AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.17 /5 (sur 184 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Biographie :

Lisa Stone, qui écrit également sous le pseudonyme de Cathy Glass, est une auteure et écrivaine.

Mère de trois enfants, divorcée, elle a été mère d'accueil pendant vingt-cinq ans. Elle a écrit une douzaine de témoignages sur les enfants placés chez elle.

Son premier livre "Violentée" ("Damaged", 2007), écrit sous le nom de plume de Cathy Glass, a été en tête de liste des best-sellers du "Sunday Times". Il s'est vendu en France - toutes éditions confondues - à plus de 50 000 exemplaires.

Depuis, elle a publié plus de vingt-cinq livres dont plusieurs sont aussi devenus des best-sellers.

En 2017, elle publie son premier thriller, "L'ombre d'un autre" ("The Darkness Within"), sous son vrai nom.

sites :
http://www.cathyglass.co.uk/
https://lisastonebooks.co.uk/
page Facebook : https://www.facebook.com/lisastonebooks.co.uk/

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
Chrichrilecture   10 mai 2018
Violentée de Lisa Stone
— Tu as été très courageuse, répétai-je à Jodie. Tu n’auras plus à subir ça. C’est terminé à présent.

— J’aurais mieux aimé un homme, dit-elle, sautillant à côté de moi.

— Quand ? Pour la visite médicale ? J’étais très étonnée. Assurément, après ce que Jodie avait souffert, qu’un homme pratique sur elle ce genre d’examen aurait dû être le dernier de ses souhaits !

— Pourquoi ?

— Les dames font plus mal que les hommes, parce qu’elles n’ont pas de zizi. Je m’arrêtai et me tournai vers elle alors que la signification de ses paroles m’apparaissait peu à peu.

— Je ne suis pas sûre de comprendre… Quelles dames ? Comment elles t’ont fait mal ? Elle fronça les sourcils tandis qu’elle cherchait dans son vocabulaire limité les mots pour expliquer.

— Ma maman et la tante Bell, il fallait qu’elles utilisent des choses parce qu’elles n’ont pas de zizi.

— Qu’elles utilisent des choses ? Sur tes organes génitaux, tu veux dire ?

— Oui. Comme les docteurs. Elles m’enfonçaient des choses à l’intérieur. J’étais pétrifiée. Oh non, par pitié ! Quelles atrocités supplémentaires cette enfant pouvait-elle avoir endurées ?

— Quelles choses, Jodie ?

— Des cuillères, comme celle que le docteur a mise dans ma bouche. Sauf qu’elles étaient en argent.

— Ta maman et ta tante Bell mettaient une cuillère en métal à l’intérieur de tes organes génitaux, c’est ça ? Elle hocha la tête.

— C’était froid. Papa la chauffait dans ses mains d’abord. Il était gentil de temps en temps, hein, Cathy ? C’en était trop. Je ne pouvais plus cacher ma colère contre les gens qui lui avaient infligé ce martyre.

— Non, Jodie, il n’était pas gentil. Il était vicieux. Ce sont des brutes. Tous autant qu’ils sont. J’espère qu’ils croupiront en enfer !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Chrichrilecture   05 mai 2018
Violentée de Lisa Stone
— Cuisiner ! Nettoyer ! Et vous, fichus gamins, dans mes pattes toute la journée ! Je me demande pourquoi je vous ai eus. Vous êtes des emmerdeurs ! Je voyais bien qu’elle jouait un rôle, qu’elle répétait sans doute des propos qu’avait tenus sa mère, et pourtant je sentais qu’il y avait là un fond de vérité. Aînée des trois enfants, elle avait probablement veillé sur son frère et sa sœur quand ses parents étaient trop ivres ou drogués pour s’occuper d’eux. Les raisons pour lesquelles nous vivions cette expérience me revinrent à l’esprit, et le bref aperçu que Jodie m’avait donné de son passé m’aida à rassembler mon énergie pour affronter l’humeur instable et les exigences continuelles qui ne manqueraient pas de se présenter.
Commenter  J’apprécie          180
Rika972   05 juin 2016
La petite princesse de papa de Lisa Stone
On ne peut demeurer triste et en colère toute sa vie. Il arrive un moment ou il faut mettre le passé derrière soi, lâcher prise et avancer.
Commenter  J’apprécie          130
fred68piano   25 juin 2014
Ne dis rien de Lisa Stone
Les assistants familiaux s'analysent beaucoup et sont souvent assaillis par le doute, plus encore qu'un parent qui élève ses propres enfants. Car, en fin de compte, quelle plus grande responsabilité que d'élever un enfant qui n'est pas le sien ?
Commenter  J’apprécie          90
Rika972   05 juin 2016
La petite princesse de papa de Lisa Stone
Face à un problème, je crois profondément qu'il vaut mieux le connaître et le traiter. On ne peut pas traiter quelque chose qu'on ne connaît pas. L' ignorance, à mes yeux, ne conduit pas au bonheur.
Commenter  J’apprécie          90
myriampele   02 janvier 2014
Violentée de Lisa Stone
Je l'enlaçai et l'attirai contre moi. J'aurais aimé qu'il soit en mon pouvoir d'extirper la douleur et de la guérir.

- Ne te tourmente pas, Jodie. Tu ne crains plus rien avec moi. Ca ne se reproduira pas, je te le promets.
Commenter  J’apprécie          80
Dexterette   25 janvier 2013
Ne dis rien de Lisa Stone
« Accueillir un enfant qui ne peut pas vivre avec sa famille naturelle, c'est lui donner une vie de famille aussi normale que possible. Certains enfants ont affreusement souffert, et vous vous trouvez souvent en train de pleurer avec eux. Mais si, quand ils vous quittent, vous avez réussi à les aider un tant soit peu et à leur apporter un peu, alors la satisfaction est énorme. »



Commenter  J’apprécie          50
rkhettaoui   20 juin 2013
Violentée de Lisa Stone
Les enfants placés n’arrivent pas chez vous candides et souriants. Ils ont tendance à être renfermés à cause de ce qu’ils ont vécu et se montrent souvent distants, coléreux et inaccessibles, ce qui n’est guère étonnant. Dans les cas les pires, ils peuvent manifester une agressivité et une violence verbales, voire physiques. La seule constante, c’est qu’ils sont tous différents, et qu’ils ont besoin d’attention et de gentillesse pour sortir de leur chagrin. La tâche n’est jamais aisée.
Commenter  J’apprécie          40
Rika972   06 mai 2016
Maman dit que c'est ma faute de Lisa Stone
Les mots peuvent être violents, mais les regards peuvent l'être aussi. Il y a un proverbe qui dit qu'une image vaut mille mots.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaoui   20 juin 2013
Violentée de Lisa Stone
Une injonction serait aussi utile que verrouiller la porte de l’écurie une fois que le cheval s’était enfui.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
161 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur cet auteur