AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.54 /5 (sur 469 notes)

Nationalité : Allemagne
Né(e) à : Cologne , le 28/05/1921
Mort(e) à : Salzbourg , le 03/10/1999
Biographie :

Heinz Günter Konsalik, pseudonyme de Heinz Gunther, était un écrivain allemand à succès.

Son père est directeur d'une compagnie d'assurance. À l'âge de dix ans, il écrit une première fiction. Vers seize ans, il rédige des feuilletons dans les journaux de Cologne, sa ville natale. En 1938, il a dix-huit ans quand il publie son premier poème. Il rejoint ensuite l'organisation paramilitaire des Jeunesses hitlériennes. En décembre 1939, il est employé à la Gestapo. Après le baccalauréat, il étudie d’abord la médecine, puis s'oriente vers les études du théâtre et l'histoire de la littérature et de la philologie allemandes.

Durant la Deuxième Guerre mondiale, Konsalik est d'abord reporter de guerre en France puis soldat sur le front russe, le plus dangereux de tous ; il est grièvement blessé au bras.
De retour de la guerre, il travaille comme journaliste avant de publier son premier roman en 1946.
Il se marie à une enseignante, Elsbeth, qui lui donne deux filles.

C'est Der Arzt Von Stalingrad (Le Médecin de Stalingrad), qui décrit les pensées d'un prisonnier de guerre allemand, publié en 1956, vendu à 3,5 millions d'exemplaires et adapté au cinéma deux ans plus tard, qui lui apportera une gloire qui ne devait plus se démentir par la suite.
Cette œuvre sera interdite en URSS jusqu'en 1987.

À 75 ans, Konsalik est escroqué par son conseiller de placements de fonds : il perd une fortune de neuf millions de Deutsche Marks et tous les droits d'auteur sur ses livres. Il récupère les droits sur ses nouveaux romans.
Il se sépare de son épouse et vit avec une jeune Chinoise de 44 ans sa cadette, Ke Gao.

Heinz Konsalik meurt à 78 ans d'une attaque d'apoplexie.

Une grande partie de son œuvre est inspirée de la Seconde guerre mondiale, que Konsalik avait lui même faite en France et sur le front russe, où il avait été gravement blessé.

Parmi ses autres succès on trouve aussi Nuits d'amour dans la Taïga, Bataillons de femmes, Extase mortelle, La Baie des requins et son dernier roman, L'Hypnotiseur, publié en 1999.

Souvent regardé de haut par la critique, Heinz G. Konsalik pouvait se targuer d'être l'auteur allemand de l'après-guerre le plus lu en Allemagne et dans le monde, avec un tirage de 83 millions d'exemplaires pour l'ensemble de ses livres traduits en 42 langues.

