AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.58 /5 (sur 186 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 5/02/1626
Mort(e) à : Grignan , le 17/04/1696
Biographie :

Marie de Rabutin-Chantal, baronne de Sévigné, dite la marquise de Sévigné est une épistolière française.

Orpheline en 1633, car son père Celse-Bénigne de Rabutin (1596-1627), baron de Chantal, meurt lors du siège de La Rochelle (1627-1628), où sa mère Marie de Coulanges, née en 1603, le rejoint dès 1633. Sa grand-mère paternelle était sainte Jeanne de Chantal, fondatrice de l’ordre de la Visitation.

Marie de Rabutin-Chantal coule néanmoins une jeunesse choyée et heureuse, d’abord chez son grand-père, Philippe de Coulanges, puis, après sa mort en 1636, chez le fils aîné de celui-ci, Philippe de Coulanges. Un autre oncle, l'abbé Christophe de Coulanges, sera son ami paternel et l'administrateur de ses biens. Elle a pour cousin germain le chansonnier Philippe-Emmanuel Coulanges, époux de Marie-Angélique de Coulanges, également épistolière de renom.

Une solide éducation, guidée en partie par l'oncle Christophe, lui vaut une connaissance parfaite de l’italien, assez bonne du latin, et des notions d’espagnol qui lui permettent de se produire a l'opéra.

En 1644, elle épouse Henri, dit le marquis de Sévigné (1623-1651)[1]. Elle devient veuve à vingt-cinq ans en 1651, quand son époux est tué lors d’un duel contre Miossens, chevalier d’Albret pour les beaux yeux de Mme de Gondran, sa maîtresse.

Elle eut un fils Charles de Sévigné (12/3/1648 Château des Rochers-26/3/1713 Paris), baron de Sévigné, dit le marquis de Sévigné, marié à Jeanne Marguerite de Mauron mais sans postérité et une fille Françoise de Sévigné (10/10/1646-13/8/1705).
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Madame de Sévigné   (154)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Lorsque Madame de Grignan, sa fille, la quitte pour rejoindre son mari en Provence, la marquise de Sévigné déploie toute l'étendue de ses talents littéraires dans les lettres qu’elle lui envoie pour soulager sa douleur. Par son œuvre tissée dans la matière même de son existence et de celle qu'elle adore, l'épistolière interroge la définition de la littérature et son rapport à la vie. Elle fait alors entrer la relation mère-fille, occultée dans un monde d'hommes, dans les belles-lettres françaises. C'est en 1992 que la muse de Saint-Germain-des-Prés a pris à cœur d'interpréter ces lettres choisies à La Bibliothèque des voix. « Ce texte révèle des sentiments que je connais, tout simplement parce que j'ai une fille, » dira La Gréco. Pour fêter les 40 ans de La Bibliothèque des voix, les éditions des femmes-Antoinette Fouque rééditent cet enregistrement d'anthologie par cette légende de la chanson française qui nous quitte en 2020. Musique : - « Sonate K185 » de Domenico Scarlatti, production Erato. - « Pièces pour clavecin » d'Élisabeth Jacquet de La Guerre, production Harmonia Mundi. Direction artistique : Michelle Muller.

+ Lire la suite
Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (114) Voir plus Ajouter une citation
Madame de Sévigné
marina53   11 mars 2014
Madame de Sévigné
Je vous cherche toujours, et je trouve que tout me manque, parce que vous me manquez.



Commenter  J’apprécie          771
Madame de Sévigné
marina53   01 janvier 2015
Madame de Sévigné
Que cette nouvelle année vous soit heureuse, que vos jours soient filés de soie.
Commenter  J’apprécie          7619
Madame de Sévigné
darkmoon   10 mars 2014
Madame de Sévigné
Précieuse est la santé dont on ne connait le bonheur qu’après l’avoir perdue.
Commenter  J’apprécie          560
Madame de Sévigné
marina53   19 mars 2014
Madame de Sévigné
Ne lui demandez pas de se connaître, vous savez bien qu'une femme ne voit jamais les défauts de ceux qu'elle aime.
Commenter  J’apprécie          520
Madame de Sévigné
dechosal   29 octobre 2020
Madame de Sévigné
A sa fille, le jeudi 30 Avril 1687 :



"Surtout, ma chère enfant, ne venez point à Paris ! Plus personne ne sort de peur de voir ce fléau s’abattre sur nous, il se propage comme un feu de bois sec. Le roi et Mazarin nous confinent tous dans nos appartements. Monsieur Vatel, qui reçoit ses charges de marée, pourvoit à nos repas qu'il nous fait livrer.

Cela m'attriste, je me réjouissais d'aller assister aux prochaines représentations d'une comédie de Monsieur Corneille "Le Menteur", dont on dit le plus grand bien. Nous nous ennuyons un peu et je ne peux plus

vous narrer les dernières intrigues à la Cour, ni les dernières tenues à la mode. Heureusement, je vois discrètement ma chère amie, Marie-Madeleine de Lafayette, nous nous régalons avec les Fables de Monsieur de La Fontaine, dont celle, très à propos, « Les animaux malades de la peste » ! « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés »".

Je vous envoie deux drôles de masques ; c'est la grande mode. Tout le monde en porte à Versailles. C'est un joli air de propreté, qui empêche de se contaminer, Je vous embrasse, ma bonne, ainsi que Pauline. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4815
Madame de Sévigné
fredho   23 février 2014
Madame de Sévigné
Le temps vole et m'emporte malgré moi ; j'ai beau vouloir le retenir, c'est lui qui m'entraîne.
Commenter  J’apprécie          490
Madame de Sévigné
Piatka   31 octobre 2013
Madame de Sévigné
La mémoire est dans le coeur.
Commenter  J’apprécie          474
Madame de Sévigné
Levant   01 janvier 2016
Madame de Sévigné
Que cette année vous soit heureuse ; que la paix, le repos et la santé vous tiennent lieu de fortune
Commenter  J’apprécie          436
Madame de Sévigné
Piatka   20 juillet 2014
Madame de Sévigné
Savez-vous ce que c'est que faner ? Il faut que je vous l'explique : faner est la plus jolie chose du monde, c'est retourner du foin en batifolant dans une prairie ; dès qu'on en sait tant, on sait faner.



Lettre à Mr de Coulanges 22 juillet 1671
Commenter  J’apprécie          320
MllePeregrine   13 novembre 2012
Madame de Sévigné : Lettres de Madame de Sévigné
Imaginez-vous une tête blonde partagée à la paysanne jusqu'à deux doigts du bourrelet: on coupe ses cheveux de chaque côté, d'étage en étage, dont on fait de grosses boucles rondes et négligées, qui ne viennent pas plus loin qu'un doigt au-dessous de l'oreille; cela fait quelque chose de fort jeune et de fort joli, et comme deux gros bouquets de cheveux de chaque côté. Il ne faut pas couper les cheveux trop court; car comme il les faut friser naturellement, les boucles qui en emportent beaucoup ont attrapé plusieurs dames, dont l'exemple doit faire trembler les autres. On met les rubans comme à l'ordinaire, et une grosse boucle nouée entre le bourrelet et la coiffure; quelque fois on la laisse traîner jusque sur la gorge.

[...]

Je ferai coiffer une poupée pour vous envoyer.
Commenter  J’apprécie          290

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Madame de Sévigné

Madame de Sévigné est née ...

Françoise d'Aubigné
Marie de Rabutin-Chantal
Marie Mancini
Françoise de Mortemart

12 questions
17 lecteurs ont répondu
Thème : Madame de SévignéCréer un quiz sur cet auteur

.. ..