que ce mot de liberté dont on a abreuvé le peuple est de nature à vous enivrer. Il vous donne quelque chose qui ressemble au courage, quelque chose de puissant et d'invincible. Soudain, elle a le vertige. On dit que la liberté en marche ne s'arrête jamais. Jusqu'où mènera-t-elle le peuple français ?
Commenter  J’apprécie          60
ClioIno   22 mai 2016
Les Demoiselles de l'Empire, tome 1 : Héloise, pensionnaire à la légion d'honneur de Gwenaële Barussaud
Héloïse passa l'imposante porte en courbant les épaules. Ses yeux se posèrent sur une plaque de marbre où l'on pouvait lire, gravé en lettres d'or, "HONNEUR ET PATRIE". Elle en eut un frisson et, lorsque la porte se ferma dans un bruit sourd et menaçant, elle se raidit d'un coup. Il lui semblait qu'elle laissait derrière elle les années insouciantes de son enfance. Bien qu'elle eût promis à sa mère de ne pas manifester son chagrin entre les murs de la Légion d'Honneur, Héloïse avait toutes les peines du monde à retenir ses larmes depuis son arrivée à Saint-Denis.
Commenter  J’apprécie          50
ValHou57   15 février 2018
Léo : Mon secret est une chance de Gwenaële Barussaud
Les larmes me montent aux yeux. Ce n'est pas de la tristesse que j'éprouve. C'est de la colère. Je pense aux frais engagés par ma mère pour faire cette robe, au prix de la dentelle, aux soins déployés. Parce que je suis une ouvrière, je dois paraître une ouvrière, penser comme une ouvrière, agir comme une ouvrière. Cela signifie : pas de fantaisie, pas de fierté, pas d'ambition, pas de rêve. Obéir. Etre conforme à l'image qu'on attend de moi. Cette pensée me soulève d'indignation. un vent de révolte souffle dans mon cœur.
Commenter  J’apprécie          50
Linelo   17 mars 2017
1791 : Une princesse en fuite de Gwenaële Barussaud
Les souverains se bercent de cette illusion. Ils sont persuadés que, pour reconquérir le royaume, il suffit de quitter Paris, de gagner la province encore imperméable aux idées révolutionnaires. C'est oublier que les idées voyagent, comme les hommes. Cela, Marie-Thérèse s'en est rendue compte en écoutant les voyageurs attablés. Mais elle n'ose pas détruire les espoirs de ses parents, quand bien même ceux-ci sont dangereux. D'ailleurs, tout le monde est content, et on est bientôt sauvés. Pourquoi irait-elle assombrir la joyeuse atmosphère qui règne dans la berline ?
Commenter  J’apprécie          40
Perlune   06 février 2017
Miss Dashwood, Nurse certifiée, tome 1 : De si charmants bambins de Gwenaële Barussaud
Vite, elle feuilleta le guide de sa pédagogue. On lui indiquerait bien une manière de se sortir de ce pétrin... C... "Cadeau"..."Certificat"..."Céder" ! Elle sauta tout le préambule qui mettait en garde le lecteur sur les mille et un risques qu'il y a à céder à un enfant, pour se rendre immédiatement à la note en bas de page. Elle soupira de soulagement. Il était écrit : "Si par malheur vous avez cédé à un enfant, déguisez votre acceptation. Donnez toujours l'impression que c'est vous qui décidez, reprenez les rênes de la situation. Si par exemple un enfant réclame à cor et à cri un sucre d'orge et que vous avez finalement la faiblesse de lui accorder après vous y être opposé, dites : "Non, tu n'auras pas de sucre d'orge. En revanche, je t'accorde cette confiserie en forme de bâtonnet translucide composé de sucre dur coloré contenant des extraits d'orge." L'enfant n'y verra que du feu, et vous conserverez votre autorité. Attention toutefois à ne pas user trop fréquemment de cette technique qui, à long terme, perdrait son efficacité."

- Alors, on fait quoi ? demanda Godefroy d'un air boudeur.

- Eh bien, répondit Daisy avec un sourire mystérieux en refermant le manuel, je vous propose un Hide and Seek !

- Qu'est-ce que c'est ? grommela Godefroy.

- C'est un jeu très amusant ! Je ferme les yeux et compte jusqu'à vingt. Pendant ce temps, vous trouvez un endroit pour vous dissimuler à mes yeux. Et quand je crie "vingt !" je dois vous retrouver.

Godefroy la regarda, incrédule.

- Ouais, c'est un cache-cache quoi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
ValHou57   15 février 2018
Léo : Mon secret est une chance de Gwenaële Barussaud
Je ne sais pas si Louise a raison. Je ne pense pas être trop raisonnable, simplement, je ne cherche pas à atteindre des sommets qui me dépassent. J'aime ma maison, ma famille, mon travail, mes amis. J'aime ma vie à Noisiel. Je sais que toujours, elle se déroulera ici, sur les bords de la Marne. Qu'il y aura des mations brumeux où je rejoindrai l'usine en soufflant. des soirs d'été où je prolongerai ma promenade sous les étoiles. Des dimanches de printemps au bord de l'eau.
Commenter  J’apprécie          40
ClioIno   29 septembre 2017
Les lumières de Paris : Juliette : La mode au bout des doigts de Gwenaële Barussaud
La nuit tombait à présent, les becs de gaz s'allumaient, trouant le jour mourant de leurs petites flammes jaunes. Elle courait encore, elle courait toujours, le souffle court, l'air éperdu. Une file ininterrompue de calèches élégantes remontait l'avenue, jetant dans l'ombre croissante le grondement sourd du trot des attelages. Çà et là, entre les arbres, des petits groupes sombres, des promeneurs attardés avançaient vers le coeur de Paris, on entendait des femmes rire très fort. Où donc allaient-ils tous ? Là-bas, des théâtres, des cafés, des restaurants allumaient leurs premiers feux, comme une promesse flamboyante, l'appel irrésistible des soirées parisiennes. Et cette fête perpétuelle, cet enivrement heurtait à présent son coeur noyé d'angoisse.
Commenter  J’apprécie          30
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Gwenaële Barussaud (215)Voir plus


Quiz Voir plus

Les Demoiselles de l'Empire, tome 5 : Madeleine et l'île des oubliés

Combien de sœur(s) Madeleine a-t-elle ?

Trois
Une
Deux
Zéro

11 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Les Demoiselles de l'Empire, tome 5 : Madeleine et l'île des oubliés de Gwenaële BarussaudCréer un quiz sur cet auteur
.. ..