AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.79 /5 (sur 27 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Conakry (République de Guinée) , 1959
Biographie :

Né en 1959, à Conakry, Libar M. Fofana s'enfuit à dix-sept ans de Guinée où son père croupit dans la célèbre prison du Camp Boira. Il gagne le Mali à pied, puis la Côte d'Ivoire, d'où il s'embarque pour l'Europe.

Diplômé d'informatique à Aix-en-Provence, il travaille dix ans à la Chambre de commerce et d'industrie de Marseille. Devenu malentendant lors d'un concert, il se consacre aujourd'hui à l'écriture.

Il est l'auteur de, notamment, "Le cri des feuilles qui meurent", "L’Étrange Rêve d'une femme inachevée" (Prix Ouest France-Étonnants Voyageurs 2012) ou "Comme la nuit se fait lorsque le jour s’en va".

Source : http://www.librairie-gaia.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Libar M. Fofana   (6)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le diable dévot, de Libar Fofana


Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
de   23 avril 2012
L'étrange rêve d'une femme inachevée de Libar M. Fofana
Cette quête d'identité était en réalité une quête de place. Quelle place ai-je dans ce monde ? Se sentant rejetées, elles se rapprochèrent l'une de l'autre.Face à ceux qui les excluaient, elles s'unirent à nouveau à résister. Cette alliance tacite modifia la nature de leur lien. Il devint protecteur. Ce besoin vital qu'elles avaient l'une de l'autre s'avéra à la longue une souffrance. car, là où elles cherchaient à s’émanciper et à affirmer chacune son identité, elles se retrouvèrent enchaînées à un destin commun
Commenter  J’apprécie          90
Malice   04 juillet 2013
Le Fils de l'arbre de Libar M. Fofana
Mais tu es un arbre, mon fils...Et un arbre...un arbre...a besoin de ses racines...
Commenter  J’apprécie          100
de   24 avril 2012
L'étrange rêve d'une femme inachevée de Libar M. Fofana
Elle avait entendu dire que la liberté se trouve d’abord dans la tête de celui qui y aspire, mais elle pensait que l’idiot qui prétendait cela n’habitait pas le corps d’un autre
Commenter  J’apprécie          70
nanek   13 avril 2019
Le cri des feuilles qui meurent de Libar M. Fofana
Le mensonge, c'est quand tu ne crois pas ce que tu dis. Celui qui croit ce qu'il dit ne ment pas, même si ce qu'il dit est faux.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaoui   29 juillet 2019
L'étrange rêve d'une femme inachevée de Libar M. Fofana
Elle s’efforçait d’apprécier ce qu’elle avait, et de ne pas désirer ce qu’elle ne pouvait obtenir. C’était, selon elle, le secret du bonheur. Mais cela ne concernait que les choses matérielles. Au plus profond d’elle, un désir ancien était resté solidement ancré. Cette faim qui, chez bien des femmes, ne s’apaise jamais était d’enfanter. Ce que son corps ne pouvait plus lui offrir, son cœur refusait d’y renoncer. Alors celui-ci saignait sans arrêt. Car il est des blessures qui, quoi qu’on fasse, continuent de suinter. Il arrive néanmoins que le fruit d’un autre ventre guérisse un mal que l’on croyait incurable, et comble un vide qui nous paraissait insondable, parce que le bonheur d’une mère n’est pas plus dans l’acte de donner la vie que dans celui d’élever et d’aimer un enfant.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   29 juillet 2019
L'étrange rêve d'une femme inachevée de Libar M. Fofana
Dans ces contrées plus qu’ailleurs, les fesses des femmes jouent un rôle très important dans la séduction. Elles agissent plus directement que toute autre partie de leur corps sur le désir sexuel des hommes. D’ailleurs, lorsque ces derniers se retournent au passage d’une belle, ce n’est jamais pour admirer ses épaules, fussent-elles nues. Se sentant reluquées, certaines femmes ondoient du postérieur avec une science qui laisse songeur l’observateur le plus blasé. Mais le pouvoir d’ensorcellement d’un fessier est fonction de sa taille. Plus il est énorme, plus le déhanchement est lascif. Bien des hommes semblent envoûtés par le spectacle des deux lobes qui se croisent et se recroisent dans une danse langoureuse, une invitation silencieuse à une joute amoureuse.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   29 juillet 2019
L'étrange rêve d'une femme inachevée de Libar M. Fofana
Aller en ville était un des plus vieux rêves de Toumbou. Outre de meilleures opportunités de carrière, elle croyait que la ville lui offrirait des sensations inconnues des villageoises. Elle voulait d’autant plus y vivre que ceux qui en revenaient en faisaient rarement une description élogieuse. Cette vie citadine de débauche l’attirait comme un aimant. Elle se demandait souvent comment étaient les filles de la ville. Étaient-elles plus belles ? Avaient-elles la peau claire ? Aimaient-elles danser ? Elle ne regimbait que pour contrarier sa sœur.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   29 juillet 2019
L'étrange rêve d'une femme inachevée de Libar M. Fofana
Le corps de cette dernière s’était mis à sécréter différentes hormones et son cœur à réclamer de l’amour. Ce besoin qu’elle avait d’être aimée faisait rire Toumbou. Consciente de son handicap, Hawa savait que les garçons ne se battraient pas pour elle. Mais elle avait vu parfois dans leurs yeux autre chose que de la pitié. Cette conviction avait fait germer dans son cœur un espoir qu’elle se croyait interdit. Cet espoir accéléra sa maturité, et sa beauté, déjà remarquable, s’accentua.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   29 juillet 2019
L'étrange rêve d'une femme inachevée de Libar M. Fofana
Pour la première fois, elles se cachaient des choses. Elles étaient toujours le miroir l’une de l’autre, mais deux miroirs brisés qui se renvoyaient des images qu’elles ne reconnaissaient plus. Devenues étrangères à elles-mêmes, elles se demandèrent qui elles étaient vraiment puisque l’une vivait à travers l’autre. Biologiquement, elles partageaient une zone frontière aux contours changeants, et d’autant plus difficile à circonscrire que s’y mêlaient leurs hormones et leurs émotions.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   29 juillet 2019
L'étrange rêve d'une femme inachevée de Libar M. Fofana
Si elles étaient capables de cachotteries, il leur était plus difficile de masquer leurs émotions. La moindre agitation de l’une, une légère palpitation de son cœur, la plus insignifiante sécrétion d’adrénaline dans leur sang commun était aussitôt analysée et interprétée par l’autre. Mais leur complicité allait au-delà des émotions qu’elles partageaient. Elles étaient deux miroirs qui se renvoyaient des images dans lesquelles elles se reconnaissaient.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Des noms d'auteurs pas si faciles à mémoriser/écrire... (2e)

La nausée, Les mains sales, Huis clos, Les Mouches... 1905-1980 : Jean-Paul ...

Sarte
Sarthe
Sartre
Sarthre

10 questions
175 lecteurs ont répondu
Thèmes : noms , auteur contemporain , patronymeCréer un quiz sur cet auteur