Une douzaine de ses romans ont été adaptés à la télévision ou au cinéma.
+ Voir plus
Source : www.republique-des-lettres.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Heinz G. Konsalik   (155)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (496) Voir plus Ajouter une citation
LydiaB   31 janvier 2014
La maison des visages perdus de Heinz G. Konsalik
- Regardez-le, vous autres ! Regardez-le bien ! Ce que vous voyez là, c'est le visage de la guerre... Voilà le visage de l'héroïsme dont on nous a tant rebattu les oreilles depuis l'école, dont on nous a appris à chanter les louanges d'une voix émue et tremblante ! Regardez-le bien !
Commenter  J’apprécie          420
LydiaB   05 février 2014
Le retour tragique de Heinz G. Konsalik
On n'aura jamais fini de sonder la méchanceté de l'homme. Et le pire, c'est l'homme repu !
Commenter  J’apprécie          380
LydiaB   02 février 2014
Le retour tragique de Heinz G. Konsalik
L'homme n'est rien d'autre qu'un animal cruel, Uschi ! Et si un jour l'Allemagne réussit à se relever tout à fait, alors ce sera la fin pour toi. Alors on considérera ton Erich comme un reste de cette guerre à laquelle on ne veut plus penser ; il sera pour tous le rappel du passé, de la défaite, des temps odieux !
Commenter  J’apprécie          260
isachon42   21 mars 2012
Je réclame la peine de mort de Heinz G. Konsalik
Mais quelque part, dans les hautes sphères, vous savez, là ou souffle la brise légère des âmes tendres et non pas le vent brutal des bassesses humaines, on croit encore à l'honneur du criminel et à la force de la pédagogie pour l'amélioration de l'individu. De là haut on peut être idéaliste... Nous, ici bas, nous devons nous battre contre la canaille et nous en protéger. Car nous vivons dans la réalité... Il nous faut des litres de cognac pour faire passer le goût que nous laissent les crimes les plus scandaleux et pour croire à ce que certains appellent justice?
Commenter  J’apprécie          190
pit31   16 avril 2021
Le médecin du désert de Heinz G. Konsalik
Celui qui connaît le désert Jordanien, ce pays écrasé par un soleil impitoyable, ses dunes de sable et ses rochers nus, d'un blanc grisâtre, ses champs de galets et de pierrailles et ses oueds isolés, les uniques pints d'eau au milieu d'une désolation immense, faite de poussière et de brasier, au pint qu'ils font l'effet parsemées de huttes faites de pierres et de pisé ; celui qui a passé des soirées en ce lieu solitaire, autour d'un feu de fiente de chameau dont la fumée âcre brûle les yeux, dans le cadre sans limites d'un univers mort, transformé lui-même en fournaise, celui-là sait que les hommes réfugiés là sont les maudits de la terre.

El Muwaqqar ne faisait pas exception à cette règle. Abritées par cette débauche de rochers bizarres qui ne donnaient de l'ombre que le soir, au soleil couchant, lorsque le paysage se colorait de rouge et de violet, d'une beauté émouvante et narquoise, les tentes d'une campement provisoire flottaient au vent du désert venu de l'infini, des tentes blanches et gris clair, fixes dans le sol rocailleux. Sur la pente d'une colline nue, embrasée de soleil, se dressait une autre tente très grande, toute en longueur, sur le toit de laquelle une immense croix rouge étincelait.

Ce fut la première chose qui frappa le docteur Vandura lorsque la Jeep qui l'avait accueilli à sa descente d'avion, sur l'aéroport de Sarqa, le débarqua à El Muwaqqar, après avoir emprunté la longue piste de sable oubliée depuis la fin de la guerre au milieu du désert. Du haut plateau qui menait à une route visible seulement aux initiés, il découvrit brusquement, dans le lointain vibrant de chaleur, semblable à un mirage, une tache blanche portant une croix rouge, s'élevant du néant, presque irréelle au milieu du vide, et pourtant bien présente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
pit31   16 avril 2021
Le médecin du désert de Heinz G. Konsalik
D'un seul coup, ce fut la panique. De tous les côtés, les passagers se précipitèrent sur Vandura ; il y eut des cris, des hurlements, des bousculades ; il y eut des cris, des hurlements, des bousculades ; chacun joua des coudes pour se frayer un chemin vers le médecin, on hurlait des noms et des adresses, on piétinait les enfants, on s'injuriait mutuellement... Une horde humaine aux yeux écarquillés et aux bouches grandes ouvertes. Spectacle atroce de l'instinct de conservation à nu, dépouillé de tout le vernis de la civilisation et de l'éducation ; un raz de marée de corps humains sans âmes, possédés par la peur. Masse hurlante, dépourvue de toute i=humanité.

Les deux soldats de garde réagirent avec sang-froid. Ils tirèrent trois coups de feu en l'ai, en guise d'avertissement. Les balles percèrent la carapace de l'avion et des éclats de bois s'éparpillèrent sur la foule. Deux hommes au torse nu et une seconde hôtesse, dans el même accoutrement que l'autre, apparurent à la porte de la cabine de pilotage, mais les rebelles les repoussèrent à l'intérieur, à coups de crosse de fusil.

