AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.01/5 (sur 468 notes)

Nationalité : Italie
Né(e) le : 16/08/1981
Biographie :

Laura Imai Messina vit au Japon depuis 15 ans et travaille entre Tokyo et Kamakura, où elle vit avec son mari japonais et ses deux enfants. Docteur en littérature comparée, elle a écrit plusieurs livres sur la culture japonaise. Ce que nous confions au vent est son premier roman traduit en français.

Ajouter des informations
Bibliographie de Laura Imai Messina   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Cette semaine, la librairie Point Virgule vous propose de faire de mystérieuses rencontres à travers deux romans au format poche. - Ce que nous confions au vent, Laura Imai Messina, 10/18, 8,30€ - Paris-Briançon, Philippe Besson, Pocket, 8€


Citations et extraits (176) Voir plus Ajouter une citation
Le bonheur s'enseigne davantage par l'exemple qu'avec des mots et surtout, qu'il faut avoir une bonne dose de joie de vivre pour pouvoir la transmettre à autrui.
Commenter  J’apprécie          190
On reste parents, même quand nos enfants ne sont plus.
Commenter  J’apprécie          00
Même si le temps passe, le souvenir de ceux qu'on a aimés ne vieillit pas. C'est nous qui vieillissons.
Commenter  J’apprécie          150
Puis elle leur promettait de ne plus jamais oublier qu'être aimé implique d'énormes responsabilités, en particulier celle de s'aimer soi-même.
Commenter  J’apprécie          120
Deux choses que découvrit Yui en cherchant le mot « câlin » sur Google le lendemain

Au cours d’une étude menée par l’Advanced Telecommunications Research Institute International de Tôkyô (ATR), on a demandé à un certain nombre de personnes de s’entretenir pendant quinze minutes avec leur partenaire ou conjoint ; au terme de ces discussions, certains ont reçu un câlin et d’autres non. L’étude a mis en évidence un abaissement significatif de cortisol (l’hormone du stress) dans le sang des sujets qui avaient bénéficié d’un geste tendre.
 
Dans une citation devenue célèbre, la psychothérapeute américaine Virginia Satir (1916-1988) affirme ainsi : We need four hugs a day for survival. We need eight hugs a day for maintenance. And we need twelve hugs a day for growth1.


"Il nous faut quatre câlins par jour pour survivre. Huit pour fonctionner. Et douze pour nous épanouir.

p 72
Commenter  J’apprécie          80
Pendant presque un an, Yui fit un songe récurrent. Toutes les nuits, elle rêva qu'elle concevait sa fille à nouveau.
Quelque chose en elle lui suggérait que la fillette étant un jour sortie de son ventre, elle pouvait tout reprendre depuis le début, répliquer chaque geste du processus de sa naissance et ainsi la faire revenir.
Commenter  J’apprécie          90
Il suffit de ne plus parler d'un homme pour l'éliminer à jamais. C'est pourquoi on doit se souvenir des histoires, parler avec les gens, parler des gens ; écouter les gens parler d'autres personnes, et même dialoguer avec les morts s'il le faut.
Commenter  J’apprécie          90
Si les meilleures choses ont une fin, il en va de même pour les pires.
Commenter  J’apprécie          100
La tristesse conserve toujours des traces de la joie; (...) nous gardons gravée en nous l'empreinte de ceux qui nous ont appris à aimer, à être tour à tour heureux et malheureux; de ces personnes rares qui ont su nous montrer comment y voir clair dans nos sentiments, comment repérer nos zones hybrides, celles qui nous rendent vulnérables mais aussi différents - uniques et différents.
Commenter  J’apprécie          70
A l'âge adulte, tout se complique. Le bonheur, ce sont le succès, la carrière, un homme ou une femme qu'on aime, toutes choses relatives, complexes. Qu'il existe ou non, le bonheur devient essentiellement un mot.
P17
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Laura Imai Messina (587)Voir plus

Quiz Voir plus

Les plats préférés des personnages de BD

Je suis surnommé ainsi en raison de mon « œil crevé », j'ai été créé par E. C. Segar en 1919. Ma force peu commune est due à mon plat préféré...

Brocolis
Carottes
Épinards en boîte
Hamburgers
Lasagnes
Miel
Piranhas
Sangliers
Sardines à l'huile
Vache qui rit

10 questions
97 lecteurs ont répondu
Thèmes : nourriture , repas , plats , bande dessinée , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..