Dans l'avion, le calme revint avec autant de soudaineté qu'il s'était rompu. Chacun regagna docilement son siège en silence et se roula en boule. Seul le Père McClean demeura auprès du doceur Vandura
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
pit31   15 avril 2021
Le médecin du désert de Heinz G. Konsalik
Elle sortait d'une nuit euphorique, une nuit grisante au cours de laquelle sans doute elle avait chargé son corps d'exprimer à Vandura sa reconnaissance éperdu. Mais il y eut plus que la simple reconnaissance dans ces heures brûlantes...

De l'amour surtout, un amour authentique, une passion jusque-là inconnue;; le don total, capable de fondre deux être en un, effaça tout ce qu'elle avait connu auparavant. Consumée par l'ardeur de Vandura, elle se découvrit un être nouveau, dont l'unique essence était devenue la satisfaction de ses instincts.
Commenter  J’apprécie          10
pit31   15 avril 2021
Le médecin du désert de Heinz G. Konsalik
Elle se pencha, ramassa les robes et les manteaux, et les remit sur leur cintre dans l'armoire ; puis elle commença à refaire le lit.

Au moment où elle contournait le lit pour aller ouvrir la porte donnant sur le petit balcon, elle fit un pas en arrière et, le cœur battant d'effroi, fut obligée de s'adosser au mur.

Bruno Hellersen gisait sur le plancher, entre la fenêtre et le lit, le visage boursouflé et écarlate, les lèvres bleuâtres. Il était étendu sur le dos, bras et jambes écartés.

Katia ne fit qu'un tour et se sauva de la chambre en courant. Elle descendit l'escalier quatre à quatre, sous les yeux ahuris d'Elfried et, d'une seul traite, traversa le parc et la rue. De l'autre côté de la chaussé, le docteur Vandura ne fit qu'un bond hors de la voiture. Salaud, se dit-il, il recommence à la frapper. Je vais la conduire chez un collègue, faire constater les blessures, et ensuite, je la mettrai quelque part à l'abri. Après cela, Bruno Hellersen, gare à ton masque de brave homme, nous allons te l'arracher sans le moindre égard. Aussi atroce que cela paraisse... Il y a vraiment des être qui ne méritent pas de vivre !

- Monte vite ! cria-t-il à Katia.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
pit31   15 avril 2021
Le médecin du désert de Heinz G. Konsalik
Avant de le faire introduire par son assistante dans le cabinet de consultation, le docteur Vandura fit attendre Bruno Hellersen une vingtaine de minutes.

Et cette attente suffit à énerver le visiteur au-delà de toute expression. C'est intolérable, se dit-il en pianotant nerveusement sur la table de la salle d'attente. J'ai rendez-vous à 11 heures, et non à 11 h30. Quand on fixe un rendez-vous, on doit s'y tenir envers et contre tout ! Il en est de même dans ma profession. Je ne peux pas me permettre de convoquer un client, et de le faire piétiner ensuite. Mais, au fond, cela cadre bien avec la description de Vandura faite par Zemmitz. Un cinglé. Un petit ambitieux. Le Napoléon des vers de terre...
Commenter  J’apprécie          00
moravia   18 août 2014
Amour et sable chaud de Heinz G. Konsalik
Une délégation de la Croix-Rouge internationale venait d'arriver à Jéricho, en fin d'après-midi ; elle promettait de l'aide aux réfugiés jordaniens...mais pour le moment, elle ne possédait que du papier et une machine à écrire portative, car elle était chargée avant tout de rédiger un rapport.
Commenter  J’apprécie          160

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Pokémon ! (difficile)

Depuis la 5eme génération comment réagissent les attaques Ténébre sur les pokémons Acier ?

peu efficace
super efficace
neutre
non affecté

13 questions
223 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeux vidéo , Jeux de rôle (jeux) , dessins animésCréer un quiz sur cet auteur

.. ..